Le guide touristique Bulgarie du Petit Futé

Добре дошли в България !

Bienvenue en Bulgarie ! Aux confins sud-est de l'Europe, ce beau pays souvent méconnu en Occident, fut pendant des décennies une destination touristique de premier plan pour le bloc de l'Est. A juste titre ! Le plus grand pays des Balkans, le plus stable aussi puisqu'il est le seul à ne pas avoir connu de troubles ces dernières décennies, offre un climat clément et des paysages aussi séduisants que variés... Les plages de la mer Noire, les piémonts plantés de vignobles, les falaises de grès et les vastes massifs de montagnes parsemés de vertes vallées et de gorges profondes offrent l'ensemble contrasté d'une nature généreuse et préservée. La ruralité du décor vous plongera dans des campagnes qui ont conservé une forte authenticité : les charettes tirées par des chevaux côtoient encore les berlines sur les routes de ce pays qui oscille entre la modernité européenne et l'archaïsme balkanique...

La main de l'homme y a aussi fait son oeuvre. On trouvera aux quatre coins du pays les reliques d'un savant mélange de civilisations : vestiges thraces, romains, proto-bulgares, byzantins et ottomans, une myriade de superbes monastères orthodoxes, l'architecture de la Renaissance nationale du XIXe siècle, d'élégantes métropoles érigées sous influence russe et autrichienne... La civilisation bulgare est le résultat de ce métissage balkanique issu de sa position charnière entre Occident et Orient. Ajoutons l'impact du communisme et de la décommunisation qui ont légué au pays sa part de grisaille, mais aussi des infrastructures agréables et efficaces, et l'on peut se représenter la richesse en facettes que réserve le plus oriental des pays slaves. Beaucoup de villes bulgares sont belles et attrayantes, et quasiment toutes sont agréables et vivantes, plantées d'arbres et de parcs, et dotées systématiquement d'un centre piéton.

La culture bulgare a son identité bien à elle, mêlant une multitude de traditions colorées qui offrent un dégradé entre la Grèce, la Roumanie et la Russie, accompagnées d'une culture de la rue baignée de musiques qui rappellent inévitablement la Turquie.

Indifférente aux troubles politiques qu'ont connu ses voisins yougoslaves, moins âpre que la Roumanie, la Bulgarie ne s'est pas défaussée de sa tradition touristique. Ses infrastructures sont relativement bonnes et ses sites sont bien mis en valeur. Pour sa dose de dépaysement, c'est un pays facile d'accès. Entre les cités de Sofia, de Plovdiv, de Varna ou de Roussé, les monastères perdus des routes de montagnes et les plaisirs balnéaires ou ceux des stations de ski, partez à la découverte du pays d'Orphée et de Spartacus, encore sauvage et parsemé de mystères, où l'aventure se vit à bon compte, entourée d'une bonne dose de sécurité... et dans l'Union européenne !

Nicolas Landru

REMERCIEMENTS. Merci à Céline et Salomé. Merci à Balkania Tour. À Melnik, Tobias, Tvestan, Lyubomir et Misho, de m'avoir, chacun à leur façon, ouvert des pistes en Bulgarie, et de m'avoir fait connaître différents visages du pays.

Galerie photo Bulgarie

Idées de séjour Bulgarie

Bien sûr, on ne peut pas tout voir en un voyage. Nous vous proposons ci-dessous différents circuits. Dans tout voyage, Sofia est incontournable, en tant que capitale et parce qu'elle renferme musées et monuments de premier plan, mais aussi parce qu'elle est un centre absolu des transports ; seul un voyage orienté uniquement vers la côte peut éviter Sofia - bien que ce soit dommage !

