ORAN - guide touristique du Petit Futé

Bienvenue à Oran

Située entre le massif rocheux du Murdjadjo et une mer bleu azur, Oran, deuxième plus grande agglomération d'Algérie après Alger, est une des plus belles villes d'Afrique du Nord. Son superbe front de mer et sa corniche préservée qui rappelle celle de l'Estérel sur la Côte d'Azur, son fort Santa Cruz et sa basilique qui lui donnent des airs de Corcovado, ses multiples monuments et musées aux influences arabe, ottomane, espagnole, française, sont autant de sites magiques à découvrir dans cette cité méditerranéenne et authentiquement algérienne de l'Ouest du pays.

Oran c'est aussi une des villes les plus animées et les plus festives d'Algérie, comme en témoignent ses plages où l'on fait bronzette à Aïn El Turck, ses rues très vivantes et ses soirées raï particulièrement populaires. Mais Oran c'est aussi une ville qui a su se moderniser et vivre avec son temps, son parc hôtelier et ses infrastructures routières sont en constante amélioration. Et signe incontesté qu'il est bien question d'une ville de pointe en Algérie, elle a été choisie pour accueillir les Jeux méditerranéens de 2021 : des sportifs de toute la Méditerranée iront bientôt s'affronter dans des compétitions sur place faisant là la grande fierté de toute l'Algérie.
Oran, entre carpe diem, raffinement perpétuel et modernité, est une destination à part entière. Surprenante et envoûtante à la fois, elle marque l'esprit des voyageurs à tout jamais.

Remerciements : je remercie chaleureusement Abdelaziz Benali Cherif, directeur général de la communication au Ministère des Affaires Etrangères Algérien et Djalal Benmedakhene de l'ambassade d'Algérie pour leur aide et leur professionnalisme. Un immense merci aussi à Mokhtaria Bennourine pour sa mise en relation avec des personnes passionnantes à Oran. Sans oublier Kouider Metaïr, président de l'Association Bel Horizon, pour ses informations précieuses sur Oran, mon guide Fethi Benmokhtar, Hocine Mustapha Redouane Benchikh, Nabil Louahala et Mohamed Afane qui m'ont aussi beaucoup aidée pendant ma mission.

Mise en garde

Le monde du tourisme est en perpétuelle évolution. Malgré notre vigilance, des établissements, des coordonnées et des prix peuvent faire l'objet de changements qui ne relèvent pas de notre responsabilité. Nous faisons appel à la compréhension des lecteurs et nous nous excusons auprès d'eux pour les erreurs qu'ils pourraient constater dans les rubriques pratiques de ce guide.

ORAN : les adresses futées

ORAN : Idées de séjour

Séjour courtHaut de page

Jour 1. Matinée : déambulation sur le front de mer. Après-midi : visite de l'incontournable Santa Cruz avec son panorama époustouflant, ce spot donne une excellente idée de la ville, de l'arrière-pays, des baies d'Oran et de Mers el Kébir.

Jour 2. Découverte de la vielle ville, à partir de la place d'armes, passage obligé par le théâtre, le Palais du Bey, Châteauneuf, la mosquée du Pacha, les bains turcs, le mausolée Sidi el Houari, et la pêcherie. Après un déjeuner à la pêcherie, direction la corniche pour un après-midi en bord de mer, de Mers el Kebir jusqu'aux Andalouses.

Jour 3. Direction la côte Est. Visite de la grande ville portuaire d'Arzew, retour par Kristel, un village pittoresque de bord de mer.

Jour 4. Visite du centre-ville : les rue khemisti, rue Larbi Ben M'hidi, rue de la Bastille, boulevard Emir Abdelkader, la cathédrale seront votre terrain de jeu.

Jour 5. Promenades et visites dans la ville nouvelle : Musée national Zabana, la gare d'Oran...

Jour 6. Toujours dans la ville nouvelle, journée au bazar de M'dina Jdida pour quelques heures de shopping (artisanat, épices...)

Jour 7. Visite d'Oran Est : au programme extension urbaine, rond-point de l'hôtel Sheraton, promenade maritime du Four Points et vue panoramique sur la baie d'Oran idéalement au moment du coucher de soleil. Déjà le départ, se balader en fin d'après-midi dans le quartier de Canastel et prendre l'apéritif au Baalbec, un restaurant-bar lounge.

Séjour longHaut de page

Jour 1 à 7. On vous propose de suivre le séjour court à Oran pendant cette première semaine.

Jour 8. Tlemcen est une superbe ville à l'histoire passionnante et au patrimoine extrêmement riche, à seulement 2 heures de route d'Oran. Les deux tiers du patrimoine islamique du pays se trouvent à Tlemcen, c'est d'ailleurs pour cette raison que la ville a été capitale de la culture islamique en 2011. Parmi les visites à faire absolument tout au long de votre journée à Tlemcen, on vous recommande le mausolée Sidi Boumediene, le Mechouar, le minaret de la Mansourah, le plateau de Lalla-Setti pour sa vue panoramique sur Tlemcen est superbe...

