Un détour par Bayel s'impose. Au carrefour de la Lorraine et de la Bourgogne, Bayel connaît le travail du verre depuis l'an 1300. Le soufflage à la bouche, la taille et la gravure à la main, la gravure au sable et à l'acide, satinage, dorure, dépôt de platine, émaillage, autant de techniques pour parler de la magie du cristal. Un art entretenu par le savoir-faire des maîtres verriers. Jean-Baptiste Mazzolay, maître verrier vénitien, y crée en 1678 une verrerie, sous l'égide des moines de Clairvaux, propriétaires des lieux, où tous les atouts pour travailler (privilèges nobiliaires) se trouvent réunis : un château, du sable, de l'eau et du bois. Le Roi-Soleil donne à la Manufacture royale en cristaux de Bayel ses lettres de noblesse qui fournira la cour de Versailles jusqu'en 1727. Au XVIIIe siècle, Bayel emprunte les mêmes procédés que les Cristalleries de Baccarat, avec la stabilisation du cristal. Sa réputation n'est donc plus à faire. Plus tard, au-delà de ce privilège royal, Alexis Marquot relance en 1853 la production, c'est fois-ci pour satisfaire l'essor de la consommation. Un musée du cristal sous forme d'écomusée dont on doit la création à la passion des habitants, attenant, vous permettra de clore votre visite, à travers un court métrage de 15 minutes sur le cristal et les techniques de soufflage, puis une exposition sur l'évolution du verre. Tout cela ne doit pas vous faire oublier qu'en l'église réside une pietà et une vierge à l'enfant du XIVe siècle.

À voir / À faire à Bayel

Organiser son voyage à Bayel

Photos de Bayel

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2019-04-17
624 pages
Avis