Plovdiv est à ne manquer sous aucun prétexte. En ce qui concerne les différentes régions, la préférence sera modulable en fonction des intérêts de chacun. La côte attire les personnes désireuses d'allier le culturel aux activités balnéaires. Les sites y sont nombreux, entre les métropoles Bourgas et Varna, les villes fortifiées grecques, les parcs naturels et les plages. Les régions montagneuses du Sud-Ouest présentent le double avantage de proposer un grand nombre de sites dans un environnement naturel magnifique et d'être à une distance réduite de Sofia. Le Grand Balkan (Stara Planina), au centre, est une région authentique, pittoresque, au coeur de l'âme bulgare. Sa capitale, Véliko Tarnovo, est un chef d'oeuvre d'architecture. Les plaines de Thrace et du Danube sont moins attrayantes pour leurs paysages, mais certains endroits sont riches en sites historiques et en fantastiques réserves naturelles. Selon les modalités, nous recommandons vivement de faire un détour jusqu'à Roussé, la métropole du nord de la Bulgarie. Il n'y a pas de région à éviter, chacune a son intérêt et son charme.

La Bulgarie le temps d’un long week-endHaut de page

Jour 1 : Sofia. Sofia, visite du centre-ville - La rotonde Saint-Georges du IVe siècle, le musée d'Archéologie, le théâtre national Ivan Vazov, la mosquée Banya Bachi, l'église russe Saint-Nicolas, la cathédrale Saint-Alexandre-Nevski et sa crypte où se trouve une collection importante d'icônes (IXe-XIXe siècles), et l'église Sainte-Sophie (Ve siècle).

Jour 2 : le monastère de Rila. Le monastère de Rila est à 125 km de Sofia. A 1 147 m d'altitude, il est abrité dans le massif le plus haut de la péninsule. C'est l'attraction principale du pays, sa visite ne doit être oubliée sous aucun prétexte. A côté, on peut visiter les pyramides de Stob ou randonner dans la montagne. Nuit au monastère ou retour à Sofia le soir.

Jour 3 : Plovdiv. C'est sans aucun doute la plus belle vieille ville de Bulgarie, fondée par Philippe de Macédoine et riche de tant d'influences. Visite de la vieille ville, réserve architecturale, de l'amphithéâtre romain et du centre-ville.

Jour 3 bis : Plovdiv + monastère de Batchkovo, inscrit au patrimoine mondial par l'Unesco. Une solution alternative consiste à passer un week-end à Plovdiv sans s'arrêter à Sofia. Si vous êtes en voiture, vous pouvez choisir de passer par le village-musée de Koprivshtitsa sur la route.

L’essentiel de la Bulgarie en une semaineHaut de page

Nous vous proposons ici deux programmes, à vous de choisir !

Premier itinéraireHaut de page

Jour 1 : Sofia. Visite de la ville : la cathédrale Alexandre-Nevski, l'église Sainte-Sophie, l'église russe Saint-Nicolas, la mosquée Banya Bachi, le musée national d'Histoire et l'église de Boyana. Promenade au marché couvert central et le long du boulevard Vitosha, principale artère commerçante.

Jour 2 : Rila. Visite du plus important monastère de Bulgarie, sur les versants du mont Rila à une centaine de kilomètres de Sofia (2 heures de bus pour le village de Rila). Randonnée, 1 heure 15 A/R, jusqu'à la tombe de saint Jean de Rila au coeur de la nature. Possibilité de passer la nuit au monastère, ou retour vers Sofia.

Jour 3 : Plovdiv - Batchkovo. Visite de la vieille ville : maisons de style baroque, églises byzantines et remarquable amphithéâtre romain. Visite du monastère de Batchkovo, inscrit au patrimoine de l'humanité par l'Unesco. Nuit à Stara Zagora.

Jour 4 : Nessebar - presqu'île rocheuse sur la côte de la mer Noire. La ville aux quarante églises ! Promenade à pied dans les rues de la ville à la découverte des vestiges byzantins et des maisons en bois et en pierre des XVIIIe et XIXe siècles. Petite baignade si le temps le permet ! Selon l'emploi du temps, escale à Bourgas avant d'aller à Nessebar, son centre-ville et sa promenade de bord de mer.