Promenez-vous dans la vieille ville, qui est bien conservée, faites un tour dans son marché, la Kissaria, qui compte beaucoup de magasins d'artisanat et de prêt-à-porter dont les fameuses djellabas de Tlemcen. Passez la nuit sur place, plutôt que de retourner à Oran le soir-même, cela vous évitera de faire 4 heures de route en une journée...

Jour 9. Prenez la route en direction de Maghnia, histoire d'aller faire un tour du côté de la frontière marocaine. Gardez cependant à l'esprit que vous ne pourrez pas vous rendre au Maroc car la frontière terrestre entre l'Algérie et le Maroc est fermée depuis plusieurs années déjà...

Non loin de la frontière, vous pouvez cependant vous rendre à Nedroma qui dispose d'un patrimoine historique intéressant. Elle a en effet accueilli, à partir du XVe siècle, des réfugiés andalous fuyant la Reconquista et elle a ainsi pu bénéficier de leur dynamisme intellectuel et de leur savoir-faire artisanal.

Il reste de cette époque des vestiges de la muraille et des tours qui protégeaient la ville, la grande mosquée édifiée sous les Almoravides (XIe siècle) et agrémentée d'un minaret sous les Zianides (XIVe siècle).

Pour vous détendre, vous pourrez ensuite aller faire un tour sur les jolies plages dans les environs de Ghazaouet. A la fin de la journée, retournez à Tlemcen pour y passer la nuit car il n'y a pas vraiment d'hôtels de bon confort dans le coin.

Jour 10. Prenez la route pour Sidi-Bel-Abbès qui est environ à 1 heure de Tlemcen. Passez la journée à visiter cette belle ville coloniale dotée de beaux immeubles de l'époque française, relativement bien préservés.

Ne manquez pas de découvrir tout autour les grandes fermes agricoles et les caves à vins, la région de Sidi-Bel-Abbès est en effet très réputée pour la qualité de son terroir et de ses vins.

Passez la nuit à Sidi-Bel-Abbès qui dispose de plusieurs hôtels au confort très correct.

Jour 11. A 1 heure de Sidi-Bel-Abbès, partez à la découverte de Aïn-Témouchent, une ville agricole, également réputée pour ses caves à vins. Reprenez ensuite la route jusqu'à Béni-Saf, un port de pêche charmant entouré de jolies collines verdoyantes. Ne manquez pas d'aller faire un tour sur les belles plages à proximité de Béni-Saf. Retournez passer la nuit à Sidi-Bel-Abbès.

Jour 12. Cap sur Mostaganem tôt le matin pour bien profiter de la journée car il faut compter deux heures de route entre les deux villes. Parcourez le joli quartier de Tijdid le matin puis partez explorer, en fin de matinée, les belles plages de " Mosta " parmi lesquelles les Sablettes, la plage de la Salamandre sont à ne pas manquer.

En début d'après-midi, prenez la route pour Bethioua, à 40 minutes de Mostaganem, et visitez son site romain de Portus Magnus.

En fin d'après-midi, reprenez la route pour Mostaganem où vous passerez la nuit dans l'un des nombreux hôtels de la ville.

Jour 13. Depuis Mostaganem, roulez le matin pour Tiaret (3h de trajet) et explorez la ville qui fut la capitale du premier état algérien musulman des Rostémides. Vous aurez peut-être l'occasion d'assister à des fantasias, une tradition importante à Tiaret. Nuit dans un hôtel à Tiaret.

Jour 14. Départ tôt de Tiaret pour Oran (3h de route). Shopping de souvenirs à M'dina J'dida ou au centre d'artisanat du centre-ville en face de l'Institut français. Vol retour le soir.

Sur les traces d'Albert CamusHaut de page

On peut envisager un séjour d'une semaine sur les traces d'Albert Camus qui a séjourné à plusieurs reprises à Oran, une ville avec laquelle il entretenait des rapports ambigus puisqu'il en admirait la beauté tout en étant très critique à son égard, déclarant même s'y ennuyer.

Ses liens forts avec la ville lui viennent avant tout de sa femme, Francine Faure, qui est née à Oran, mais il reste avant tout algérois et on devine qu'il préfère Alger à Oran, soulignant par-là une rivalité ancestrale entre les deux villes, encore d'actualité aujourd'hui, même si beaucoup d'Algérois sont tentés de s'installer à Oran, attirés par le dynamisme et la qualité de vie agréable de la ville.

Tout au long de ce guide, vous pourrez donc lire des encadrés reprenant des textes de Camus sur différents lieux d'Oran qu'il a fréquentés, qu'il a pu décrire, ou évoquer, dans bon nombre de ses textes.

