La " perle de l'Océan " est faite d'une terre fertile doublée d'un climat paradisiaque, celui d'un éternel printemps, d'où sa superbe flore. Funchal, charmante capitale de style colonial avec ses petites maisonnettes aux murs blancs, est une étape de longue date sur la route vers les Amériques. La ville vibre désormais au flot constant des paquebots et touristes à l'affût des musées et églises, avec une imperturbable douceur de vivre... Madère dévoile aussi ses côtes sauvages et sa constellation de villages montagneux. Bien que les habitants défendent une identité bien îlienne, on y retrouve cette ambiance paysanne et accueillante si répandue dans les campagnes du Portugal continental. Pour la baignade, les piscines naturelles de Porto Moniz au nord de l'île et l'interminable bande de sable blanc de Porto Santo, l'île voisine, sont très agréables. Autant de facettes de ce petit archipel portugais que vous pourrez découvrir encore mieux en suivant les indications d'un guide touristique sur Madère. Mais malgré son côté très touristique, Madère recèle encore des sites hors des sentiers battus comme ce musée consacré au célèbre footballeur Ronaldo, un enfant du pays !

Les lieux incontournables de Madère

Quand partir à Madère ?

Grâce à son climat doux, Madère peut être visitée toute l'année. La haute saison touristique c'est bien sûr l'été en raison de l'aspect balnéaire de l'île mais la meilleure période pour partir à Madère c'est le printemps pendant les mois de mars, avril et mai, période pendant laquelle Madère est magnifiquement fleurie; on comprend alors aisément pourquoi elle est surnommée "l'île aux fleurs". Si vous allez à Madère fin février/début mars, vous aurez probablement la chance d'assister au carnaval de Madère; c'est toujours un grand moment entre défilés de chars fleuris et costumes extravagants.

Comment partir à Madère ? Nos conseils & astuces

De nombreux tour opérateurs proposent des circuits à Madère. Ils sont en général bon marché et ont une durée de 10 à 15 jours. On vous recommande pendre un circuit qui  inclut à la fois des visites culturelles à Funchal ou dans des villages pittoresques, des stops balnéaires à Porto Santo par exemple et surtout des visites de sites naturels avec une partie randonnée. Ne pas faire de randonnée à Madère serait vraiment dommage car les paysages sont sublimes et laissent un souvenir impérissable. 

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Réservez tôt pour avoir les meilleurs tarifs si vous partez pendant l'été car les prix peuvent doubler par rapport au reste de l'année. Sur place, il est facile d'organiser son séjour seul mais il est également recommandé de réserver tôt ses hôtels pendant la haute saison pour avoir les meilleurs tarifs.

Plusieurs compagnies de bus desservent Madère et elles passent toutes par Funchal. C'est assez facile de se déplacer en bus à travers l'île. Mais pour pouvoir aller partout l'idéal c'est encore de louer une voiture, on trouver des agences assez facilement dans la capitale. Pas de train à Madère en revanche.

Les circuits touristiques à Madère

Une semaine à Madère

Il est possible de voir " l'essentiel " de Madère (c'est-à-dire les ex-libris touristiques de l'île) en une semaine ; mais vous n'aurez alors pas vraiment le temps de flâner à loisir le long des levad...

Madère sans modération

Il est évident qu'en deux semaines, on peut visiter tous les sites d'intérêt touristique et se promener sans hâte le long de nombreuses levadas (canaux d'irrigation et aqueducs). Comme les paysages ne...

Photos de Madère

Découvrir Madère

Les plus de Madère

Mercado dos Lavradores, fruits et légumes frais.
Mercado dos Lavradores, fruits et légumes frais.
Un climat généreux

A Madère, le climat est bon et doux tout au long de l'année, si bien que le printemps y semble éternel. S'il y a peu de plages, de nombreuses piscines naturelles (aménagées, en fait) permettent d'y faire bronzette. Il n'y fait jamais vraiment froid : les températures les plus basses avoisinent (à Funchal) les 15 °C en hiver. Il faut dire que Casablanca, au Maroc, se situe à peu de chose près sur la même latitude !

