Partir à la découverte d’un pays à moto offre des sensations extraordinaires. Emprunter des routes sinueuses et traverser des paysages divers est pour les passionnés des deux-roues une expérience à part. La moto permet en effet d’emprunter des routes parfois inaccessibles aux voitures et elle offre un champ de vision qui permet de profiter au mieux des différents éléments qui nous entourent. Entre escales dans des villes et villages et escapades au milieu d'une nature surprenante, de nombreux voyageurs se laissent séduire par cette manière de parcourir le monde. Et aujourd'hui, diverses agences proposent des circuits aux quatre coins du monde. Voici 10 destinations propices à un formidable voyage à moto.

©

Découvrir le Rajasthan, au volant d’une belle cylindrée 

État du nord-ouest de l’Inde, le Rajasthan fascine par ses paysages et son patrimoine. Un voyage à moto permet de partir à la découverte d’une architecture exceptionnelle et de s’arrêter dans des villages typiques, où les habitants réservent un accueil à la fois chaleureux et généreux. Au cours du voyage, on a l’occasion de traverser plusieurs vallées champêtres où les populations s’adonnent à leurs tâches quotidiennes. Puis viennent les routes de montagne et celles du désert du Thar où les étendues de sable semblent ne jamais prendre fin. Cet État est haut en couleur et il faut prendre le temps d’admirer les détails des bâtisses lors de vos escapades urbaines, qui révèlent souvent toute la finesse de l’architecture indo-musulmane. Bikaner révèle des façades finement sculptées et Jaisalmer regorge de ruelles aux petites boutiques d’artisanat qui attire l’œil. Et que dire des sites historiques qu’on a l’occasion d’atteindre au cours du périple, du puits à degrés Chand Baori au lac sacré de Pushkar où de nombreuses personnes viennent prier, ici au cœur de la ville sainte.

©

À la conquête du Sri Lanka, entre montagnes et forêts tropicales 

Situé au sud de L’Inde, l’ancien Ceylan accueille les visiteurs dans un environnement verdoyant et dépaysant. Au-delà d’une grande diversité culturelle, le Sri Lanka a beaucoup à offrir, entre jungles, rizières et petites stations balnéaires où il fait bon se rafraîchir. Le centre de l’île est recouvert de forêts tropicales où il fait bon s’arrêter pour écouter l’activité animale et pourquoi pas, reconnaître les cris de quelques espèces. Puis on reprend la route vers la région montagneuse d’Ella qui abrite des plantations de thé et où il n’est pas rare de croiser des habitants à dos d’éléphant. Le Parc national de Yala est une autre étape à ajouter au voyage. Deuxième plus grand parc national du pays, il abrite lui aussi un grand nombre de mammifères, de reptiles et est également une zone importante pour la conservation des oiseaux. Pour achever une journée à contempler quelques monuments et sites incroyables tels le temple du rocher de Dambulla et le site de Polonnaruwa, classé depuis 1982 au Patrimoine mondial de l’UNESCO, on enfourche sa moto pour rejoindre les plages sauvages de Kalpitiya pour une baignade au crépuscule.

©

Parcourir le Pérou pour un plongeon dans l’atmosphère sud-américaine 

Cap sur le Pérou et sur les trésors qu’abrite le pays, symbole de la civilisation inca qui a laissé dans le paysage de nombreux vestiges. Au guidon de sa moto, on part à l’aventure, en altitude, direction la Cordillère des Andes. Les paysages à traverser sont variés et offrent des panoramas à couper le souffle. D’immenses espaces rudes et sauvages laissent place à des lacs situés dans la montagne et à des vallées verdoyantes et sacrées. On grimpe les cols jusqu’à atteindre plus de 4 000 mètres d’altitude et découvrir des sites à la beauté ancestrale comme Cuzco, le nombril du monde. Statues gigantesques, temples incas et ruelles pavées au rendez-vous. C’est en outre une étape incontournable avec de se rendre au Machu Picchu. Plus tard, c’est l’Amazonie et le chant des insectes avant d’attaquer la montagne et ses sommets enneigés qui mènent tout droit au lac Titicaca, plus grand lac d’Amérique du Sud traversé par la frontière entre le Pérou et la Bolivie.

©

La Thaïlande, pays à parcourir de long en large

En Thaïlande, on enchaîne des centaines de virages pour un séjour à moto dynamique avec la découverte du nord du pays et de ses routes secrètes. On commence par se laisser enivrer par les ambiances urbaines, en partant de Bangkok ou Chiang Mai. Là, c’est le plongeon au cœur de villes qui fourmillent et où les stands de rue proposent une succulente nourriture, appréciée aux quatre coins du globe. On prend ensuite la route vers le sud pour rallier les plus belles plages du pays. Elles sont l’endroit rêvé pour tous ceux qui souhaitent ponctuer le temps passé à moto avec des séances de baignade et de détente sous un soleil radieux. On ne manque pas de passer par le Parc national de Khao Sok, qui outre sa jungle dense, abrite le lac artificiel de Chiew Larn, d’où émergent d’étonnants pitons karstiques.

