Rejoindre Basse-Pointe, c'est entreprendre un véritable voyage dans les lieux mythiques des travailleurs indiens (les coolies) après l'abolition de l'esclavage. Colonisée en 1658 dès l'expulsion des autochtones de la Capesterre (appellation de la côte Atlantique), la région - encore célèbre pour ses majestueuses habitations - se consacre à l'agriculture (ananas et bananes) et à la pêche. A cette région, la poésie d'Aimé Césaire, natif de Basse-Pointe, fait magnifiquement écho. Excellente occasion de célébrer cette commune qui lui a donné naissance.

Les premiers colons cultivent du tabac et du cacao, qui disparurent par la suite au profit de la canne à sucre. Aujourd'hui, la canne a cédé la place à la banane, qui occupe plus de la moitié des surfaces agraires. Il y a de nombreuses habitations : Gradis, où s'est d'ailleurs construit le bourg actuel, l'habitation Pécoul, qui a longtemps abrité l'une des plus importantes usines de la région. La maison principale date du XVIIIe siècle et a été classée monument historique en 1981. Basse-Pointe est le point de regroupement le plus important de la migration indienne, les " coolies ", comme on les appelle. La commune compte de ce fait deux temples où se perpétuent des cérémonies rituelles appelées " Bondié coolie ".

C'est Grand'Rivière, sa voisine, qui s'est accaparée le terme de " bout de monde ", mais il n'empêche que Basse-Pointe représente également la Martinique profonde. En revanche, la mer est juste en face : elle s'identifie d'ailleurs avec une certaine fierté au côté sauvage du nord de l'île. Lotie sur l'un des versants de la maîtresse des lieux, la montagne Pelée, dont l'âme insolite est partagée en partie avec l'océan Atlantique. Véritable terre de prédilection pour la banane et l'ananas (entre autres), son terroir opulent marque les esprits. Coté tourisme, la patrie d'Aimé Césaire offre une terre d'accueil non négligeable pour la découverte du nord de l'île : la géographie entre Prêcheur et Trinité est prête à se dévoiler à tous les amoureux de la nature (randonnées, balades).

À voir / À faire à BASSE-POINTE

Organiser son voyage à BASSE-POINTE

Photos de BASSE-POINTE

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

11.95 €
2019-01-02
480 pages
Avis