L'île aux fleurs

Si la France devait être un fromage, Madère serait sans doute une fleur. On la décrit souvent comme un " jardin flottant ", et la comparaison n'est pas surfaite : il suffit de compter le nombre de jardins botaniques ouverts au public pour s'en rendre compte. Partout, le long des routes, dans les quintas fastueuses ou dans les vergers de simples maisons, c'est un bouquet de couleurs chatoyantes où abondent magnolias, agapanthes, amaryllis ou hortensias, hibiscus, géraniums, bégonias, bougainvillées, oiseaux de paradis... La culture de l'orchidée s'y est aussi largement développée. Une expérience tant visuelle qu'olfactive à apprécier pleinement au printemps.

Une végétation unique

La merveille de Madère. L'île est un véritable " métissage végétal " : zone subtropicale où s'étalent les cultures de bananes, de cannes à sucre ; zone tempérée chaude de type méditerranéenne, qui a encouragé les cultures de la vigne et des céréales comme le maïs, le blé ou l'avoine, et surtout des fruits tropicaux à volonté, toujours délicieux, et tellement exotiques ; et domaine de la forêt primitive (forêt aurifère), vestige unique au monde de l'ère tertiaire avant la grande période de glaciation.

Une culture riche et vivante

L'héritage des " Grandes Découvertes " est important : églises, palais, ou quintas délicieuses. Quelques musées méritent le détour pour mieux comprendre les traditions de cette petite enclave atlantique. Ces dernières sont d'ailleurs toujours vivaces, on ne compte plus les fêtes qui animent tel ou tel village au cours de l'année, et les ateliers de broderie ou de vannerie témoignent que l'artisanat madérien n'est pas seulement un argument touristique mais encore une réalité.

Le paradis du marcheur

Il faut le dire et le répéter : Madère ne se découvre qu'au marcheur. La moindre levada (canal d'irrigation et aqueduc qui sert alors de sentier) est propice à une balade familiale ou à une randonnée plus exigeante. Il y en a partout (près de 1 500 km de levadas sur l'île !), pour tous les goûts, et on ne risque jamais d'être déçu par tant de cartes postales inoubliables.

Des paysages fascinants

L'île est constituée d'une chaîne montagneuse plongeant dans la mer à plus de 3 000 m de profondeur. Elle offre au regard un paysage sauvage et irrégulier, façonné par l'érosion et la houle de la mer au fil des siècles : on ne se lasse pas de cette nature abrupte et laborieuse, de ces petits vallons verdoyants bucoliques, et de ces pics farouches, dominant les nuages.

D'excellentes structures d'accueil

Madère possède un réseau hôtelier étendu, moderne et confortable ; les taxes, le service et le petit déjeuner sont, la plupart du temps, compris dans les tarifs. Tout autour de l'île, on ne compte plus les grands établissements avec piscine, sauna, jardin botanique et même centre de relaxation ! A l'intérieur, de nouvelles formes d'hébergement mettant à profit les quintas luxuriantes et ensoleillées se développent ; retirées de l'agitation de la côte sud, elles offrent confort souvent luxueux et repos complet dans un cadre magnifique. Enfin, de nouvelles infrastructures routières permettent de circuler d'est en ouest, ou du nord au sud, beaucoup plus rapidement.

Des vins à découvrir

Très fameux chez nos amis d'outre-Manche, ces vins (il y a plusieurs variétés) ne se sont pas encore fait une place au soleil dans nos menus ou dans nos soirées francophones. Certains les confondent même avec le porto ! Mais à l'apéritif ou au dessert, voire durant le repas pour quelques nectars, on peut se laisser tenter sans crainte : il y a fort à parier que quelques bouteilles feront même le voyage retour dans vos valises !

Reportages & actualités de Madère

Ailleurs sur le web
Avis