Troisième plus grande ville des États-Unis, Chicago forme à elle seule le centre économique et culturel de la région du Midwest, dans l'État de l'Illinois. Pour la plupart des voyageurs, cette mégalopole séduit avec son Art Institute ou sa sculpture de Cadler. Avec ses 2,7 millions habitants, Chicago a toujours, dans ses bagages, des richesses pour ses habitants, qui jamais ne se lassent de leur ville. Chicago, ce sont ses gratte-ciel à perte de vue, ses tours aux vues époustouflantes, ses parcs et ses monuments, sa musique, son sport.... Autant d'atouts variés qui garantissent aux voyageurs un séjour inoubliable et aux Chicagoans une vie palpitante. 

Le Chicago Cultural Center

Destination culturelle phare de Chicago, le Chicago Cultural Center est le chouchou des habitants, à tel point qu'il a son petit surnom : " Chicago's best kept secret " (le secret le mieux gardé de Chicago). Construit en 1893 dans le quartier du Loop, il était à l'origine la bibliothèque centrale : la Chicago Public Library. Construit en 1893 sur la propriété du GAR (Grand Army of the Republic) et rénové dès 1977, le Cultural Center accueille chaque année plus d'une centaine de milliers de visiteurs. Premier centre culturel municipal de la ville, il offre l'une des plus grandes richesses culturelles des États-Unis. A ne pas manquer : ses mosaïques au sol, ses deux dômes Tiffany et ses escaliers imposants ornés de pierres semi-précieuses. L'un d'eux, " Le Pont des Soupirs ", s'inspire du célèbre pont vénitien. Le marbre utilisé serait le même que celui pris par Michel-Ange pour son David

L'intérieur du Chicago Cultural Center.© stevegeer - istockphotos

Le John Hancock Center

Qui dit Chicago dit buildings et qui dit buildings dit vue imprenable sur la ville. C'est ce qu'offre le John Hancock Center. Inaugurée en 1969, cette immense tour noire de 343 mètres de haut hors antenne offre l'une des plus belles vues sur Chicago. Familièrement appelé le Big John par les Chicagoans, le John Hancock Center est le quatrième gratte-ciel le plus haut de la ville, après la Willis Tower, la Trump Tower et l'Aon Center. Icône mondiale architecturale, cette énorme tour accueille des restaurants, des bureaux et des appartements. Elle doit son succès à une chose : son panorama de 360 degrés sur Chicago. Pour cela, direction le 94e étage à bord de son ascenseur, l'un des plus rapides du continent. Une fois au sommet, la vue vous plonge dans les entrailles de Chicago et les plaines voisines. Pour plus de sensations, il faut marché sur le Skywalk, balcon le plus haut de la ville.

Le John Hancock Observatory offre une vue incroyable sur Chicago.© Achim Baquà - istockphotos

Le Wrigley Field

Recouvert de lierre, le Wrigley Field est l'un des plus vieux stades de baseball d'Amérique. Construit en 1914, il accueillait au départ les Chicago Federakes ou Chi-Feds, club de la Federal League. Depuis 97 ans, le Wrigley Field est le stade des Cubs, de la Ligue majeure de baseball. Situé dans le secteur de Lake View, ce stade mythique est reconnaissable par sa fameuse enseigne lumineuse et son tableau d'affichage. Surnommé The Friendly Confines, le Wrigley Field dispose de 41 160 places et de 69 suites privées. En 2014, le stade des Cubs a fêté ses 100 ans, l'occasion pour lui de se rénover et d'ôter la malédiction de l'équipe. Toujours en cours, les derniers travaux devraient se terminer en 2018. Pour assister à un match sans payer l'entrée, direction Sheffield Ave et sa vue sur le terrain.

Le Wrigley Field, stade des Cubs.© Benkrut - istockphotos

Le lac Michigan

Il pourrait être qualifié de mer intérieure. Contrairement aux autres Grands Lacs, le lac Michigan est le seul à appartenir uniquement aux États-Unis. D'une superficie d'environ 57 750 km2, il est la plus grande étendue d'eau douce du pays. Ses rives sont bordées par de grandes villes : Gary (Indiana), Milwaukee (Wisconsin) et évidemment Chicago (Illinois). Cette dernière regroupe à elle seule 45 km de rivages et 33 plages, de quoi donner à cette mégalopole une identité de station balnéaire. Chicago possède une petite partie du climat adéquat : le vent, des conditions qui lui valent le surnom de " Windy City ". Cinquième lac le plus grand du monde et membre des cinq Great Lakes, ses environs offrent une multitude d'activités. La Lakefront Trail permet, pendant 29 km, de longer les plages et ses eaux au bleu profond.

