À une heure de route à l'est de Merida, Izamal est une halte incontournable : c'est à la fois l'un des plus beaux villages du Yucatán mais aussi un condensé architectural de l'affrontement entre les cultures maya et espagnole qui eut lieu après la conquête : six vestiges archéologiques sont éparpillés au coeur même du village, alors que l'imposant couvent San Antonio de Padua trône en son centre. Le " lieu des collines " fut durant la période classique un centre cérémonial très important. Selon la légende, la cité fut fondée par le dieu céleste Itzamná. Son corps se divisa en trois et chacune des parties fut enterrée sous l'une des trois collines de la ville. Sur chacune d'entre elles, furent élevés des temples, dont le plus important était dédié au dieu-soleil Kinich Kakmó (" l'oiseau de soleil au visage flamboyant ").

Lorsque les Espagnols conquièrent la ville, vers 1540, beaucoup de constructions mayas furent rasées pour que les conquérants puissent bâtir une nouvelle ville, en accord avec les canons architecturaux européens. Le temple de Popul Chac, notamment, fut abattu pour édifier le couvent de San Antonio de Padua (1553-1561), qui possède le plus grand atrium du monde après celui de Saint-Pierre-de-Rome. La structure, peinte en ocre, compte soixante-quinze arcades. Jean-Paul II l'a visitée au cours d'une escale au Yucatán et la statue du pape trône au milieu de l'atrium. Néanmoins, certains temples préhispaniques survécurent dans l'arrière-cour des maisons ou au sommet des collines, si bien qu'aujourd'hui, les pyramides mayas coexistent à côté des bâtiments coloniaux et des constructions modernes. C'est pour ça qu'Izamal est surnommé " la ville des trois cultures ". Elle est surtout connue comme la " ville jaune " puisque toutes ses maisons sont peintes de jaune et blanc, en écho à la visite du pape Jean-Paul II en 1993.

On peut choisir de visiter la petite ville en faisant une pause sur la route de Chichen Itza ou Valladolid. Néanmoins, si ce que vous voulez est vous reposer dans un endroit tranquille et agréable, Izamal peut aussi faire l'objet d'une visite de plusieurs jours, servant ainsi de base à des excursions plus lointaines, d'autant que le village est doté d'un très bon parc hôtelier.

Les lieux incontournables d'IZAMAL

Comment partir à IZAMAL ? Nos conseils & astuces

    Photos d'IZAMAL

    Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

    CANCÚN - LA RIVIERA MAYA / PÉNINSULE DU YUCATÁN

    Guide CANCÚN - LA RIVIERA MAYA / PÉNINSULE DU YUCATÁN

    CANCÚN - LA RIVIERA MAYA / PÉNINSULE DU YUCATÁN 2019/2020

    11.95 €
    2018-10-17
    336 pages
    Avis