Le guide touristique COSTA RICA du Petit Futé

¡ Bienvenidos a Costa Rica !

Pura vida : c'est par ces deux mots plein de chaleur que les Costariciens vous accueillent dans leur paradis naturel. Trait d'union entre Amérique du Nord et Amérique du Sud, bordé par la mer des Caraïbes et l'océan Pacifique, traversé par de hautes montagnes, le Costa Rica est une terre intrigante et attractive. Elle offre à ses visiteurs de l'aventure et de l'exotisme, sans bousculer leur confort ni leur faire perdre leurs repères. Il faut partir à la découverte de cette " côte riche ", nom donné par Christophe Colomb, ébloui par les parures des Indiens qu'il y rencontra, pour s'apercevoir des merveilles que conserve précieusement ce territoire. Son véritable trésor, c'est son " or vert " : 5 % de la biodiversité de la planète, l'une des plus riches au monde. Un tiers du territoire est protégé en tant que réserve naturelle, au grand bénéfice de la faune et de la flore locales. Précurseur en matière de développement durable, le Costa Rica développe un tourisme raisonné et respectueux de l'environnement : les établissements hôteliers sont même notés sur ces critères. Volcans actifs et endormis, jungles luxuriantes, eaux claires et fonds marins riches, air pur au sommet des montagnes... les quatre éléments classiques y sont représentés. Mais la philosophie costaricienne ne se limite pas uniquement à la nature... A la différence de ses turbulents voisins, la " Suisse de l'Amérique centrale " s'est forgé un état d'esprit pacifiste. Pays démocrate depuis son indépendance en 1821, le Costa Rica a aboli la peine de mort en 1882, n'a plus d'armée depuis 1948 et a donné le droit de vote aux femmes en 1949 ! Preuve que la pura vida n'est pas qu'une façon de penser, mais bien une manière de vivre.

L'équipe de rédaction

REMERCIEMENTS. Un grand merci à Benjamin, Céline et Ulysse pour leurs belles valeurs ; le Costa Rica, ce n'est pas seulement la nature, mais aussi une population métissée exceptionnelle. Un grand merci aussi à Laurent Boschero et Nicolas Lhullier pour leur précieuse aide et leur investissement dans le guide, ainsi qu'aux membres de l'Institut costaricien du tourisme. Enfin, merci à tous ceux qui ont, de près ou de loin, participé à la réactualisation de ce guide par leur soutien et leur envie de découvrir la pura vida.

Galerie photo COSTA RICA

Idées de séjour COSTA RICA

La petite taille du Costa Rica est compensée par son relief très accidenté et la longueur de ses côtes aussi bien Caraïbe (220 km) que Pacifique (1 200 km). Passer d'une région à l'autre, c'est changer presque totalement d'univers, et on peut découvrir plusieurs types de paysages en une seule journée. Mais qu'on ne s'y trompe pas, il faut prévoir d'y rester au moins deux semaines pour varier les plaisirs, pour avoir le temps de compenser les effets du décalage horaire et " rentabiliser " la longueur du trajet pour s'y rendre (au minimum 15 heures de vol, escale comprise, depuis l'Europe). Attendez-vous à faire ces circuits au pas de course et à devoir écourter vos pauses. Dans tous les cas, prévoyez toujours de commencer au plus tôt vos journées (entre 6h et 8h), surtout pour la visite des parcs nationaux et afin d'observer plus aisément les animaux.

Les immanquables de chaque région

San José : le centre-ville, les quartiers Amón et Otoya, les musées de l'Or, du Jade et le Musée national.

La vallée Centrale : la vallée d'Orosí, les volcans Irazú, Poás et Turrialba (dans ces deux dernières régions, il faut goûter leurs fraises), les chutes d'eau de la Paz, les plantations de café et de canne à sucre, le parc national Braulio Carrillo, le río Pacuare (pour les rafteurs).

La côte des Caraïbes : la lagune et le parc national de Tortuguero, Cahuita et Puerto Viejo, le parc national de Cahuita et ses récifs coralliens (pour les plongeurs), une visite dans les communautés Bribri.

La côte du Pacifique central : les plages de la région comprise entre Jacó et Dominical, le parc national de Manuel Antonio, le village gastronomique d'Ojochal, la réserve de Carara.

La péninsule de Nicoya : les plages de la péninsule de Nicoya sont belles pour s'y baigner ou surfer, en particulier celles de Montezuma, de Santa Teresa, de Malpaís, de Samara, de Carrillo, de Tamarindo, le golfe de Papagayo (Playas El Coco, Hermosa, Panamá).

Le Guanacaste : les volcans Rincón de la Vieja et Arenal, le lac Arenal (tour du lac), les réserves de Santa Elena et de Monteverde, les bassins d'eau chaude de La Fortuna, le río Celeste.

Le Nord : le refuge de Caño Negro, le río Sarapiquí (pour les rafteurs), la région de Boca Tapada.

Les hautes montagnes du Sud-Ouest : les cerros de la Muerte (San Gerardo de Dota) et du Chirripó, la vallée de Savegre (quetzals), le village de Boruca.

La péninsule d'Osa : le Golfo Dulce, Puerto Jiménez, Bahia Drake, le parc national de Corcovado, les plages du sud (pour les surfeurs), Isla del Caño (pour les plongeurs et snorkeleurs).

La Isla del Coco : une fois que l'on y est, tout est incontournable.

