Capitale de province comptant un peu plus de 569 500 habitants, Málaga est contenue dans des replis entre mer et montagne et divisée par l'embouchure du río Guadalmedina. Elle est bien sûr renommée pour ses vins doux qu'apportèrent sans doute les Phéniciens, lors de la création de Malaka, voilà plus de 2 650 ans. Aujourd'hui, son port métamorphosé attire, de plus en plus, les navires des croisières organisées et la plus grande partie des vols aériens arrivant en Andalousie se pose sur son aéroport international. Le quatrième en Espagne, derrière Madrid, Barcelone et Palma de Mallorca, et qui, en 2015, a franchi un record historique avec plus de 14 millions de passagers. Mais, à Málaga, jusqu'au début des années 2000, rien n'était vraiment fait pour retenir le visiteur... Commerçante et portuaire, elle n'était souvent qu'un lieu de passage vers les nombreuses stations balnéaires voisines. A cette époque, elle nous apparaissait surtout laide, crasseuse, délabrée, polluée du fait de son importante circulation automobile, plutôt bruyante et peu soucieuse de son patrimoine, certains pans de la Judería, son ancien quartier juif ayant disparu sous les plans des urbanistes. Mais quelle incroyable mutation. Sous l'impulsion de la création du musée Picasso, son coeur de ville et ses petites ruelles se sont refaits une beauté. On y trouvera aussi une Alcazaba, citadelle, impressionnante et bien restaurée, des promenades bordées d'arbres et quelques poumons de verdure plaisants. Et son offre de musées est aujourd'hui de premier plan. Après deux inaugurations en 2003, le Centre d'art contemporain (le CAC Málaga) et le musée Picasso, une franche réussite puisque dès sa première année, il était le musée le plus visité d'Andalousie ; la candidate malheureuse au titre de capitale de la culture en 2016 a favorisé, ces dernières années, l'ouverture de nombreux musées, portant son parc à plus de vingt musées. Parmi lesquels le splendide musée d'Art Thyssen, et bien sûr l'ouverture en 2015 du premier Centre Pompidou accueilli hors de France. Cette énergie à se transformer, on la retrouve aussi dans la mise en place d'infrastructures de circulation comme la liaison avec Madrid, par l'Ave, train à grande vitesse, opérée en 2008 ou la construction d'un métro, dont l'inauguration a été fêtée en grande pompe à la fin juillet 2014. Autres atouts de la ville natale du peintre Pablo Picasso, une vie nocturne et culturelle assez dynamique, avec de nombreux bars, clubs, galeries et salles d'exposition. Et le festival de cinéma de Málaga qui est monté en puissance et à fêté sa vingtième édition en 2017. Si son climat reste un atout, l'hiver les températures ne descendent que rarement en dessous de 8 °C et les étés restent doux, on ne s'y rend pas pour ses plages même si l'on peut aller boire un verre ou manger des petits poissons cuits à la demande sur la plage en se rendant à Pedregalejo, à El Palo ou encore aux Baños del Carmen.

À voir / À faire à MÁLAGA

Comment partir à MÁLAGA ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à MÁLAGA

Photos de MÁLAGA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

13.95 €
2019-01-30
528 pages
Avis