Guide des Fidji : Jeux, loisirs et sports

Disciplines nationales
Rugby

Impossible de parler de culture fidjienne sans parler de rugby. Ce sport fait à tel point partie du quotidien des Fidjiens qu'il en devient un art. Le rugby ou comment le temps s'arrête quand l'équipe fidjienne entre en scène. Tous cessent de travailler pour regarder le match retransmis. Le rugby est au Fidji ce que le foot est à l'Europe. Mais le rugby qui fait rage là-bas, moins connu chez nous, est le rugby à 7, très populaire dans le Pacifique. Australiens, Néo-Zélandais et Fidjiens s'y déchirent sportivement. Le rugby à 7 obéit aux mêmes règles que le rugby à 15, mais avec 2 équipes de... 7 joueurs. Le terrain est aux mêmes dimensions, c'est-à-dire 50 m sur 10 m, mais la durée des matchs est bien plus courte : 14 minutes (sous forme de deux périodes de 7 minutes chacune) et aucun arrêt de jeu. On attend toutefois la dernière action avant d'annoncer la fin du match. Champions du monde de rugby à 7 en 1997 et en 2005, les Fidji sont le premier, et pour le moment le seul, pays à avoir remporté deux fois cette compétition. Vous l'aurez compris, le rugby est LE sport national fidjien. Et si l'équipe fidjienne de rugby ne brille pas par ses victoires en compétition au rugby à 15, elle reste cependant convaincante dans ce domaine également et figure régulièrement en phase finale des dernières coupes du monde. Mais le rugby est surtout un sport qui réunit tous les Fidjiens de souche (les Indo-Fidjiens ne prennent part ni à l'équipe des joueurs ni à celle des supporters) et entraîne une très forte cohésion sociale. Chaque week-end, sur les nombreux terrains de rugby du pays, on se retrouve pour apprécier les matchs. Les hommes sont sur le terrain ou bien vibrent autour du stade, tandis que les femmes et les enfants sont assis en bordure. Chaque match d'une équipe régionale est un événement qui rassemble tous les villages alentour. Le coeur du Ruby à Fidji se trouve à Sigatoka ou se tient chaque année le Fiji's Coral Coast Rugby 7 mi-novembre. L'événement est très populaire en Océanie. En 2012, l'ambassadeur du tournoi ne fut autre que Jonah Lomu. Lors de la coupe du monde 2015 en Angleterre, Fidji termine 11e de la compétition.

Cricket

Bénéficiant de l'influence de leurs voisins australiens et néo-zélandais, et surtout de leur histoire britannique, les Fidjiens sont aussi de fervents supporters de cricket. Ils possèdent une équipe nationale qui s'illustre dans de nombreux tournois dans le Pacifique sans pour autant comptabiliser beaucoup de victoires. Les matchs de cricket sont surtout plébiscités dans les environs de Suva, notamment en fin de journée dans l'Albert Park de la capitale. Les matchs officiels ont lieu le samedi, pendant la saison qui s'étend d'avril à novembre. Pour l'instant, l'équipe fidjienne de cricket ne s'est encore jamais qualifiée pour les phases finales du championnat du monde.

Golf

Bien que le joueur fidjien Vijay Singh soit un des meilleurs joueurs mondiaux (n° 1 mondial en 2004) et qu'il y ait quelques bons parcours, le golf n'est pas un sport très pratiqué aux Fidji et pas franchement suivi non plus. Les Indo-Fidjiens y sont plus sensibles, sans pour autant générer des mouvements de foule.

