Une ville blanche au fond d'une vallée avec la tour de l'église de Santa Cruz émergeant bien au-dessus de l'ensemble, ce sera votre première vision à l'arrivée. Marquée par le soleil et les tours, cette cité de plus de 40 000 habitants est bâtie sur les rives du fleuve Genil, qu'entoure une douce campagne ondulée. Si la ville a été fondée aux alentours du VIIIe siècle av. J.-C. par la civilisation Tartessos, c'est pendant la présence romaine qu'elle connaît son apogée avec la création en l'an 14 av. J.-C de la " colonia Augusta Firma Astigi ". Une grande ville aux rues pavées et au pont permettant à la via Augusta de traverser Genil et qui sera l'une des trois capitales de la Bétique romaine, sous le nom d'Astigi. À la chute de l'empire romain, la ville demeure un centre culturel et religieux durant les époques wisigothe et musulmane, la fertilité et la richesse de son territoire lui ayant même valu le surnom de Madînat al-qutn, la cité du coton. Mais c'est surtout le XVIIIe siècle qui sera son âge d'or, faisant d'elle une digne représentante du baroque andalou comme en témoignent les tours superbes, les coupoles et les campaniles décorées d'azulejos qui émergent au-dessus des toitures. Aujourd'hui si Écija a la réputation de connaître les étés les plus torrides de toute l'Andalousie ce qui lui a valu son surnom de " sartén ", poêle à frire, elle est aussi reconnue pour ses ateliers d'artisanat et sa fabrication d'excellentes pâtisseries. Et s'enorgueillit de posséder l'un des principaux centre équestres d'Espagne, avec des élevages de chevaux de pure race espagnole.

Les lieux incontournables d'ÉCIJA

Comment partir à ÉCIJA ? Nos conseils & astuces

    Photos d'ÉCIJA

    Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

    SÉVILLE

    Guide SÉVILLE

    SÉVILLE 2019/2020

    9.90 €
    2019-03-13
    264 pages
    Avis