Jour 5 : Varna. Une des perles du littoral bulgare. Visite des thermes romains, du Musée archéologique et du musée de la Marine. Promenade le long des plages du nord de la ville. Nuit à Varna.

Jour 6 : Veliko Tarnovo. Capitale du second empire bulgare. Visite de la ville dont une partie est composée de maisons suspendues aux parois rocheuses. Découverte des ruines de la citadelle de Tsarevets. Visite du village d'Arbanassi.

Jour 7 : Troyan - Koprivshtitsa. Visite du monastère de Troyan dont les bâtiments datent du XVe siècle, à l'exception de l'église du XIXe qui comporte de superbes fresques. Koprivshtitsa, petite ville-musée du XIXe siècle, dans le style Renaissance nationale. Retour à Sofia.

Deuxième itinéraireHaut de page

Jour 1 : Sofia. Visite de la ville : la cathédrale Alexandre-Nevski, l'église Sainte-Sophie, l'église russe Saint-Nicolas, la mosquée Banya Bachi, le musée national d'Histoire. Promenade au marché couvert central et le long du boulevard Vitosha, principale artère commerçante.

Jour 2 : Roussé. Faire un tel détour au Nord en vaut la peine : pour prendre contact avec le magnifique Danube et admirer son cours silencieux, et pour arpenter les rues et admirer les superbes façades bourgeoises du XIXe siècle de cette cité orientée vers Vienne. Visite de la ville et de ses musées.

Jour 3 : Véliko Tarnovo. Sur la route, faire une halte aux monastères troglodytiques d'Ivanovo, dans la superbe réserve naturelle du Roussenski Lom. Arrivée à Véliko Tarnovo, superbe vieille ville pittoresquement enchevêtrée sur les collines. Promenade dans le quartier historique de Varocha pour son atmosphère agréable, traversée du pont couvert et visite de la forteresse médiévale. Faites un tour ensuite au village d'Arbanassi pour ses maisons de la Renaissance nationale.

Jour 4 : Triavna - Etara - Kazanlak. La petite ville de Triavna est un petit bijou architectural. Promenade dans les rues pavées de la ville ancienne. Réserve architecturale, ce petit village comporte une centaine de maisons de l'époque de la Renaissance nationale. Profitez de l'atmosphère tranquille qui y règne. Etara, à quelques kilomètres de Gabrovo, est un village transformé en musée de l'artisanat à ciel ouvert. Puis on traverse le Balkan et le col de Chipka (1 328 m), lieu devenu symbolique pendant la guerre de Libération de la Bulgarie. De l'autre côté, visite de l'église mémorial de la nativité aux cinq coupoles en bulbes dorés et admirez la vue ! Nuit à Kazanlak, le centre de la vallée des roses.

Jour 5 : Plovdiv. A Kazanlak, visite de la tombe thrace et du musée des Roses. Puis en route vers Plovdiv, la superbe ville de Philippe de Macédoine ou la ville aux sept collines. Visite de la vieille ville, réserve d'architecture de la Renaissance nationale, l'amphithéâtre antique et le centre-ville.

Jour 6 : monastère de Rila. Traversée des montagnes Rhodopes-Rila, passage par Velingrad, agréable petite ville thermale. Visite du célèbre monastère de Rila fondé au Xe siècle et inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

Jour 7 : Boyana - Vitocha. Visite de l'église de Boyana et de ses superbes fresques datant de 1259, oeuvres de la peinture médiévale bulgare. Elle est inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Promenade sur un des nombreux sentiers balisés du parc national de Vitosha pour apprécier la beauté de du paysage et les vues !

Le tour de la Bulgarie en trois semainesHaut de page
Premier itinéraireHaut de page

Jour 1 : Sofia. Visite de la ville : la cathédrale Alexandre-Nevski, l'église Sainte-Sophie, l'église russe Saint-Nicolas, la mosquée Banya Bachi. Promenade au jardin public en face du Théâtre national, au marché des halles, le long du boulevard Vitosha, principale artère commerçante et au marché des femmes.