Vue aérienne du Lac Michigan et ses plages.© tupungato - istockphotos

Art Institute of Chicago 

Il est, après le Metropolitan Museum of Art de New York, le plus grand musée d'art des États-Unis et le plus visité de Chicago. Ouvert au public depuis 1879, il était au départ situé dans le quartier Fine Arts Building. En 1983, à l'occasion de l'Exposition universelle, la ville construit un nouveau bâtiment, plus spacieux, pour abriter les collections de l'Art Institute. Les rénovations se poursuivent pendant de nombreuses années, et permettent au musée d'agrandir ses collections et sa superficie. En 2009, Renzo Piano, architecte du Centre George Pompidou, achève la dernière extension : Modern Wings. Au total : Art Institute of Chicago propose de découvrir, sur 100 000 m2, plus de 5 000 ans d'histoire. Aussi vaste que le Louvre, le musée est renommé pour ses collections de peintures impressionnistes et post-impressionnistes avec notamment Sur la terrasse de Renoir et l'une des versions de La Chambre de Van Gogh à Arles.

L'entrée de l'Institut d'Art de Chicago et l'un des célèbres lions de bronze.© benkrut - istockphotos

Le Millenium Park

En plein centre du quartier dynamique du Loop, le Millenium Park est devenu l'un des lieux de promenade préférés des Chicagoans. Situé à l'intérieur du Grant Park (partie nord ouest), cet espace d'environ 99 000 m2 ouvre ses portes en juillet 2004. Véritable musée d'architecture à ciel ouvert, Millenium Park se destine à l'art contemporain. Les architectes viennent y déposer leur oeuvre, à commencer par Frank Ghery. Difficile de ne pas reconnaître l'identité de l'architecte de la Fondation Vuitton à Paris dans le Jay Pritzker Pavilion. A ne pas manquer au centre du parc : Le Cloud Gate du sculpteur Anish Kapoor. Ce miroir en 3D de 110 tonnes prend la forme d'un haricot géant. Communément appelé The Bean, il permet de voir dans ses courbes la skyline de Chicago et ses buildings. Errer l'après-midi dans Millenium Park, c'est découvrir un bon nombre d'oeuvres architecturales aussi surprenantes qu'édifiantes.

Le fameux Cloud Gate situé dans le centre du Millennium Park.© lhongfoto - istockphotos

Willis Tower

C'est l'emblème de la grandeur de Chicago ! Avec ses 110 étages et ses 442 mètres de hauteur, la Willis Tower est le deuxième plus haut immeuble de l'Amérique. Érigée en 3 ans dès 1974, cette immense tour, reconnaissable avec ses 21 antennes, a longtemps été le plus haut bâtiment du monde. En 2013, elle est détrônée par le One World Trade Center à New York, qui vient remplacer le World Trade Center.  A l'origine, cette tour était baptisée Sears Tower, elle porte aujourd'hui le nom du groupe d'assurances qui occupent ses bureaux : Willis Tower. A l'image du John Hancock Center, cet immense bâtiment livre, depuis le 103e étage, une vue remarquable sur Chicago. Direction le Skydeck, à 412 mètres de hauteur qui permet, lors de temps clair, de voir jusqu'à 130 km à la ronde. Le centre du Skydeck offre même une exposition sur l'histoire de Chicago. 

La Willis Tower domine les autres buildings de Chicago.© Songquan Deng - istockphotos

Grant Park 

Il est à Chicago ce que Central Park est à New York : son plus grand espace vert. D'une superficie d'environ 129 hectares, Grant Park est aujourd'hui l'un des endroits les plus riches et animés de la ville. Bordé par le lac Michigan, il accueille de nombreux festivals et événements. C'est ici qu'en 2008 Barack Obama prononce son discours de victoire à la présidentielle.  Chaque année, The Taste of Chicago and The Grant Park Music Festival prennent leurs quartiers. Grant Park marque aussi le départ du marathon de Chicago. Des manifestations en tout genre et des lieux à ne pas manquer lors d'un séjour dans la grande ville de l'Illinois. C'est ici que se trouvent les bâtiments les plus visités de la ville comme le Field Museum, le Shedd Aquarium et l'Adler Planetarium. Son attraction principale : la Buckingham Fountain, reconnaissable de loin grâce ses jets d'eau.

Vue aérienne d'une partie de Grant Park.© stevegeer - istockphotos

Chicago Theatre

Connu sous le nom Balaban and Katz Chicago Theatre, le Chicago Theatre est le plus beau théâtre de la ville. Construit en 1921, il était jusque dans les années 1980 le grand palais du cinéma américain. Situé sur State Street, cet emblème de Chicago accueille aujourd'hui des spectacles en tout genre, de la comédie musicale aux concerts plus populaires. En 1983, le Chicago Theatre est attribué au Chicago Landmark de par sa beauté et sa richesse historique. Épargné de la démolition en 1986, il a accueilli les plus grands comme Oasis, Aretha Franklin, Prince, Van Morrison... Après tant d'années, le Chicago Theatre continue de conserver ses joyaux architecturaux. Sa façade, inspirée de l'Arc de Triomphe à Paris, arbore toujours ses grandes lettres blanches " C-H-I-C-A-G-O ". L'intérieur en bois doré et sculpté, accompagné de multiples décorations, est inspiré de la Chapelle Royale du château de Versailles.

Le Chicago Theatre dans le quartier du Loop.© Gargolas - istockphotos