Le Djoudj est un large cours d'eau qui abrite des centaines d'espèces d'oiseaux, avant de se jeter dans le fleuve Sénégal. C'est la troisième réserve ornithologique du monde ! Mais attention, le parc ne se peuple de façon intéressante qu'avec l'arrivée massive des oiseaux migrateurs venus d'Europe occidentale, c'est-à-dire que vous n'en profiterez réellement que de décembre à avril, avec une pointe en janvier et février. En dehors de cette période, les passionnés d'oiseaux pourront observer des migrateurs venus d'Afrique du Sud durant l'hivernage comme le guêpier à gorge blanche. Mais ce n'est qu'une infime partie puisque 80 % des espèces sont des migrateurs occidentaux. Plus de 360 espèces ont été répertoriées et près de 3 millions d'oiseaux au total.

Les flamants roses, par centaines, comme les pélicans, les ibis royaux et tant d'autres, valent vraiment le détour, même sans être un fan d'ornithologie. Bien faire sa visite, c'est déranger la faune le moins possible. Les oiseaux se regardent depuis les miradors qui entourent le parc ou en bateau, plus près, plus vrai ; une paire de jumelles est indispensable à tout bon birdwatcher. Les pélicans se voient par colonies de plusieurs dizaines, voire centaines, mais peut-être discernerez-vous aussi quelques gazelles (dorcas), des phacochères, des chacals, des varans du Nil, des crocos et des pythons, à condition que vous gardiez un peu les pieds et les yeux sur terre. Le parc, créé en 1971, est inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1981. Ses 16 000 ha sont accessibles à près de 70 km de Saint-Louis. Pour en profiter au maximum, vous pouvez dormir sur place et prévoir deux jours pendant lesquels vous vous en mettrez plein la vue.

Vous pouvez tout organiser avec le syndicat d'initiative de Saint-Louis, avec Sahel Découverte, avec un autre guide, ou choisir de visiter le parc avec ceux qui vivent à l'hostellerie du Djoudj ou en louant une pirogue à l'entrée. La meilleure saison, là où le nombre d'espèces est le plus important, court du 15 décembre à fin février. D'ailleurs, il arrive parfois que le parc ferme pour l'hivernage.

Les lieux incontournables du PARC NATIONAL DU DJOUDJ

Organiser son voyage au PARC NATIONAL DU DJOUDJ

Photos du PARC NATIONAL DU DJOUDJ

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

13.95 €
2019-09-18
456 pages
Avis