Jour 2 : Rila - Blagoevgrad. Visite du plus grand monastère de Bulgarie, sur les versants du mont Rila, à une centaine de kilomètres de Sofia (2 heures de bus pour accéder au village de Rila). Passage par le centre historique de Blagoevgrad, agréable et qui possède un quartier de la Renaissance nationale.

Jour 3 : Melnik - monastère de Rojen. La plus petite ville du pays entourée de pyramides de sable, dans le style de la Renaissance nationale, est connue pour sa production de vins rouges, unique au monde. Charmant monastère avec une vue incroyable sur les pyramides de sable et la chaîne qui forme une frontière naturelle avec la Grèce.

Jour 4 : Kovacevica - Bansko. Petite réserve architecturale. Dans les alentours se trouve un observatoire astronomique thrace. Visite de la petite ville de montagne Bansko, fondée au Xe siècle : maisons de pierre et de bois construites derrière des murs de fortifications, pour lutter contre l'envahisseur ottoman.

Jour 5 : Belitsa - Velingrad. Rencontre avec les ours danseurs de la réserve de Belitsa. Visite de la fameuse ville thermale de Velingrad pour ses sources aux nombreuses vertus et son air pur.

Jour 6 : lacs de Batak et de Dospat - gorges de Trigrad - Devin. Traversée des magnifiques Rhodopes. Les gorges de Trigrad en sont l'un des endroits les plus merveilleux. Les falaises se dressent à 200 m de hauteur. Visite de la grotte du Diable. Nuit à la station thermale de Devin, l'un des meilleurs centres de spa du pays. Egalement randonnées à cheval, à vélo ou à pied.

Jour 7 : Chiroka Laka - monastère de Batchkovo - Assenovgrad. Visite de Chiroka Laka, superbe petit village de montagne de la Renaissance nationale, déclaré réserve architecturale et ethnographique. Traversée des Rhodopes, détour par les Ponts Enchantés (Chudnoste Mostove), visite du deuxième monastère de Bulgarie, Batchkovo, et d'une des plus belles forteresses du pays, Assenovgrad. Nuit à Plovdiv.

Jour 6 : monastère de Batchkovo - Plovdiv. Visite de la vieille ville de Plovdiv : maisons de l'époque du Réveil national, églises byzantines et remarquable amphithéâtre romain.

Jour 7 : Plovdiv. Prolongement de la visite avec le centre-ville et ses maisons-musées.

Jour 8 : Stara Zagora - Kazanlak. Promenade dans les jardins de Stara Zagora, parmi les plus beaux du pays et visite de la vieille ville (théâtre romain). Visite de Kazanlak, capitale de la vallée des roses : distilleries d'essence de roses et tombeau thrace du IIIe siècle av. J.-C., inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Jour 9 : Bourgas - Sozopol. Visite d'abord de de la vieille ville de Sozopol construite sur une presqu'île. Maisons de pêcheur, atmosphère conviviale et belles plages. Soirée dans le port très vivant de Bourgas, avec ses rues agréables et sa promenade de bord de mer.

Jour 10 : Nessebar. Presqu'île rocheuse sur la côte de la mer Noire : promenade à pied dans les rues pavées de la perle du littoral bulgare, à la découverte de ses quarante églises byzantines en ruine.

Jour 11 : Varna - monastère d'Aladja. Capitale de la côte bulgare. Atmosphère agréable, visite des thermes romains, et promenade le long des plages du nord de la ville. Nuit à Varna.

Visite du monastère rupestre d'Aladja occupé pour la première fois au IVe siècle (à 16 km de Varna), ou de la forêt pétrifiée Pobitite Kamani un peu à l'ouest de la ville.