Franck Boivert, un Français au secours du rugby fidjien

Suite à la mauvaise prestation de l'équipe nationale pendant la coupe du monde en 2011. La FRU (The Fiji Rugby Union) congédia plusieurs entraîneurs tenus responsables. Franck Boivert, un entraîneur français fut appelé à la rescousse en tant que nouveau coaching director. Installé à Fiji depuis longtemps, il travailla pour l'IRB (International Rugby Board) en tant que directeur pour le développement régional des îles Cook, Tahiti, la Nouvelle Calédonie et Niue. Il entraîna plusieurs équipes Fidjiennes locales dont l'équipe senior de Suva et de Nadroga. Au-delà de la prouesse sportive, Franck voit dans le rugby un réel outil de développement personnel permettant d'imposer une valeur sure : le respect des autres. Il mit en application cette théorie en créant depuis 2007 un programme de réhabilitation sociale auprès de jeunes prisonniers de la prison de Nasinu. Le principe étant de former les détenus à devenir arbitres eux-mêmes. La formation terminée, les jeunes apprentis se voient remettre un certificat par la FRU et l'association des arbitres de Fiji. Ce programme, complètement novice, s'avère être un grand succès avec comme résultat des ex-prisonniers convertis en arbitres mais surtout une deuxième chance pour eux avec une réelle perspective dans l'avenir !

Pour plus d'informations sur cette expérience unique : www.oceaniarugby.com

Activités à faire sur place
Golf

Les férus de la petite balle blanche devraient trouver le moyen d'assouvir leur passion sur quelques parcours agréables. Entre tous, celui dessiné par Robert Trent Junior lui-même est un must (Pacific Harbour). Tentez également le Denarau Golf à Nadi ou le 9-trous du Shangri-La pour sa localisation.

Plage

Contrairement aux idées reçues, les plages des îles Fidji ne sont pas toutes immenses, tapissées de sable blanc et bordées de cocotiers. Certaines le sont, mais elles sont aussi soumises aux aléas de la marée qui leur donne un aspect plus sauvage et bien moins lisse que nos plages de cartes postales. Dans les archipels des Mamanuca et Yasawa, les plages entourant les îles et îlots tiennent toutes leur promesses, mais elles ne sont pas bien larges. Rassurez-vous, on trouve quand même de quoi poser sa serviette. On privilégie Viti Levu à Vanua Levu pour les plages ; Vanua Levu étant une île plus volcanique ; on a du mal à trouver des plages de sable blanc. Sur Viti Levu, les plages de la Coral Coast (au niveau de Korolevu-Pacific Harbour) sont superbes. Les resorts prêtent la plupart du temps des kayaks, n'hésitez pas à les emprunter, la côte est magnifique. Par ailleurs, il convient d'être très prudent quant aux baignades. Il est vivement conseillé de ne pas s'aventurer seul sur les plages isolées ou de se baigner au large. Les courants sont nombreux et peuvent facilement vous faire dériver. Restez en bord de plage et ne partez au large qu'avec des personnes compétentes qui connaissent parfaitement les endroits à éviter.

Volley

Le volley est très populaire aux Fidji et vous trouverez notamment beaucoup de terrains de volley dans la plupart des resorts. C'est toujours une bonne excuse, en fin de journée, pour partager un bon moment ! Le pays a également son équipe masculine et féminine de volley-ball.

Pêche

Fidji est la destination pour la pêche, premièrement pour ses eaux très poissonneuses, mais aussi la taille exceptionnelle de certains poissons en fait un souvenir mémorable. Attention, plus qu'une simple excursion, la pêche est dans certaines régions de Fidji une activité très régulière afin de nourrir la famille. Avant tout, il faut toujours obtenir l'autorisation, surtout dans les endroits isolés, auprès du village. La meilleure expérience est d'être invité à pêcher avec des locaux, il est toujours fascinant d'observer leur technique de pêche.

Pour partir pêcher en haute mer, cela peut s'organiser très facilement, voir avec l'hôtel, ils contacteront les compagnies locales spécialisées dans la pêche.

Plongée

Sécurité. Tous les centres de plongée sont agréés PADI (Professional Association of Diving Instructor) et on ne peut pas plonger sans avoir de certificat. On vous conseille vivement de ne pas vous amuser à tricher à propos de ce certificat. En principe, il vous sera systématiquement demandé, mais il arrive que certains centres ne soient point trop exigeants. Aussi, nous vous conseillons la plus grande méfiance, car les courants sont souvent très forts, notamment dans le Nord, et il est impératif d'être réellement très familiarisé avec les pratiques de plongée.

