iStock-654640838.jpg

L’eau sous toutes ses formes

Salée ou douce, liquide ou solide, la Norvège est un pays où l’eau est omniprésente. Entourée par la mer du Nord au sud-ouest, par la mer de Norvège à l’ouest, par la mer de Barents au nord et par le passage maritime Skagerrak au sud, la Norvège possède parmi les plus longues côtes du monde (près de 25 150 km) et ce sans compter les 50 000 îles ! Si le degré de salinité dans l’eau du large est importante, elle l’est beaucoup moins dans les fjords car ils accueillent l’eau douce qui arrive des glaciers. Parmi les 19 rivières et fleuves principaux formés par les eaux de pluie, les lacs, la fonte des neiges et des glaciers, le plus long est le Glomma qui s’étire sur environ 600 km depuis le sud-est du Trøndelag (comté au centre du pays) jusqu’à Fredrikstad, ville portuaire au sud-est du fjord d’Oslo.

Des montagnes pas si hautes que ça

Le relief norvégien est constitué à 47 % de la chaîne des Alpes scandinaves. Excepté dans les environs d’Oslo, le pays est formé principalement de hautes terres et de plateaux, comme le Hardangervidda situé au centre du sud du pays ou la pénéplaine du Finnmark (Finnmarkvidda) qui constitue une large partie du nord de l’extrême nord du pays. Si l’altitude en Norvège est presque toujours supérieure à 500 m et qu’il y a plus de 300 sommets de plus de 2 000 m, la montagne la plus élevée de Norvège ne culmine qu’à 2 469 m au-dessus du niveau de la mer. Située dans le massif de Jotunheimen, l’un des 47 parcs nationaux, le Galdhøpiggen est aussi le plus haut sommet d’Europe du Nord. Du fait de sa latitude et malgré une moyenne d’altitude de 460 m, un tiers du relief se situe au-dessus de la limite des arbres.

Division territoriale

La Norvège est divisée en cinq régions (Landsdeler) dont les délimitations sont fondées sur des critères géographiques et linguistiques : Sørlandet, Østlandet, Vestlandet, Trøndelag, et Nord-Norge. Ces régions sont ensuite divisées en 11 comtés (Fylker) qui assurent d’importantes fonctions administratives et sont des intermédiaires entre l'État et les communes (Kommuner). Ces onze fylker sont : Agder, Innlandet, Møre et Romsdal, Nordland, Oslo, Rogaland, Vestfold et Telemark, Troms et Finnmark, Trøndelag, Vestland et Viken. Au niveau local, la Norvège compte 356 communes (kommuner), alors qu'il y en avait encore 747 en 1930. Les communes sont chargées d'un certain nombre de domaines : éducation primaire, soins ambulatoires, services aux aînés, routes municipales, développement économique et autres services sociaux.