Le rova de la reine Ranoro est entouré d'un très joli paysage de rizières et de villages entourés par l'eau des rivières. Un ensemble de maisons de bois, laquées de rouge et de blanc, est édifié selon l'architecture ancienne classique de l'Imerina. Les édifices sont intégrés à une sorte de clairière entourée par les rochers. Il faut se déchausser pour respecter l'un des fady avant de pénétrer dans l'enceinte du sanctuaire et il convient, avant la visite, de se recueillir pour penser à la reine Ranoro ; puis la prêtresse principale s'adresse au rocher où selon le récit de la tradition orale, la reine, un jour, a disparu.

Cela fait, la visite des différentes maisons de culte peut commencer. Selon le récit que nous avons recueilli de la gardienne du site, la reine avait deux époux. Un jour, elle vint au sommet du rocher qui domine le sanctuaire pour demander aux esprits des ancêtres de faire surgir du sol d'autres masses rocheuses, et de toutes parts les rochers émergèrent de la terre. Nul ne sait ce qu'il advint de la reine, sa fin demeure mystérieuse. Selon la gardienne, s'étant disputée avec l'un de ses deux époux, elle pénétra dans la grotte entre les rochers pour ne plus jamais réapparaître.

L'accès au Rova ny masina Ranoro sy ny finakaviany (Rova de la reine Ranoro et de sa famille) est affecté de nombreux fady (tabou), comme ne pas apporter d'aliments salés ou ne pas porter de vêtements noirs. Par ailleurs, le site est fermé le mardi, voire également le jeudi : jours fady.

La gardienne ne demande rien mais une offrande (modique) est d'usage.

À voir / À faire à ANDRANORO

Organiser son voyage à ANDRANORO

Photos d'ANDRANORO

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

MADAGASCAR

Guide MADAGASCAR

MADAGASCAR 2018/2019

13.95 €
2018-01-24
648 pages
Avis