174 160 habitants. Alappuzha (ou Alleppey) est l'un des sites de marais du Kerala les plus dépaysants. Lavée par la mer d'Arabie, entourée par nombre de canaux et de ponts, cette petite ville est aussi célèbre pour ses régates annuelles du Trophée Nehru. Avec la mer d'Arabie à l'ouest et un réseau énorme de lacs, de lagunes et de rivières d'eau douce s'entrecroisant, Alappuzha est une région d'une immense beauté naturelle. Sa proximité avec la mer a valu à la ville une place unique dans l'histoire maritime du Kerala. Aujourd'hui, ce centre de tourisme des marais, célèbre pour ses balades sur les canaux sur des houseboats (des barques à riz traditionnelles aménagées), ses plages, ses produits de la mer et l'industrie de la noix de coco, attire chaque année plusieurs milliers de touristes locaux et étrangers.

Histoire

L'histoire du district à l'âge paléolithique est obscure. On présume que les taluk (districts) côtiers de Cherthala, Ambalapuzha et Karthikapally étaient sous l'eau et que ces secteurs furent formés par l'accumulation de vase et de sable, bien plus tard que les autres parties de la région. Kuttanad, l'un des taluk de l'actuelle Alappuzha, était déjà bien connu au début de l'âge de Sangam. Les Chera avaient construit leurs maisons à Kuttanad et ont été appelés Kuttuvan d'après cet endroit. Le christianisme avait ici un solide point d'appui, l'église située à Kokkomangalam, ou Kokkothamangalam, à Cherthala, étant l'une des sept églises fondées par saint Thomas. Du IXe au XIIe siècle, sous le Second Empire chera, le district fut un foyer important de religion et de culture. Au cours du XVIe siècle, de petites principautés comme Kayamkulam (actuellement taluk Karthikappally et Mavelikkara), Purakkad, souvent appelée Ambalapuzha ou Chempakasseri (actuelle Ambalapuzha), Karappuram, incluant deux principautés appelées Moothedath et Iledath (actuel taluk Cherthala), ont commencé à accéder au pouvoir. A la même période, les Portugais, devenus prééminents dans la région, y ont fait bâtir plusieurs églises, dont celles de Purakkad et d'Arthungal. Au XVIIe siècle, la puissance portugaise a décliné et les Hollandais ont occupé une position dominante dans les principautés de la région. Suite à plusieurs traités signés entre les rois de Purakkad, Kayamkulam et Karappuram, et les Hollandais, ces derniers ont construit des entrepôts pour stocker le poivre, le gingembre, etc. Finalement, ils sont intervenus dans les affaires politiques et culturelles de la région. C'est à cette époque que le maharaja Marthanda Varma, maître du Travancore moderne, a pris en main les affaires politiques de ces principautés. L'annexion des royaumes de Kayamkulam, d'Ambalapuzha, de Thekkumkur, de Vadakkumkur et de Karappuram à Travancore a fait reculer l'influence politique des Hollandais. Le maharaja Marthanda Varma a joué un rôle de premier plan dans les progrès internes de la région, veillant tout spécialement au développement administratif et commercial de Mavelikkara. Le palais Krishnapuram, aujourd'hui monument protégé par le Département national d'archéologie, a été construit au cours de cette période.

Au moment de la fondation de la ville par le raja Kesava Dasan, le diwân du Travancore en 1762, il y avait un canal parcourant la bande de sable séparant les backwaters (marais) de la mer. Bientôt y est apparue une voie navigable affairée, avec des magasins, des usines et des établissements commerciaux surgissant brusquement des deux côtés du canal. Ce qui n'a pas manqué d'y attirer des marchands des autres régions du pays. Au milieu du XIXe siècle, la mer a reculé de 1,5 km, offrant encore plus de terre le long du rivage. Les navires marchands ont commencé à accoster à Alappuzha. En 1859, la première usine de traitement de fibre de noix de coco y a vu le jour, produisant des nattes et autres objets de sparterie sur un métier à tisser mis au point par un officier britannique. Bientôt d'autres usines de tissage ont suivi, exploitées par les Britanniques. Entre-temps, en 1816, la Société des missionnaires de l'Église avait installé son quartier général à Alappuzha et, trois ans plus tard, la première église anglicane fut construite.

Les lieux incontournables d'ALLEPPEY

Organiser son voyage à ALLEPPEY

Photos d'ALLEPPEY

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

14.95 €
2019-05-29
312 pages
Avis