Lieu de passage privilégié à l'époque gallo-romaine, Digoin, installée dans un écheveau de quatre rivières : l'Arroux, la Bourbince, la Vouzance et l'Arconce, est devenu un carrefour fluvial durant les siècles suivants et a su s'affirmer comme un haut lieu de transit de marchandises (bois, vin, charbon...).

Au Moyen-âge, Digoin est une petite bourgade habitée par des paysans et des mariniers. Aux XVe et XVIe siècles, la ville n'échappe pas à l'Histoire et subit le revers des guerres de religion perdant ainsi une grande partie de ses habitants. Les siècles suivants, la ville vit au rythme du fleuve et devient la "cité de la Loire et de la marine". De ce fait, la plupart des maisons sont construites le long des quais et la population s'accroît. Les canaux (canal du centre, canal latéral à la Loire et canal de Roanne) ; construits au XIXe siècle, et une carrière toute proche fournissant l'un des kaolins les plus blancs d'Europe, deviennent essentiels à son développement. Digoin, est propulsée capitale de la céramique et les cités ouvrières sortent de terre. Ville d'eau au coeur des terres du Brionnais-Charolais, Digoin, avec ses 100 km de berges dans un rayon de 6 km, offrent, aujourd'hui, ses atouts aux touristes plaisanciers ou pêcheurs.

À voir / À faire à Digoin

Organiser son voyage à Digoin

Photos de Digoin

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2019-06-05
672 pages
Avis