À l'image des autres grandes capitales d'Amérique du Sud, celle de l'Argentine est immense, populeuse, bruyante et pleine de vie. Pour les Européens débarqués à Buenos Aires, à la fois porte d'entrée du gigantesque pays qu'elle administre et ouverture sur le continent tout entier, cette destination apparaîtra comme familière et peut sembler, dans un premier temps, un peu comme sa voisine uruguayenne Montevideo, manquer d'exotisme. On aura toutefois tôt fait de nuancer cette première impression en se mêlant aux Porteños (citadins de Buenos Aires), peuple passionné et à l'âme fine dont on ne compte plus les grands hommes de culture. Les rues de la cité vibrent d'une ferveur que seul le Nouveau Monde insuffle à ses habitants, et sur les terrasses de cafés, au restaurant (la gastronomie porteña vaut un voyage à elle seule !) et dans les parcs, on parle littérature, cinéma, architecture, tandis qu'à la nuit venue, le théâtre et la musique prennent le relais. Car on danse beaucoup à Buenos Aires, et pas que du tango ! Et que dire du football, élevé, comme au Brésil, au rang de religion ? Le guide touristique de Buenos Aires propose des pistes d'orientation, chaque barrio (quartier) ayant son caractère, du moderne Microcentro aux maisons bigarrées du Caminito, des rues pavées de San Telmo où résonnent les pas claqués du tango, à Palermo et ses hôtels, boutiques et bars chics, sans oublier le fortuné Puerto Madero, ses gratte-ciel, son casino et ses quais tranquilles. Mettez votre ceinture et accrochez-vous bien, car Buenos Aires se vit à toute allure !

Les lieux incontournables des BUENOS AIRES

Quand partir aux BUENOS AIRES ?

Quand partir à Buenos Aires ? Hémisphère Sud oblige, les saisons sont inversées. Notre été correspond à l'hiver et vice versa. Concrètement, on fait ses cadeaux de Noël en tee-shirt ! Le printemps s'étend de la fin septembre à fin décembre, l'été jusqu'à fin mars, l'automne jusqu'à la fin juin et l'hiver sévit de fin juin à fin septembre. Quand partir à Buenos Aires alors ? On peut visiter la capitale de l'Argentine toute l'année bien que d'une saison à l'autre, le séjour n'aura pas la même saveur. Buenos Aires se vide de ses habitants pendant les grandes vacances en été (janvier et février) qui migrent vers les stations balnéaires de Mar del Plata et ses environs, ou Punta del Este en Uruguay, généralement bondées à cette période de l'année. Il peut donc être très agréable de lui rendre visite à cette époque, même si les fêtards se désoleront de voir les boîtes de nuit de la capitale désertées par les étudiants. Pour profiter d'une météo agréable et d'une ville en pleine activité, la meilleure période pour partir à Buenos Aires se situe certainement de septembre à décembre et lors des mois de mars-avril.

Comment partir aux BUENOS AIRES ? Nos conseils & astuces

S'il existe de très nombreux spécialistes du tourisme pour l'Amérique du Sud, et même pour l'Argentine en général, les agences proposant des séjours organisés dans la seule Buenos Aires se comptent sur les doigts d'une main. On pourra néanmoins recourir à leurs services si l'on prévoit de combiner la découverte de la capitale argentine avec Montevideo et la côte par exemple, ou avec d'autres régions voisines. Un voyage organisé a alors plus de sens.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Le meilleure manière de découvrir Buenos Aires est encore d'organiser soi-même son voyage sur mesure. Le prix moyen d'un vol vers Buenos Aires tourne autour de 700 € (basse saison) et de 1 300 € (haute saison). À noter que la variation de prix dépend de la compagnie empruntée, mais surtout du délai de réservation. Pour ce qui touche au logement, on prendra soin de réserver sa chambre à l'avance, mais l'offre est si vaste à Buenos Aires que l'on peut trouver facilement une fois sur place.

Buenos Aires est équipé de six lignes de métro qui permettent de relier bon nombre de quartiers entre eux. Ne suffisant toutefois pas à couvrir l'ensemble de la ville, on devra faire un gros effort pour comprendre comment fonctionne le système de bus. Une fois adopté, le bus permet de se rendre partout à Buenos Aires et à n'importe quelle heure, pour un coût qui reste très bas. Les taxis sont également un bonne option pour circuler en ville, certainement meilleure qu'une voiture de location.

Organiser son voyage aux BUENOS AIRES

Les circuits touristiques aux BUENOS AIRES

Une semaine autour de Buenos Aires

Soyons honnêtes, partir pour une semaine en Argentine ne présente que peu d'intérêt, les distances nous ramènent toujours à la réalité. Le voyageur se concentrera donc sur Buenos Aires, par exemple, q...

Découverte de la Patagonie

Un séjour de trois semaines permet de consacrer une semaine à une région selon ses goûts et la saison ; allier par exemple le Cuyo et le Nord-Ouest, et suivre ainsi les Andes. Ou la Patagonie (en incl...

Photos des BUENOS AIRES

Découvrir BUENOS AIRES

Les plus de Buenos Aires

Une identité unique

Les Porteños (habitants du port) est le terme désignant les habitants de la ville de Buenos Aires, ceux de la province sont appelés Bonaerenses. " Les Péruviens descendent des Incas, les Mexicains descendent des Aztèques, et les Argentins eux, descendent des bateaux " dit-on ici. Il n'en reste pas moins vrai que le panachage d'individus est fascinant. Le Porteño est passionnel et cette passion s'exprime à travers son amour pour le foot, les asados et... la psychanalyse (la ville détient le record de thérapeutes par habitant), témoignage peut-être d'une distance que l'on cherche à résoudre entre la civilisation occidentale, dont la majorité de la population est issue, et les origines indigènes présentes dans le nord du pays et qui tentent de se faire une place à Buenos Aires. Plus grande capitale d'Amérique du Sud, elle occupe une place à part dans l'univers latino-américain. D'ailleurs, à l'instar des Parisiens en Europe, le Porteño à la réputation d'être arrogant dans toute l'Amérique latine... Cependant ne vous y trompez pas, les Argentins sont accueillants et ouverts. Cette identité particulière se retrouve à chaque coin de rue, sur les tables des restaurants, dans ses nombreux sites culturels et bien sûr sur les pistes de danse des milongas vouées à la passion pour le tango.

Une ville agréable à vivre

Buenos Aires est une ville vibrante et déconcertante. Dans un premier temps le visiteur européen est surpris... de ne pas être surpris ! La ville à des faux airs de Madrid ou de Paris avec son architecture et sa culture amenée par les migrants du Vieux Continent qui ont bâti le pays. Des grandes avenues arborées aèrent la cité ainsi que de nombreux parcs, comme notamment les magnifiques Bosques de Palermo. Cependant l'atmosphère qui règne dans la cité portègne est unique ! Ses quartiers ont tous une identité propre et chacun y trouvera son bonheur... Accrocs du tango, amateurs d'histoire, aficionados d'art ancien et contemporain, mordus du shopping, ou bien tout simplement visiteurs avides de découvertes, il y en a vraiment pour tous les goûts. Moderne et mélancolique, Européenne et Latine, Buenos Aires est tout cela, et plus encore.

Le tango, l'âme de Buenos Aires

Le tango est indissociable de Buenos Aires, capitale mondiale indiscutable de cette " Pensée triste qui se danse ", selon le parolier et poète Enrique Santos Discépolo. Le tango séduit par son équivoque sensualité, sa poignante fierté, et son indissoluble mélancolie, si caractéristiques du peuple argentin. Des shows façon Broadway destinés aux visiteurs aux danseurs de rues, de la musique de Carlos Gardel résonnant dans le transistor de cet ancien bar aux pas feutrés des milongas, le tango à Buenos Aires est un art plus vivant que jamais.

De bonnes tables

L'Argentine a une réputation à défendre (contestée par son voisin, l'Uruguay) : celle du pays où l'on mange la meilleure viande au monde. Buenos Aires ravira les carnivores, de nombreuses tables proposant des parillas, des plus humbles restaurants de rue aux établissements de luxe. Depuis quelques années, la ville s'est également ouverte davantage à la nouvelle gastronomie et à la diversité. Les palais fins ne manqueront pas d'essayer les saveurs de la nouvelle génération de chefs, qu'ils soient porteños, argentins ou venus d'horizons lointains... Cuisine italienne et espagnole bien sûr, française, mexicaine, péruvienne mais aussi japonaise, chinoise, vietnamienne, fusion... sans oublier les nouveaux établissements végétariens branchés ! Le repas s'accompagnera souvent d'une bouteille d'un des excellents vins que l'Argentine produit. Avec une offre aussi abondante et variée, Buenos Aires est sans doute la capitale d'Amérique latine offrant l'expérience culinaire la plus intéressante.

Reportages & actualités des BUENOS AIRES

Ailleurs sur le web
Avis