Les origines de Bourgoin remontent à " Bergusia ", petit village gaulois de chasseurs et pêcheurs au carrefour de vallées entre le plateau des Terres Froides et la plaine de Lyon. Restée modeste à l'époque gallo-romaine, la ville subit le déferlement des Burgondes puis des Francs. Le régime féodal en place, Bourgoin passe alors d'une souveraineté à l'autre avant d'être liée définitivement au Dauphiné en 1293 puis de bénéficier d'une charte de franchise en 1298. Le mandement de Bourgoin comprenait aussi Ruy et Jallieu. La section de Jallieu, réunie à Bourgoin en 1654, en avait été distraite et érigée en commune indépendante en janvier 1791. Le rapprochement définitif entre Jallieu et Bourgoin fut entériné par l'acte de réunion des deux communes, effectif en janvier 1967. L'essor économique de la ville débuta à la fin du XVIIIe siècle (fabriques de toiles peintes, d'indiennes, moulins, battoirs). Au XIXe siècle, cotonnades et usines d'impression sur étoffe précédèrent les industries textiles et mécaniques. La soierie et la fabrique des métiers furent les activités employant le plus jusqu'aux années soixante-dix. A l'orée du XXe siècle, la ville deviendra, avec les usines Brunet-Lecomte, Diederichs et Dolbeau le centre le mieux outillé en France pour l'impression sur étoffe. Aujourd'hui, Bourgoin-Jallieu peut s'enorgueillir d'être la capitale de la photogravure. Si le passé de Bourgoin-Jallieu est celui d'un petit centre rural et commercial du Bas-Dauphiné, son avenir est celui d'une ville moyenne dynamique à l'image de son club de rugby : le CSBJ qui est ici omniprésent.

À voir / À faire à Bourgoin-Jallieu

Comment partir à Bourgoin-Jallieu ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à Bourgoin-Jallieu

Photos de Bourgoin-Jallieu

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

5.95 €
2019-01-21
192 pages
Avis