En toute logique, un itinéraire thématique sur les pas de Camus à Oran s'est donc imposé comme une évidence dans ce guide. Vous aurez d'ailleurs l'occasion de constater que les lieux décrits par Camus n'ont quasiment pas bougé depuis son époque, ce qui rend très plaisant cet itinéraire en donnant une belle résonance, encore très actuelle, aux textes de l'écrivain.

Jour 1. Cette journée permettra de découvrir différents lieux du centre-ville qui ont inspiré à Albert Camus plusieurs textes, notamment les lieux qui ont servi de décor à La Peste, au Minotaure et à ses carnets de 1935-1942.

La visite peut commencer par l'appartement où il a vécu au niveau des Arcades, au 67 rue Larbi Ben M'hidi ; on se contentera de s'arrêter au niveau de la porte car on ne peut pas visiter l'appartement, aujourd'hui un bureau d'études. On poursuivra la visite du centre-ville avec d'autres lieux évoqués par Camus comme la Place Hoche (actuellement commandant Mehjoub), la Cathédrale du Sacré-Coeur (actuellement une bibliothèque), l'Hôtel de ville et ses fameux lions sculptés, le jardin de la promenade Ibn Badis (ou de Létang). Ne manquez pas non plus d'aller faire un tour sur la place de la Maison du Colon, aujourd'hui Palais de la culture, situé alors sur la Place Karguentah, rebaptisée depuis Place Zeddour Brahim. Camus a écrit un texte assez critique sur l'architecture de cet édifice dont il se moque gentiment.

Jour 2. Cette journée sera aussi consacrée à la visite du centre-ville où Albert Camus passait donc le plus clair de son temps puisqu'il y vivait. Mais vous concentrerez cette fois votre attention sur l'aspect architectural colonial du centre et le grand nombre d'édifices Art déco qui étaient déjà là à l'époque de Camus.

Ces bâtiments se concentrent principalement sur les rues Khemisti, Larbi Ben M'hidi, sur le Boulevard de la Soumam et le Front de mer.

Jour 3. Albert Camus a aussi écrit sur Santa Cruz dont il a souligné la beauté. Alors partez sur ses traces explorer la vieille ville d'abord pour quelques balades dans le quartier, principalement autour de ses fortifications bastionnées. Puis, montez à Santa Cruz en fin de matinée et visitez le fameux Fort Santa Cruz et Notre-Dame-du-Salut. L'après-midi, partez à la découverte du Rosalcazar et du Palais du Bey à proximité.

Jour 4. Toujours dans les pas d'Albert Camus, vous pourrez visiter plusieurs monuments et édifices clés concentrés dans le vieil Oran parmi lesquels certains immanquables comme les mosquées du Pacha et de la Perle, l'église Saint-Louis, les bains turcs, le mausolée de Sidi El Houari (Saint patron de la ville).

Jour 5. Albert Camus connaissait aussi bien la ville nouvelle, même si ce n'est pas la partie de l'a ville qui la le plus inspirée pour ses textes. Rendez-vous dans la ville nouvelle où vous pourrez découvrir plusieurs édifices et sites remarquables de ce quartier comme la gare d'Oran, l'ancienne synagogue, le bazar de M'dina Jdida, le Musée Ahmed Zabana, les cimetières...

Jour 6. Cette journée sera consacrée à la magnifique corniche oranaise dont Albert Camus a vanté la beauté dans un texte resté célèbre, où il parle notamment des magnifiques couchers de soleil sur le littoral. Commencez votre circuit à partir de la pêcherie en passant par Mers en Kebir, Bousfer et terminez à El Ançor, au niveau du complexe étatique des Andalouses (oeuvre de l'architecte Pouillon, construite en 1973 et donc postérieure à Camus).

Ne manquez pas de faire une halte sur différentes plages de cette côte, tout aussi belles les unes que les autres, qu'Albert Camus appréciait aussi.

Mention spéciale pour la plage de Madagh, particulièrement belle et préservée.

Jour 7. Poursuivez votre découverte du littoral en allant à l'est d'Oran cette fois. Visitez Kristel, un charmant village de pêcheurs et déjeunez au Petit Chalet, un restaurant à la vue panoramique sur la côte.

Profitez-en pour visiter le site romain de Portus Magnus à Bethioua qui est à proximité d'Arzew.

Voir plus d'idées de séjours

Algérie : Les villes remarquables

ASSEKREM
ORAN
TLEMCEN

ORAN : Galerie photo

ORAN : Actualité et reportage

Voguez sur une mer azur en Méditerranée

Autrefois centre du monde occidental, la Mare Nostrum, comme l'appelaient les Romains, conserve son indéniable pouvoir d'attraction. Certes, aujourd'hui, le mythe d'une civilisation méditerranéenne tournée vers un Empire du Milieu a vécu. Mais, cette mer azur reste toujours l'une des destinations privilégiées des croisiéristes. Terre d'histoire,...
Ailleurs sur le web
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses ORAN