Les sites de plongée. La renommée des Fidji en matière de plongée n'est plus à faire. Les îles regorgent de sites impressionnants et ce n'est pas pour rien que le pays a le titre de capitale mondiale des coraux mous. Les sites les plus fréquentés sont ceux de Taveuni et des Mamanucas. C'est à Taveuni, en effet, que se trouvent le célèbre mur blanc, ou White Wall, ainsi que le Rainbow Reef ou encore le Zoo. C'est dans cette région que les coraux sont les plus extraordinaires. Les eaux des Mamanucas sont extrêmement claires et on y est plus impressionné par les poissons que par les coraux. Le Beqa Lagoon est réputé pour ses " Dive Sharks ". Plus de 7 espèces de requins sont visibles à chaque plongée. Enfin, beaucoup moins réputés (à tort), le Lomaiviti Group et le Great Sea Reef sont pourtant des sites de superbes plongées. C'est autour d'Ovalau que l'on rencontrera en effet des tortues, baleines et dauphins en masse. Quant au Great Sea Reef, c'est la troisième plus grande barrière de corail du monde. S'étendant sur 200 000 km², elle est spectaculaire à la fois pour ses coraux mous et durs, et ses poissons. Depuis quelques années, ce lieu protégé est régulièrement visité par des scientifiques qui y trouvent constamment de nouvelles espèces. Inutile de préciser que tous sont unanimes pour reconnaître son intérêt et sa splendeur. De nombreux sites se succèdent le long de cette barrière, dont l'un baptisé le " Louvre " en raison de ses chefs-d'oeuvre colorés dignes d'un musée sous-marin ! Anémones, chétodons, nudibranches, etc., s'y rencontrent par milliers. Et 90 % du Great Sea Reef restent encore totalement inexplorés. Le seul moyen de pouvoir y plonger est de le faire par l'intermédiaire du centre de plongée de l'île de Nukubati.

Skydive

Pour les férus de sensations fortes qui souhaitent allier leur passion à des panoramas dignes de clichés d'Arthus-Bertrand, moult occasions vous seront offertes de voir le paysage d'en haut. Avion, hélicoptère ou, mieux encore, chute libre - parachutisme sont autant d'opportunités d'embrasser, en un clin d'oeil de 60 secondes, l'immensité pacifique d'un archipel aux mille nuances de turquoise.

Sports nautiques

Les structures hôtelières offrent systématiquement à leurs hôtes une gamme variée d'attractions aquatiques, et gratuites pour les sports non motorisés : kayak, petite embarcation à voile, masque et tuba, planche à voile... En supplément, vous pourrez embarquer pour la journée ou demi-journée pour une virée de pêche, ou bien faire un tour sur les lagons en jet-ski. Les véliplanchistes seront ravis d'apprendre qu'un excellent site de planches à voile se trouve à Rakiraki, au nord-est de Viti Levu. Quant aux pêcheurs, c'est soit dans les Mamanucas, soit dans le Beqa Lagoon qu'il leur faudra tremper la ligne pour s'assurer le meilleur de la pêche au gros.

Surf

Fidji est bien davantage une destination pour les plongeurs que pour les surfeurs. D'autant qu'elle tient à préserver son corail et, par conséquent, bon nombre d'endroits sont interdits aux surfeurs. Toutefois, certains spots des Fidji, bien que peu nombreux, ont la cote auprès des amateurs de rouleaux. Tavarua Island, dans les Mamanucas, est l'un d'eux. On y prend aisément quelques tubes. A quelques kilomètres de Tavarua Island, le Club Break est spectaculaire et très prisé. Sur Viti Levu, seul Sigatoka Sand Dune est un endroit digne d'un surfeur, beaucoup se rendent à Korolevu sur la Coral Coast et partent chercher leurs vagues à quelques minutes de la côte. La hauteur de ses vagues est très impressionnante et peut même parfois s'avérer dangereuse. Enfin, c'est sur Kandavu que l'on trouve le troisième plus important spot de surf des Fidji.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Week-ends en France
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées des Fidji

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end pour 2 à Caen !

1 week-end découverte de Caen pour 2 personnes avec l'OT Caen la mer .