Apatin est une petite ville de 20 000 habitants nichée sur le Danube, au contact de la Croatie et de la Hongrie. Sa position lui a valu un intérêt économique, car elle est un port fluvial important sur la route de Novi Sad. Les Serbes, les Croates, les Hongrois, les Tziganes et autres minorités qui vivent ici sont autant d'occasions de fêtes culturelles aux couleurs bigarrées et à la chaleur communicative. Apatin a l'avantage également de se trouver dans une région de forêts et d'îles fluviales, ce qui a contribué à l'éclosion de réserves naturelles et de lieux nautiques et de pêche bien agréables. Enfin, les promenades dans une ville verte, où abondent divers lieux de culte et des maisons particulières typiques de Voïvodine, ne manquent pas non plus de charme. Vous y goûterez sûrement, sur l'une de ces terrasses adossées au Danube, la spécialité locale, le paprikaš de truite aux pâtes locales.

Histoire. Grâce à sa position de carrefour sur le Danube et à ses richesses naturelles (cultures céréalières, chasse et pêche), Apatin a toujours été un théâtre de mouvements de population. Les Sarmates, les Huns, les Slaves et les Hongrois se partagent tour à tour cette position sur le Danube, jusqu'à ce qu'en 1371 l'Eglise catholique hongroise donne son nom à la ville et y nomme un évêque. Au Moyen Age, l'évêché est sous le contrôle de plusieurs seigneuries, dont celle du Serbe Stefan Lazarević. Puis les Turcs occupent la région et le développement d'Apatin est freiné : en 1560, la ville ne compte plus que 80 familles, alors que plus de 50 lieux-dits existaient sous Lazarević. A partir du XVIIe siècle et l'affrontement entre Turcs et Autrichiens, Apatin devient un lieu de colonisation et de migration. Les Serbes, fuyant l'armée ottomane, s'installent dans la région en 1690 et créent les faubourgs de Bukčenović et de Vranješevo. Tout au long du XVIIIe siècle, l'Autriche-Hongrie y envoie des ouvriers et artisans allemands qui, embarquant à Ulm, naviguent jusqu'à Apatin. Ils travailleront dans les briqueteries et les mines, ce qui fera de la ville le plus grand centre allemand de Voïvodine au XIXe siècle. Mais la coexistence entre nationalités éclate au moment de la Seconde Guerre mondiale. Une résistance à l'occupation allemande s'organise sous la conduite de l'évêque Adam Berentz, mais cela n'empêche pas de nombreux notables allemands de coopérer avec l'occupant pour chasser la grande majorité des autres nationalités de la ville. En 1946, c'est au tour des Allemands d'être expulsés, remplacés par des Monténégrins et des Serbes des krajina (confins militaires autrichiens habités par des Serbes), des Croates et des Bosniaques. Apatin a connu depuis un certain essor grâce à l'industrie : construction navale, cimenterie et vêtements. Elle est surtout renommée dans tout le pays pour sa fabrique de bière blonde, Jelen Pivo.

À voir / À faire à APATIN (АПАТИН)

Adresses Futées d'APATIN (АПАТИН)

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à APATIN (АПАТИН)

Transports
  • Location voiture
  • Réserver un ferry
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos d'APATIN (АПАТИН)

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

16.95 €
2018-08-22
384 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de prestige pour 2 personnes au Château de la Dauphine !

Une escapade romantique en Gironde, au Château de la Dauphine .