Jour 12 : Baltchik. Visite des fabuleux jardins botaniques du palais de Marie de Roumanie. Promenade au cap de Kaliakra.

Jour 13 : Choumen. Visite des ruines de la ville proto-bulgare de Madara célèbre pour son cavalier taillé dans la roche à 23 m de hauteur. Visite d'un deuxième site archéologique, l'ancienne capitale bulgare de Pliska. Nuit à Choumen.

Jour 14 : Roussé. A la frontière roumaine, Roussé est construite au bord du Danube. Visite de la ville à l'architecture austro-hongroise. Monastère d'Ivanovo taillé dans la roche datant du XIIIe siècle, classé au patrimoine mondial par l'Unesco, dans la belle réserve naturelle du Roussenski Lom, puis de la forteresse de Tcherven.

Jour 15 : Veliko Tarnovo - Arbanassi. Veliko Tarnovo, capitale du second empire bulgare : maisons suspendues aux parois rocheuses et visite des ruines de la citadelle de Tsarevets. Visite du village d'Arbanassi.

Jour 16 : Dryanovo - Triavna. Visite du monastère de Dryanovo. A Triavna, musée de la sculpture sur bois, visite de la vieille ville, en style de la Renaissance nationale.

Jour 17 : Etara - Lovetch. Visite d'Etara, village-musée consacré à l'artisanat, et du superbe monastère de Sokolski. A Lovetch, visite du vieux quartier.

Jour 18 : Troyan. Agréable petite ville, monastère du XVe siècle, qui comporte de superbes fresques.

Jour 19 : Koprivchtitsa. Promenade au col de Troyan, le plus haut des Balkans (1 525m). Visite de Koprivchtitsa, village-musée du XIXe siècle, dans le style Renaissance nationale, entouré de superbes forêts.

Jours 20 et 21 : Sofia et ses environs. Musée national d'Histoire et église de Boyana, classée au patrimoine mondial par l'Unesco. Le mont Vitosha, sommet arrondi qui se profile à 8 km à vol d'oiseau au sud de Sofia, constitue un lieu de promenade facile d'accès, car il est accessible en bus.

Deuxième itinéraireHaut de page

Circuit alternatif, qui permet de découvrir le Balkan occidental au lieu de certaines attractions du Balkan central, ainsi qu'une autre cité danubienne. A poursuivre à partir de Triavna :

Jour 17 : Vratsa et ses environs. En partant de Triavna, visite du petit village d'Etara près de Gabrovo, musée de l'Artisanat à ciel ouvert. Transfert jusqu'à Vratsa ; visite du centre-ville et du musée d'Histoire où se trouvent les deux trésors thraces d'or de Rogojen et Valtchitran. Exploration de la grotte de Ledenika et promenade dans la gorge de Vratsa.

Jour 18 : Belogradchik. Charmante petite ville entourée de surprenants rochers de grès rouge. Visite de la citadelle Kaleto et de son panorama époustouflant. Visite d'une grotte ornée, Magourata, la seule dans les Balkans.

Jour 19 : Vidin. Promenade dans le joli centre-ville où toutes les époques sont représentées dans l'architecture et visite de la forteresse Baba Vida surplombant le Danube.

Jour 20 : Montana - monastère de Klissoura - Sofia. Traversée rapide, intéressante à défaut d'être exaltante, de la très communiste ville de Montana. Visite de son musée d'Histoire. Visite du monastère de Klissoura dans son superbe décor au pied du mont Todorini Koukli. Traversée du seuil du Balkan, par le défilé de Pertohan. Retour à Sofia.

Jour 21 : Sofia. Visite de l'église de Boyana, classée au patrimoine mondial par l'Unesco. Exploration plus poussée des rues du centre-ville.

Séjours thématiquesHaut de page
La route des monastèresHaut de page

Il est possible d'organiser en une semaine un voyage qui permettrait de comparer les différentes architectures et de découvrir la richesse de l'art religieux.

