Un pays, 5 climats

Bien qu’elle soit située au nord de l’Europe, la Norvège bénéficie d’un climat plus doux que dans l’imaginaire et ce, surtout grâce au Gulf Stream, ce courant d’eau chaude qui va de la mer des Caraïbes, traverse l’océan Atlantique et longe les côtes norvégiennes jusqu’au cap Nord. Ainsi, alors que les températures peuvent être rudes à l’intérieur des terres, les fjords ne sont quant à eux presque jamais recouverts de glace l’hiver. À Tromsø par exemple, ville située sur la côte tout au nord de la Norvège, la température moyenne en hiver n’est que de -4 °C, alors qu’à Karasjok, située sous la même latitude que Tromsø mais à l’intérieur du plateau du Finnmark, le thermomètre peut descendre l’hiver jusqu’à -50 °C. Le Gulf Stream adoucit le climat maritime de sorte que dans les fjords, les rives sont verdoyantes et l’eau descend rarement en dessous de zéro. Aujourd’hui, l’arrêt progressif du Gulf Stream à cause du réchauffement climatique entraîne peu à peu de nombreuses modifications irréversibles du climat, et notamment un refroidissement de l’eau là où passent actuellement les courants chauds.

La côte ouest : avec ses nombreux fjords, elle est très exposée à l’influence maritime. Son climat est frais et humide avec de la pluie et du vent, mais des températures relativement clémentes.

La côte nord de la Norvège : elle est un peu plus froide, même si la mer ne gèle pas encore à cette latitude, ce qui en fait un cas unique au monde. Ceci est dû à nouveau à l’influence d’une branche du Gulf Stream qui arrive jusque-là.

La côte sud-sud-est : son climat est moins influencé par l’océan que la côte ouest. Ainsi, elle est moins humide mais plus froide en hiver et plus chaude en été.

Les zones intérieures : climat continental, froid et neige l’hiver, doux en été et climat de montagne en altitude.

Le Sud-Est de la Norvège : climat baltique-continental, froid et neige en hiver, doux en été. Pluie plus fréquente l’été et l’automne.

Quand les nuages rencontrent les montagnes

Les précipitations abondantes sur la côte ouest sont une autre conséquence de ce phénomène climatique et de la géographie où la mer côtoie les montagnes. Le Gulf Stream réchauffant la mer, il y a plus d’évaporation et donc plus de nuages. Ceux-ci viennent ensuite buter sur les montagnes et se transformer à nouveau en pluie. Entourée de montagne et située sur les fjords dans le sud-ouest de la Norvège, la ville de Bergen compte par exemple environ 239 jours de pluie en moyenne à l’année, ce qui fait d’elle l’une des villes les plus pluvieuses d’Europe ! Autant dire qu’il vaut mieux avoir à un bon vêtement de pluie à portée de main ! D’ailleurs comme le dit le proverbe norvégien : « Det finnes ikke dårlig vær, bare dårlig klær » (Il n’y a pas de mauvais temps, que des mauvais vêtements).

Des saisons inégales

Les saisons en Norvège varient considérablement d’un endroit à l’autre en raison des reliefs variés qui composent ce pays. Ainsi, lorsque dans le sud le printemps s’épanouit avec la végétation qui explose, l’hiver est souvent toujours présent dans le nord, différences que l’on retrouve par exemple en France pour une même période entre la Camargue et en altitude en Savoie. Et si la Norvège constitue en soi un pays du Nord pour nombre de visiteurs, pour les Norvégiens, le Nord ne débute qu’au-delà du cercle polaire, soit à partir de Narvik. Le Nordland serait ainsi le premier fylke (comté) qui appartient au Nord. La perception du climat diffère d’ailleurs entre la Norvège (et en Scandinavie en général) et les pays du sud de l’Europe : 0 °C n’est pas perçue comme étant une température vraiment froide en Norvège et inversement, il ferait plutôt chaud à partir de +10 °C, où l’on voit déjà parfois des Norvégiens sortir en T-shirt !