Les hypothèses étymologiques n'ont jamais fait l'unanimité concernant le nom de Lunéville. Luna Villa pourrait provenir de la lune. Sur la colline de Léomont, tout proche, un temple gallo-romain était en effet dédié à Diane, déesse de la nuit. Ou du celte Llun, qui désignait un lieu agréable. Ce pourrait être encore une désinence de lunae, à l'origine de la Vezouze. Toujours est-il que Lunéville sortit de l'ombre au Xe siècle. Passage incontournable sur la route du Sel, les sauniers et marchands l'empruntaient entre Rosières, Vic-sur-seille, Einville, Marsal, Deneuvre puis l'Alsace d'un côté, la Bourgogne de l'autre. Le commerce du sel était source de revenus pour la ville qui prélevait un péage sur le passage. Un château et une abbaye furent construits dès l'an 1000. Après avoir appartenu à des princes Allemands puis à Etienne, évêque de Toul, la ville devint propriété de la dynastie des Folmar, jusqu'en 1055. Les Dagsbourg, Aremberg, Hambourg lui succédèrent avant que le comté de Lunéville ne soit rattaché à la Lorraine en 1243. Lunéville ne se développa qu'à partir de 1330 sous le règne du duc Raoul Ier. Le vieux château subsista jusqu'en 1612, date à laquelle Henri II le démolit pour en reconstruire un autre. Endommagé durant la guerre de Trente Ans, le nouveau château fut restauré par Léopold en 1698 avant de construire l'actuel château. Siège de la Cour, Lunéville resta jusqu'en 1766, la capitale officieuse de la Lorraine, qui accueillit notamment Voltaire. Lunéville et la Lorraine devinrent en effet françaises à la mort de Stanislas en 1766.

Chef-lieu d'arrondissement, Lunéville est située entre Nancy et les Vosges et mérite sans conteste plus qu'un détour. Un patrimoine remarquable, dont l'incontournable château construit par l'architecte Germain Boffrand et qui est classé au titre de Monument historique, lui a valu la désignation de " Versailles lorrain ". Mais bien d'autres trésors attendent le visiteur friand d'histoire et de vieilles pierres. C'est ainsi que l'on découvrira au gré de la balade le magnifique parc des Bosquets, jouxtant le château, la synagogue datant de 1786, première synagogue ayant été édifiée en France, le théâtre proposant une programmation aussi diversifiée que dynamique, la Maison du Marchand ou encore les églises Saint-Jacques ou Sainte-Jeanne-d'Arc. C'est par ailleurs à Lunéville que le baba au rhum vit le jour, du temps de Stanislas. Surnommée la cité cavalière encore de nos jours, Lunéville a compté jusqu'à dix compagnies de Gendarmes rouges. En 1939, on compte encore à Lunéville deux régiments de dragons, soit près de 2 000 chevaux. Actuellement, le 53e Régiment de Transmissions rassemble encore plus de 1 000 militaires. Avec près de 20 000 habitants aujourd'hui, Lunéville a donc de nombreux atouts à faire valoir sur le plan culturel, patrimonial et touristique. C'est aussi une ville dynamique de par son tissu associatif très dense. Noyée dans un écrin de verdure, entre Nancy et les Vosges, Lunéville offre à ses habitants les avantages d'une ville à la campagne, respectueuse de l'environnement, soucieuse de la qualité de vie et ne manquera pas de séduire le visiteur de passage par ses nombreux charmes.

À voir / À faire à Lunéville

Préparer son voyage à Lunéville

Photos de Lunéville

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

NANCY

Guide NANCY

NANCY 2018/2019

Profondément ancrés dans leur ville, toujours à l'affût des nouveaux projets et des nouvelles tendances, nos auteurs passent chaque année au ...

Extrait gratuit
Acheter le guide
6.95 €
336 pages
À découvrir sur le Petit Futé
Ailleurs sur le web
Avis