Hollywood, Malibu, Santa Monica, Venice Beach, Beverly Hills... Autant de noms qui font rêver et sont réunis dans la plus grande conurbation de l'Ouest des Etats-Unis. Autant de petits mondes que l'on peut traverser en empruntant un même boulevard pendant plusieurs dizaines de kilomètres, tant Los Angeles est étendue. La diversité démographique de L.A. est l'une de ses grandes richesses, comme en témoigne l'existence de villes dans la ville, telles que Koreatown, Little Armenia, Chinatown, Little Ethiopia et El Pueblo, pour n'en citer que quelques-unes. Le septième Art et la présence des studios de production hollywoodiens entretiennent également la légende. Le cinéma hollywoodien est aujourd'hui avant tout une histoire de gros sous, d'effets spéciaux et d'un star-system qui cultive un souci exacerbé de l'apparence. Mais cette ville de Californie est loin de n'être qu'un concentré de glamour et de paillettes. Feuilleter les pages d'un guide touristique sur Los Angeles vous permettra de comprendre que l'art et la culture sont ici en terrain conquis et se trouvent aussi bien dans les grands musées de Miracle Mile, dans les galeries cossues de Beverly Hills et dans celles plus modestes (mais non moins surprenantes) des quartiers hispaniques à l'est, que sur les murs de Downtown. Los Angeles, c'est aussi le berceau du surf rock, dont les Beach Boys furent les ambassadeurs. Leurs chansons légères sur la mer, le surf et les tignasses blondes n'ont pas pris une ride... 

Les lieux incontournables de LOS ANGELES

Quand partir à LOS ANGELES ?

Comme toutes les grandes villes américaines, notamment comme sa voisine San Francisco, Los Angeles se visite toute l'année. Sur la côte californienne, les températures restent agréables, même en hiver, et l'activité de la ville de faiblit pas. En fonction de vos envies, il sera toutefois judicieux de choisir votre période de séjour. Voici quelques conseils pour savoir quand partir à Los Angeles.

La haute saison touristique est l'été à Los Angeles. La Californie du Sud attire beaucoup de voyageurs internationaux, qui prennent leurs vacances en juillet-août. Vous verrez beaucoup d'Européens à cette période de l'année. Les vacances de Noël et le pont de Thanksgiving sont aussi très chargés, avec beaucoup d'Américains rentrant dans leur famille. La période entre mars et mai est aussi assez remplie pour les vacances de printemps (spring break).

La basse saison commence en septembre/octobre et se termine en mars (hors vacances de fin d'année). Vous pourrez essayer de négocier les prix pour vos hôtels, notamment hors de Los Angeles. Visitez les déserts en automne ou au printemps. Hors période estivale, les parcs nationaux sont sujets à des températures très basses (on y voit souvent encore de la neige au printemps) : renseignez-vous avant d'y aller !

Organiser son voyage à LOS ANGELES

Les circuits touristiques à LOS ANGELES

Photos de LOS ANGELES

Découvrir LOS ANGELES

Les plus de Los Angeles

La capitale de l’entertainment

Du simple spectacle de rue, aux meilleurs parcs d'attractions, en passant par les salles de concerts et de stand-up comedy les mieux fréquentées, Los Angeles a été conçue pour divertir. Le spectacle commence avec le célébrissime panneau Hollywood surplombant le Grauman's Chinese Theatre et le " Walk of Fame ". Il se poursuit au nord, dans les studios de cinémas de Burbank avec Sony, Warner Bros mais surtout les Universal Studios qui accueillent un parc à thème entièrement basé sur leurs propres productions. Enfin, le show se termine dans le premier parc du mythique Walt Disney, à Anaheim, où l'émotion est à son comble pour petits et grands. La renommée de la ville du divertissement reste au beau fixe avec 307 festivals par an.

Assister à un concert sous un ciel étoilé au Greek Theatre, encourager l'équipe de basket-ball des Lakers au Staples Center ou passer la journée à enchaîner des manèges à sensation d'un parc de la région font partie des activités incontournables de la capitale de l'entertainment.

Une ville aux multiples facettes

Los Angeles ne se limite pas aux apparences. Derrière des clichés superficiels, la ville dévoile des milliers de facettes et une ouverture culturelle extraordinaire. La diversité se trouve d'abord dans les paysages. Il suffit de passer d'une avenue à l'autre, de franchir une des montagnes qui encerclent la ville, de parcourir les dizaines de quartiers pour comprendre que L.A. ne cessera jamais de surprendre. Cette variété s'exprime par ailleurs à travers la population. De Koreatown à Little Armenia, en passant par Filipinotown ou Persian Square, on recense plus de 86 langues parlées avec plus de 140 nationalités représentées. La vie culturelle et la scène culinaire reflètent le mieux cette richesse ethnique que vous découvrirez en sortant des sentiers battus, en voiture de préférence.

Sea, surf and sun

Avec du beau temps toute l'année, cette destination urbaine offre aussi la mer et la montagne : idéal pour les adeptes de sport en plein air. Le choix est vaste car ici il est possible de skier le matin et de finir sur la plage le soir (et vice versa). Si L.A. est l'une des plus grandes mégalopoles des Etats-Unis, la beauté de la nature qui l'entoure est à couper le souffle. Au nord de la ville, le paysage est montagneux et sec : le désert de Mojave (qui contient à lui seul la Vallée de la Mort, le Grand Canyon, les parcs de Joshua Tree et de Zion), San Fernando Valley, Santa Clarita Valley et San Gabriel Valley... chacune séparées de L.A. par les montagnes de Santa Monica. En aval, le Griffith Park est le plus grand parc du pays situé au coeur d'une ville. Cinq fois la taille du Central Park de New York, le Griffith invite à la randonnée, tandis que le zoo à ses pieds possède plus de 400 espèces d'animaux. Enfin, côté Pacifique, on peut admirer la variété des plages caressées ou déchirées par les vents marins. De Malibu au comté d'Orange, les plages sont souvent bordées de collines et de canyons, de vrais petits paradis. Pour les esprits marins, huit îles flottent au large de L.A., dont la plus courue est Catalina Island.

L’attitude décontractée

Qui dit " Far West " dit aussi " West Coast ", le côté des Etats-Unis à la fois le plus flashy et le plus décontracté des deux (un débat qui ne fait que durer). Pour sûr, les Angelenos sont connus pour être très cool. Aucun complexe à se balader en marcel, short et baskets. A n'importe quelle heure de la journée, les habitants de L.A. entretiennent leur forme : les joggeurs courent partout, que ce soit dans les quartiers résidentiels ou dans les salles de gym. Cette attitude relax imprègne même les relations de travail ; au bureau, on appelle son supérieur par son prénom et il n'est pas rare de recevoir ses clients sans cravate ni tailleur lors d'un déjeuner d'affaires en terrasse. Dans les magasins, les hôtels, les restaurants, vous serez toujours accueillis par le traditionnel "Hi, how are you ? " purement californien, accompagné d'un sourire éclatant... la bonne humeur angeleno est vraiment contagieuse, profitez-en !

Reportages & actualités de LOS ANGELES

Avis