Si la Bulgarie est connue pour ses monastères nichés dans les montagnes (certains ne sont d'ailleurs pas faciles d'accès), vous vous rendrez compte en allant les visiter que la route pour y accéder et les alentours sont tout aussi intéressants que les monastères eux-mêmes.

Jour 1 : Sofia - Dupnitsa. Monastère de Dragalevtsi et monastère de Rila.

Jour 2 : Melnik. Monastère de Rojen.

Jour 3 : Plovdiv. Monastère de Batchkovo.

Jour 4 : Chipka. Monastère de Sokolski.

Jour 5 : Veliko Tarnovo. Monastère de Kapinovo et monastère de Preobrajenski.

Jour 6 : Russé. Monastère d'Ivanovo.

Jour 7 : Troyan. Monastère de Troyan.

L’observation de la natureHaut de page

Riche comme l'est la nature bulgare, ceux qui penchent vers des voyages d'observations des animaux ont trouvé la bonne destination. On peut organiser des tours de deux, trois jours dans des parcs nationaux et dans des réserves. La réserve de Sréburna abrite la colonie la plus riche de pélicans dalmatiens ; les cigognes noires, uniquement en Bulgarie, font leurs nids en haut des falaises ; les cormorans, dans les lagunes de la côte de la mer Noire. Et, bien sûr, il y a les grandes routes migratoires des oiseaux, la Via Pontica et la Via Aristotelis, qui traversent le pays. Au printemps et en automne des centaines de milliers d'espèces rares survolent le littoral. On peut observer aussi des animaux sauvages - ours (réserve de Bélitsa), loups, chacals, tortues, papillons rares... La Bulgarie compte le plus grand nombre d'ours de toute l'Europe - 700 - et de loups - 1 000 ! Penchez-vous sur chaque parc naturel selon vos goûts en termes de faune et de flore, et partez en observation !

Nature et sports. On peut faire des séjours sportifs hiver comme été. Randonnée, trekking, escalade, équitation, spéléologie, kayak, rafting, ski, ski de randonnée, raquettes de neige, surf...

Ceux qui préfèrent voyager en solo s'adresseront sur place à une école d'aventure. Ces écoles proposent des circuits originaux et pointus à ceux qui aiment sortir des sentiers battus. Les professionnels de l'aventure adaptent les souhaits des clients aux possibilités de la saison. C'est l'occasion idéale de faire quelque chose dont on a toujours rêvé en toute sécurité, s'initier ou s'améliorer, tout simplement.

Alpinisme et randonnéeHaut de page

Jour 1 : Vitocha près de Sofia. Ski ou promenade jusqu'au monastère de Dragalevtsi.

Jour 2 : Rila. Possibilité de ski à Borovets ou de balades à pied ou en vélo.

Jour 3 : Pirin. Bansko et Melnik peuvent constituer deux bons points de départ pour effectuer de superbes randonnées.

Jour 4 : Rhodopes. Pamporovo pour les skieurs. Devin, Dospat, et Shiroka Laka pour les randonneurs (à cheval, à vélo, à pied).

Jour 5 : Balkans. Sliven et ses rochers bleus pour les marcheurs.

Jour 6 : Balkans. Zeravna, Kotel et Elena, pour leurs réserves architecturales, les randonnées au coeur de la nature.

Jour 7 : Koprivchtitsa et retour vers Sofia. Balade autour de la réserve architecturale entourée de forêts.

La terre de DionysosHaut de page

Ce voyage est une combinaison unique de cuisine et de vins bulgares, assaisonnée de culture et d'histoire. Le vin bulgare - fort ou doux, frais ou fruité et léger - est d'un goût riche et original, d'une saveur qui ne s'oublie pas. Le vin en Bulgarie provient des Thraces. Au VIe siècle av. J.-C., les rois thraces organisaient des symposia - festins où ils buvaient du vin en discutant sur les batailles passées et futures et de leurs entreprises.

