Né en 1960 à Shanghai, Yan Pei-Ming entre à l'école nationale supérieure d'art (Ensa) de Dijon en 1981. C'est en Bourgogne qu'il fera des rencontres décisives pour sa carrière - notamment celles de Xavier Douroux et de Franck Gautherot, les fondateurs du Consortium, et de Fabian Stech, docteur en philosophie et critique d'art. Composée d'une cinquantaine d'oeuvres, l'exposition L'Homme qui pleure se déploie dans l'ensemble du nouveau musée des Beaux-Arts de Dijon et met en lumière un peintre contemporain majeur à la carrière internationale. Tel un journal intime, cette exposition explore les émotions et la révolte ressenties par l'artiste face à la brutalité du monde et sa douleur face aux drames intimes et familiaux. L'exposition rend hommage à sa mère, à Xavier Douroux et à Fabian Stech, récemment disparus, et éclaire la vision très personnelle d'un homme blessé par la violence de la vie et qui continue de se battre.

Plus d'informations sur l'exposition