Ceux qui prennent la direction du nord du pays s’apprêtent à flirter avec les montagnes du Triangle d’Or et la frontière birmane. Là, de petites routes abruptes dévoilent des villages pittoresques. Puis on suit le Mékong et apparaissent les rizières et plantations de fruits. Les amoureux de beaux monuments prennent le soin de s’arrêter sur des sites prestigieux comme le Temple Blanc et le Wat Huai Pla Kung, car la Thaïlande abrite quelques-uns des plus beaux temples d’Asie.

©

L’Afrique du Sud, un séjour au bout du monde 

Au commencement, on découvre Cape Town, une formidable ville portuaire dominée par la montagne de la Table et totalement ouverte sur l’océan. Difficile de trouver meilleur point de départ. Une aventure peut conduire dans les contrées montagneuses, jusqu’à atteindre 3 400 mètres d’altitude. Depuis les sommets, les paysages offerts sont variés et d’une rare beauté. Sillonner l’Afrique du Sud, c’est aussi s’aventurer dans des paysages arides de steppe et de savane avant de rejoindre des zones plus humides pour des moments sur des plages aux eaux cristallines. On ne manque pas de passer par le mythique Cap de Bonne-Espérance, sur la côte Atlantique. Depuis cette contrée de renommée internationale, une multitude d’espèces animales sont plongées dans leur quotidien. Le point d’orgue est certainement l’observation des baleines depuis les immenses falaises rocheuses. C’est d’ailleurs le pays tout entier qui abrite une faune et une flore diversifiées. Sa biodiversité est l’une des plus importantes de la planète. Les pauses urbaines, elles, permettent de se balader dans des quartiers qui abritent de très bons restaurants ou bien encore des musées et galeries d’art. La culture est en effet très présente dans un pays à l’histoire mouvementée. L’Afrique du Sud est définitivement captivante et envoûtante.

©

Les États-Unis, cap sur la mythique Route 66

On ne la présente plus tant elle est connue du monde entier, mais la route 66 est un itinéraire idéal pour les voyageurs à moto qui désirent découvrir les États-Unis et un grand nombre de ses richesses. On part par exemple de Chicago pour rejoindre Springfield en direction du sud. On s'arrête au musée RT 66 de Pontiac avant de mettre le cap sur Saint-Louis, où on prend le temps de reprendre des forces autour d'un barbecue. On ne manque pas par la suite de rejoindre Tulsa et son magnifique style Art déco, puis Oklahoma City avant de passer une nuit, et pourquoi pas une journée à Santa Fe. On réalise alors à quel point cet endroit est unique et insolite, de par son patrimoine multiculturel aux influences amérindiennes, mexicaines, espagnoles, western, américaines modernes et artistiques. Attelé à sa moto, on se dirige ensuite tranquillement vers Petrified Forest national Park. Ce parc national est superbe, avec d'un côté des collines rouges et orangées et de l'autre, des arbres fossilisés datant de millions d'années. On est alors au cœur des grands espaces américains. Et après s'être dirigé vers le Grand Canyon et ses paysages uniques au monde, on s'arrête volontiers à Las Vegas pour profiter des casinos, avant de s'offrir un point de chute ensoleillé dans la mythique Los Angeles.

©

Le long de la légendaire Route 40 en Argentine 

De Salta en San Carlo de Bariloche dans le sud de l'Argentine, ce territoire est un rêve pour les amoureux de motos et de grands espaces. Une fois installé au volant de son engin à Salta, on passe par une superbe forêt primaire avant de s'offrir de merveilleux points de vue à la Quebrada de Humahuaca, un canyon d'une taille incroyable, à plus de 2 000 mètres d'altitude. Toujours plus haut, c'est la montagne qui s'installe en direction de San Antonio de los Cobres, avec notamment un passage par le col de l'Abra del Acay, qui culmine jusqu'à 4 970 mètres ! Puis vient le temps de redescendre un peu avec la traversée de la vallée de Calchaquie et ses étonnants petits villages traditionnels et formes géologiques déroutantes de Las Flechas. On prend ensuite la direction des hautes cimes de la Cordillère, avec une traversée du Cuesta de Miranda, une vallée inscrite au Patrimoine mondial de l'UNESCO, et une traversée du canyon de Jachal qui mène aux abords du lac de la Cuesta del Viento, où le glacier de Colanguil qui culmine à 6 111 m se reflète. Avant d'arriver à San Carlo de Bariloche, d'autres splendeurs attendent les riders : les alentours de Mendoza où l'on déguste les meilleurs vins d'Argentine, la Cordillera del Salado avec ses lacs, ses forêts et ses volcans, puis le Parc national du lac Nahuel Huapi, où les paysages affichent des rivières turquoise et des chalets authentiques.