Aujourd'hui, il existe plusieurs variétés de raisin comme les mavrud, les melnik, et les gamza. L'industrie bulgare des vins a gardé les traditions honorées par le temps et les techniques classiques du vieux monde qui ont gardé leurs secrets pendant des centaines d'années. En suivant les nouvelles tendances du goût, on fait très attention aux techniques de vinification du " nouveau monde ". Au cours des dernières années, la Bulgarie produit des vins de caractère et de qualité.

La route des vins. La viticulture a toujours existé en Bulgarie, elle fait partie des traditions bulgares. On trouve un large éventail de caves à vin dans les régions de Melnik, Perustica, Assenovgrad (réputée pour son fameux vin rouge, le mavrud), Liaskovetz, grotte de Magurata, Slaviantzi, Brezovo... A chacun de ses endroits, vous pourrez facilement déguster des vins rouges et des vins blancs secs, semi-secs et pétillants appartenant aux cépages cabernet sauvignon, mavrud, gamza, melnik, muscat, chardonnay, traminer, dimiat...

Jour 1 : Melnik. Visite de la cave Saint-Nicolas et de ses vignes avec dégustation de vins rouges (épais) réputés dans le monde entier.

Jour 2 : Plovdiv. Dégustation de vin à Perustica et Brestovica (au sud-ouest de Plovdiv). Les cépages : cabernet sauvignon et mavrud rouge. A Brezovo (au nord-est de Plovdiv), un vin blanc sec, le misket. Visite de la " maison des lines " du XIXe (les lines représentent des récipients utilisés pour la fermentation du raisin, pareils aux cuves), réputée pour sa production de vins de grande qualité.

Jour 3 : Sliven (nord-est). Visite du musée du Vin dans la ville de Sungurlare qui se trouve dans une jolie vallée. La région est connue pour son cépage sungurlarski misket (rouge) que l'on cultive aux villages de Grozden, de Slavyantsi, de Choubra, de Lozitsa et de Chernitsa. (à 25 km de Karnobat). D'autres cépages du coin : cabernet sauvignon et merlot.

Jour 4 : Varna. Visite et dégustation à la cave du palais royal d'Evksinograd (XIXe siècle) " Stara Varna " (à 8 km au nord de Varna). Les cépages : muscat, dimjat, riesling, chardonnay.

Jour 5 : Veliko Tarnovo. Visite de la cave Liakovets. L'usine de vinification Ljaskovets produit des vins du cépage de Gamza. D'autres cépages présents : merlot et chardonnay.

Jour 6 : Kazanlak. Visite et dégustation à la cave " Rozova dolina ". Cette région offre notamment du cabernet sauvignon et du merlot. Possibilité également de déguster des liqueurs et de la confiture de roses.

La fête de la rose

Saviez-vous que 80 % de la production mondiale d'essence de rose provient de Bulgarie ? Elle provient spécifiquement d'un petit territoire enclavé entre le Grand Balkan et les monts de Sredna Gora, surnommé à juste titre "Vallée des Roses"... Capitale de la région et de la culture des roses, Kazanlak organise chaque année le Festival de la rose, la première semaine de juin. On peut observer de près les rites de la cueillette des pétales de roses, y participer et assister à des démonstrations de distillation d'essence.

Blottie entre les montagnes, la vallée des Roses exhale le parfum des plantations de roses et l'essence distillée qui lui ont donné son nom. La rose a joué un rôle important dans l'histoire de la région de Kazanlak où elle est devenue partie intégrante du mode de vie. D'une génération à l'autre, les familles de Kazanlak se transmettent les secrets de la culture et de la distillation d'huile essentielle.

Ce festival est unique au monde et c'est l'occasion de connaître les secrets de la précieuse essence de roses et de toucher à la magie des traditions bulgares...

Ailleurs sur le web

Liens utiles Bulgarie

Toutes les bonnes adresses Bulgarie

Sélection Visites - Points d'intérêt Bulgarie

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté