S'il existe encore quelques zones du monde où le voyage sans tourisme est permis, c'est bien ce petit morceau de terre lové entre ces deux gigantesques voisins. L'Uruguay reste authentique. Montevideo a des airs de grande ville d'Europe, sentiment vite estompé sitôt que retentissent comparsas, milongas et tango le long des ramblas épousant le cour du Rio de la Plata ou dans les allées résidentielles et ombragées de la capitale. Au-delà de son chef-lieu, c'est vers la côte que le guide touristique de l'Uruguay nous emmène, des plages cuivrées cernées de pinèdes au charme plein de poésie de Rocha. Le vieux centre de Colonia, patrimoine mondial de l'UNESCO à l'ouest de la capitale, vaut le détour, tout comme l'intérieur du pays, peuplé de gauchos qui, tout en sirotant un maté, garde un oeil alerte sur leur cheptel bovin. Terre de culture, en Uruguay on aime débattre, de football notamment, on aime lire, danser et chanter. L'Uruguay est aussi une destination tolérante au coeur d'un continent plutôt conservateur. Le mariage gay, l'avortement et le cannabis y sont en effet légalisés. Oui, l'Uruguay est unique, chaleureuse et ouverte d'esprit, affichant un charme suranné et une douceur de vivre des plus plaisantes.

¡ Bienvenidos a Uruguay !

Les lieux incontournables d'Uruguay

Quand partir en Uruguay ?

Quand partie en Uruguay ? Malgré la petite superficie du pays, la saisonnalité est fonction de la région. Il faut également savoir que les Argentins, en particulier les porteños (habitants de Buenos Aires), et les Brésiliens sont très nombreux à venir passer leurs grandes vacances (janvier-février) en Uruguay. Grille de lecture pour identifier la meilleure période pour partir en Uruguay.

Côte Atlantique. Globalement, la haute saison touristique s'étend de mi-décembre à fin février (pic touristique au mois de janvier, et le carnaval tout le mois de février attire aussi du monde) et pendant la Semaine sainte (Semana Santa), aussi appelée Semana de Turismo (en avril). A cette époque, les prix s'envolent, les plages sont envahies, il est donc indispensable de réserver ses hébergements.

Littoral (zone frontalière avec l'Argentine le long du río Uruguay). La haute saison s'étend plutôt de la Semaine sainte (semaine de Pâques) à début décembre lorsque les températures sont clémentes ; c'est l'époque pour profiter des thermes. En été (janvier et février) les températures sont souvent trop élevées pour découvrir cette zone.

Dans les autres départements, la haute saison correspond toujours à l'été austral : il ne faut pas oublier que la moitié du pays vit à Montevideo, et par conséquent que le tourisme uruguayen est, d'abord et avant tout, un tourisme concentré dans la capitale.

 

A noter queles Uruguayens ont pour habitude de partir le week-end, d'aller à la campagne, dans l'intérieur du pays. Les nuits d'hébergements à Montevideo ne sont donc pas plus chères le week-end ; parfois les prix sont d'ailleurs moins élevés qu'en semaine (ouvrable). Quand partir en Uruguay pour profiter d'une météo agréable et de tarifs abordables ? Le mois de décembre (début de l'été) et le mois de mars (entre la carnaval et la Semaine sainte) semblent tout indiqués.

Comment partir en Uruguay ? Nos conseils & astuces

Mis à part sur la côte atlantique, si les structures touristiques existent en Uruguay, elles ne sont pas aussi omniprésentes que dans les stations balnéaires des pays voisins. Il peut être intéressant de recourir aux services d'agences de tourisme spécialisées dans l'Amérique du Sud, ne serait-ce que pour profiter des packs vol + hébergement. Il aussi possible de combiner des circuits Uruguay avec l'Argentine, le Chili et/ou le Brésil.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Si l'on va en Uruguay, il est plus avantageux financièrement de prendre un billet d'avion pour Buenos Aires et ensuite de prendre un bateau pour Colonia ou Montevideo. Moins pratique, certes, mais de toute façon la plupart des vols en provenance d'Europe passent par Buenos Aires avant Montevideo. Prix moyen d'un vol Paris-Montevideo en haute saison (juillet, août et Noël) : de 1 100 à 1 800 €, un peu moins en basse saison. Économes, pensez à réserver votre logement à l'avance !

L'aéroport international de Carrasco à côté de Montevideo est le plus important et assure tous les vols internationaux avec l'Europe et ses voisins sud-américains, Argentine et Brésil en tête. L'Uruguay n'étant pas immense, on préféra néanmoins à l'avion (ou aux rails, tombés en décrépitude) le bus, pratique et bon marché. Pour plus d'autonomie et de liberté, l'automobile demeure la moyen de transport roi en Uruguay.

Organiser son voyage en Uruguay

Les circuits touristiques en Uruguay

10 jours en Uruguay

Un séjour court inclut une visite de Montevideo, de ses plages et son quartier historique. Pourquoi ne pas passer 1 ou 2 nuits à la campagne pour y monter à cheval aux côtés des gauchos, se promener d...

Le tour de l'Uruguay en 17 jours

Ceux qui disposent de plus d'une semaine sur place pourront s'immerger dans le campo (intérieur des terres) jusqu'au nord du pays où les étendues sont plus vastes, et les parilladas toujours plus copi...

Photos d'Uruguay

Découvrir l'Uruguay

Les plus de l'Uruguay

<p>Punta del Diablo.</p>

Punta del Diablo.

Un climat tempéré

Le pays jouit d'un climat relativement stable et tempéré toute l'année, bien qu'assez humide. L'hiver est froid et pluvieux, aucun touriste ne vient s'aventurer ici. Mais du printemps à l'automne, l'Uruguay offre une large palette de températures, de la pluie au soleil de plomb, avec toujours du vent sur la côte. Montevideo est très animée pendant cette période, sauf de Noël à la deuxième semaine de janvier, la ville se transformant en véritable ville fantôme jusqu'aux llamadas. En janvier et février, la très haute saison, la côte est envahie par les Argentins et Brésiliens en vacances, les prix grimpent démesurément. Le littoral, plébiscité par les Uruguayens, est moins cher mais affiche complet aussi. L'idéal est de venir de mi-novembre à mi-décembre et de début février à début mars pour profiter de la côte de Rocha et de Maldonado. L'intérieur des terres est trop chaud en plein été, préférez séjourner dans une estancia pendant l'arrière saison, quand les températures sont plus douces.

Des estancias typiques et confortables

On vient aussi en Uruguay pour découvrir l'univers légendaire, et pourtant bien ancré dans la réalité quotidienne, du gaucho, ce cow-boy d'Amérique du Sud qui conduit bétail et troupeaux de chevaux à travers la pampa. On le répète, on ne vient pas ici pour voir des paysages exubérants, mais pour s'immerger dans un monde rural authentique, 100 % nature. Rien de tel que l'agrotourisme dans une estancia pour se ressourcer et découvrir les saveurs et traditions du pays ! Souvent perdues au milieu de prairies verdoyantes, certaines de ces exploitations agricoles sont encore rustiques et sommaires, et vous font participer aux tâches quotidiennes, tandis que d'autres ont été spécialement aménagées pour répondre aux attentes des visiteurs en quête de confort. Vous allez certainement être surpris par la diversité de styles et le panel d'offres. Les prix sont en revanche assez élevés.

Des longues plages de sable doré
<p>La Pedrera.</p>

La Pedrera.

Ce bout de terre de 176 220 km² coincé entre deux géants, le Brésil et l'Argentine, est encore méconnu. Pourtant, sa côte atlantique est d'une beauté sauvage enivrante. En longeant la côte, on ressent comme un air de déjà-vu sur ces kilomètres infinis de sable doré, car il n'est pas sans rappeler la côte atlantique française, avec ses forêts de pins sur les dunes sauvages. Chaque site a son caractère, qui varie selon les saisons. Tour à tour animées et agitées, calmes et discrètes, sauvages et préservées, les stations balnéaires de l'Uruguay ont de multiples visages. La riviera uruguayenne compte son lot de villages huppés, José Ignacio en tête, suivi de La Barra et Manantiales, Punta Ballena, qui ont détrôné la grande voisine Punta del Este. Celle-ci offre encore de jolis coins richissimes, mais son centre construit verticalement à l'américaine et très bétonné, jalonné de bars et boîtes de nuit, ne plaît généralement pas beaucoup aux Français. La côte de Rocha est davantage " nature ". Loin des grandes stations balnéaires, les bordures des fleuves et les plages du littoral arborent un visage dépaysant et méritent le détour pour leur côté authentique et séduisant.

Une population très chaleureuse
<p>Fiesta della Patria Gaucha.</p>

Fiesta della Patria Gaucha.

Les Uruguayens sont d'une extrême gentillesse. Si souvent comparés aux Argentins, ils sont pourtant foncièrement différents et revendiquent leur singularité. Si leurs voisins de l'autre côté du Rio de la Plata ont repris les habitudes des Italiens d'être gouailleurs, les Uruguayens ont un petit côté mélancolique et discret, sont plutôt généreux et d'une honnêteté monastique. Vous vous apercevrez vite que ce sont des gens curieux, disponibles et très hospitaliers, peu habitués aux touristes européens (moins nombreux dans le pays que la marée humaine d'Argentins et de Brésiliens). Ils aiment volontiers parler de la France, pays de leurs ancêtres pour certains, de leur voyage mémorable en Europe pour d'autres. Ils sont particulièrement fiers de leur petit pays, et vous demanderont régulièrement si vous aimez l'Uruguay, partout où vous passerez.

Une destination sûre
<p>Place de l'Indépendance de Montevideo.</p>

Place de l'Indépendance de Montevideo.

Il est important de le (re) dire : l'Uruguay est le pays le plus sûr du continent sud-américain, même si la crise financière de ces dernières années a quelque peu changé la donne à Montevideo, la capitale. Dans la vieille ville en journée, les touristes sont à l'aise au milieu des rues piétonnes. Il convient d'être prudent, surtout la nuit dans le vieille ville où il est préférable de circuler en taxi. Dans la ville en général en journée, les rues sont calmes et il y règne une atmosphère sécurisante. Ne prenez pas votre passeport sur vous et pas de grands montants car les vols de sac à l'arraché sont néanmoins assez courants, mais opérés par les motos dans les zones résidentielles peu fréquentées... où vous n'irez probablement pas, à part à Palermo et Barrio Sul que nous vous recommandons de visiter à pied. Peu de risques mais par principe de précaution ne vous encombrez pas d'objets de valeur.

Une destination pour épicuriens
<p>Parcours de jogging à Montevideo.</p>

Parcours de jogging à Montevideo.

L'intérêt de la destination ne réside pas dans la diversité de son patrimoine culturel ou historique, ni même dans la richesse de ses paysages, mais sa douceur de vivre et la qualité de vie qu'elle confère à ses visiteurs. Retraités, familles au grand complet apprécient à juste titre un pays où l'on prend le temps de savourer les plaisirs de la vie : délicieuse viande grillée sur la traditionnelle parrilla et bons vins, balades à cheval dans la campagne autour des estancias, farniente sur les plages sauvages et préservées de la côte, baignades en rivière le long du littoral, soirées tango dans un bar de Montevideo après un bon dîner dans une table gastronomique de la ville, sans oublier les quelques festivals traditionnels qui transportent le visiteur au temps des gauchos du XIXe siècle... L'Uruguayen est contemplatif, calme et peu bavard. Il emmène l'hyperactif en vacances dans sa quiétude tranquille, d'ailleurs ne soyez pas trop pressé, le service est souvent lent. Prenez le temps de savourer vos vacances.

Ailleurs sur le web
Avis