Situé à 25 km de Kelibia et à 60 km de Korbous, c'est le village le plus proche de l'Europe. Par beau temps, du haut du djebel Abiod (393 m), on peut voir la Sicile. A la pointe nord du cap, ce village de pêcheurs encore intact vit au rythme de ses récoltes et des allées et venues de ses barques. L'industrie n'en est pas absente, et le gazoduc qui relie l'Algérie à l'Italie et qui transporte la précieuse matière première passe à proximité d'une station de compression. Les plages de sable blanc font ici place à une côte rocheuse. A 2 km du village, des grottes à flanc de falaise sont les dernières traces des carrières de calcaire de Ghar el Kébir. C'est avec ces pierres, charriées par bateau, que les Phéniciens ont bâti la première Carthage. De qualité moyenne, ce calcaire se travaille assez mal, ce qui expliquerait le manque de raffinement des décors carthaginois primitifs. On le retrouve également sur de nombreux monuments du cap Bon, en particulier des tombes puniques du VIe siècle avant J.-C. Avec ses nombreuses grottes, la structure de la côte est également un terrain favorable aux rapaces. El Haouaria cultive une tradition fauconnière qui se manifeste notamment lors du festival de l'Epervier, au début du mois de juin. C'est en effet à cette époque de l'année que les faucons, capturés à l'aide de filets ou d'appâts au printemps, deviennent opérationnels pour la chasse, après plusieurs mois de dressage. Retenus tout l'été pour traquer cailles, lièvres ou perdrix, ils sont ensuite rendus aux rochers pour passer l'hiver et s'y reproduire. La réputation fauconnière de la ville est bien vivace et rappelée par nombre d'enseignes.

El Haouaria était également connue pour sa singulière et prospère pêche au thon que l'on encercle dans un grand bac pour le tuer ensuite ; les Japonais en raffolaient, mais elle ne se pratique plus dans leur pays aujourd'hui.

En s'éloignant du centre pittoresque du village, où règne une ambiance de petite fête permanente autour des échoppes et de cafés chaleureux, ne manquez pas l'imposant olivier millénaire. Planté il y a quelque deux mille cinq cents ans dans la dans la zone Echraf, près du gite du pêcheur en direction de Kélibia, il est aujourd'hui classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Et pour compléter votre visite des alentours, rendez-vous, enfin, à Sidi Ameur : sa forêt d'oliviers pluricentenaires, son marabout et son bain maure en enchanteront plus d'un.

À voir / À faire à EL HAOUARIA

Adresses Futées d'EL HAOUARIA

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à EL HAOUARIA

Transports
  • Location voiture
  • Réserver un ferry
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos d'EL HAOUARIA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

11.95 €
2018-03-28
456 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de prestige pour 2 personnes au Château de la Dauphine !

Une escapade romantique en Gironde, au Château de la Dauphine .