©

Sur les pistes du Transatlas au Maroc 

Le Maroc est également un pays qui présente des richesses environnementales incroyables pour un périple à moto. On se rend à Marrakech pour ensuite prendre la direction des cascades d'Ouzoud. On se dirige alors vers le lac Bin El Ouidane, où le contraste entre le bleu turquoise des eaux et le rouge de la terre est presque irréel. On est alors dans les hauts plateaux de l'Atlas, en direction du plus haut col du Maroc, le Tizi Ouano. Le paysage affiche de larges prairies emblématiques des alpages, où l'on croise des moutons et des chèvres sur le chemin qui mène vers le Canyon du Haut Dadès. Puis arrive la vallée aux mille Kasbahs, où l'on peut passer la nuit dans un hôtel à proximité de Boumalne. On se fixe ensuite pour objectif de rejoindre le mont M'goun, à 4 071 mètres d'altitude. Ici, les grands plateaux rappellent des paysages de Mongolie. Sur des routes plus techniques, on s'aventure vers les alpages du Djibel Siroua et ses prairies peuplées de troupeaux. Une fois que l'on a quitté Amassine et ses paysages rocheux, on s'offre une escale bien méritée dans la capitale du safran, Taliouine. Sur la route qui conduit ensuite vers Marrakech pour le retour, on traverse de multiples paysages, forêts de chênes verts, plantations d'agrumes ou d'oliviers. En clair, un road trip à moto au Maroc, c'est la promesse de découvrir un pays aux mille facettes et couleurs. 

©

Ambiance insulaire en Italie sur les routes de Sardaigne 

Un road trip à moto sur une île a quelque chose de particulier et la Sardaigne accueille volontiers les fous des deux-roues. Arrivé à Alghero, on plonge dans l'ambiance en empruntant des routes sinueuses qui mènent vers la superbe région du lac de Flumini. À l'ouest de Barumini, on ne manque pas d'aller voir le site archéologique de Su Nuraxi et ses constructions défensives préhistoriques. Le lendemain on rejoint la côte, et ce sont des routes de montagnes qui mènent dans la région de Sulcis. Les adeptes d'archéologie ont alors de quoi en prendre plein la vue, avec de nombreux vestiges géologiques, grotte, et temple punique romain. On prend juste après la direction de Cagliari pour une ambiance plus urbaine, avec une pause recommandée au soleil dans le quartier du Vieux-Château et un dîner au port. Place ensuite aux splendides panoramas sur la mer Tyrrhénienne avec les routes qui longent la côte. En direction du nord-est et la fameuse route orientale Sarda, on profite d'une pause dans l’enclave de Cala Gonone, avant de poursuivre la fin du voyage sur la Côte d'Émeraude, ses villages traditionnels plus beaux les uns que les autres, ses menhirs et la Vallée de la Lune, qui offre un cadre enchanteur, entre ses gigantesques rochers de granite et ses criques paradisiaques.

©

Sillonner la beauté sauvage de l'Irlande 

La beauté sauvage de l'Irlande attire des milliers de voyageurs et le meilleur moyen de s'en imprégner est certainement de parcourir le pays à moto. Par Wexford, on emprunte la route côtière en direction de Courtown. Puis, dans le comté de Wicklow, on profite de magnifiques paysages montagneux et du site monastique de Glendalough. C'est alors qu'arrive l'atmosphère animée de Dublin, où l'on passe une soirée de détente dans un pub. Changement total d'atmosphère par la suite avec la traversée du comté du Kildare, que l'on aime pour ses élevages de chevaux. Arrive alors le Connemara, avec ses charmants villages et ses panoramas naturels à couper le souffle. On flâne sur sa moto dans la vallée de Maam et on s'arrête près des trésors naturels que sont le fjord de Killary et la chaîne de montagnes des Twelves Bens. La faune est ici la plus sauvage du pays. On alterne ensuite les plaisirs, et des paysages désertiques du Burren, on rejoint un des paysages incontournables d'Irlande : les falaises de Moher. Il est ensuite conseillé d'aller s'émerveiller dans l'Anneau du Kerry, avec ses lacs, ses montagnes et ses falaises vertigineuses. En prenant pour finir la direction de Cork, on profite là aussi des beautés du littoral et on s'accorde très volontiers une pause au grand air sur la splendide plage d'Inch et son sable blanc. 

©