Séjours courtsHaut de page
Séjour de 12 jours - Détente et randonnée dans le nord du paysHaut de page

Cet itinéraire permet de combiner de la marche dans les plus beaux parcs du Nord avec de la relaxation au milieu de la nature, et vous donne un avant-goût de la côte pacifique et de la côte des Caraïbes.

Jour 1. Partez à la découverte du centre-ville de la capitale à pied. Rien de mieux pour observer les différents styles architecturaux dont le Teatro Nacional, s'imprégner des odeurs et saveurs des étals du Mercadeo Central, déjeuner dans une soda, découvrir les musées avant de s'attabler dans l'une des bonnes tables du Barrio Amon. Et même si les Costariciens ne sont pas vraiment des noctambules, ils demeurent animés par la passion pour les danses latines. Terminer la journée sur des rythmes endiablés n'est pas réservé qu'aux ticos !

Jour 2. En partant tôt le matin (en voiture) pour bénéficier d'un ciel dégagé sur les sommets, vous pouvez commencer par le volcan Poás, puis vous arrêter à la chute de La Paz, à quelques kilomètres sur la route de San Miguel. Poursuivez la route du nord de la Vallée centrale jusqu'à La Fortuna.

Jour 3. Visite du parc national Volcan Arenal (ou d'une réserve), ou randonnée au Cerro Chato selon votre condition physique ; la journée sera dynamique. Le soir, accordez-vous une longue pause dans l'un des bassins d'eau chaude pour vous relaxer.

Jour 4. Trajet pour le parc Tenorio en passant par la lagune d'Arenal. Détente au lodge et observation de la faune l'après-midi.

Jour 5. Randonnée au río Celeste puis trajet pour Rincon de la Vieja. Le soir, bain de boue obligatoire dans votre lodge.

Jour 6. Visite des sites volcaniques à Las Pailas et à Santa María, puis court trajet pour la plage sur la côte atlantique.

Jour 7. Initiation à la plongée ou snorkeling dans le golfe de Papagayo, puis trajet pour la réserve de Monteverde.

Jour 8. Visite de la réserve de Monteverde.

Jour 9. Canopy ou ponts suspendus pour découvrir l'incroyable biodiversité de la forêt tropicale nuageuse. Retour à San José pour rendre le véhicule de location.

Jour 10. Transfert pour Tortuguero et observation des tortues sur la plage - incontournable en saison.

Jour 11. Randonnée dans le parc national de Tortuguero et détente dans ce petit village des Caraïbes.

Jour 12. Promenade sur les canaux du parc national de Tortuguero au petit matin. Retour à San José.

Séjour de deux semaines au pays des quetzals et de la côte pacifique sudHaut de page

Cet itinéraire offre une découverte des parcs nationaux incontournables de la côte pacifique sud-ouest, avec une halte au volcan Irazú et une promenade d'observation des quetzals.

Jour 1. San José, découverte du centre-ville : les rues piétonnes autour de la place de la Culture, autour de laquelle toute l'activité de San José gravite. Flâner au marché central, puis découvrir le Museo de Oro Precolombiano et le Teatro Nacional. En suivant la même avenue (Avenida 2), arpenter la place de la Démocratie et visiter le Museo Nacional de Costa Rica. La suite de la visite de San José sera consacrée à deux quartiers adjacents, les barrios Otoya et Amón, qui composent le centre historique de la ville. La promenade se termine par un bon verre, ou mieux, un bon repas au café Mundo.

Jour 2. Ascension au cratère du volcan Irazú. Visite de Cartago dans l'après-midi.

Jour 3. Vallée d'Orosí. Circuit d'un jour dans la vallée : village d'Orosi, Cachi, Ujarrás, plantation de caféiers. Trajet d'Orosí à Valle Savegre. Installation dans un lodge de San Gerardo de Dota.

Jour 4. Valle Savegre. Observation des quetzals tôt le matin.

Jour 5. Long trajet de Valle Savegre à Puerto Jiménez. Arrivée le soir à Puerto Jiménez.

Jour 6. Puerto Jiménez. Traversée du Golfo Dulce, Golfito.

Jour 7. Promenade (en 4x4) jusqu'au Cabo Matapalo, puis Carate, où vous pourrez marcher jusqu'à Madrigal sur la plage avec un guide.

Jour 8. Trajet pour Sierpe et transfert en bateau dans la mangrove, puis sur la mer jusqu'à Bahia Drake.

Jour 9. Bahia Drake. Visite du parc national de Corcovado à San Pedrillo (incontournable).

Jour 10. Bahia Drake. Snorkeling à Isla del Caño.

Jour 11. Retour à Sierpe et trajet pour Manuel Antonio via Ojochal. Arrêt au parc Marino Ballena si vous êtes en famille, et déjeuner à Ojochal.

Jour 12. Visite du parc national de Manuel Antonio (incontournable). Une journée est nécessaire pour découvrir toutes les plages et tous les sentiers.

Jour 13. Visite de la réserve biologique de Carara. Installation dans un logde avec vue sur le Pacifique pour 48 heures de pure détente.

Jour 14. Exploration autour du lodge, découverte de la faune et de la flore en compagnie de vos hôtes.

Jour 15. Retour à San José.

Séjour longHaut de page

Séjour de trois semaines parmi les volcans, de la mer des Caraïbes au Pacifique. Des volcans actifs recouverts de forêts tropicales luxuriantes, riches en orchidées et habitées par de nombreuses espèces d'animaux exotiques, aux rivages caribéen et pacifique ourlés de sable blanc ou noir : cet itinéraire offre aux voyageurs une découverte complète des beautés naturelles du Costa Rica.

Jour 1. San José. Journée semblable à celle de l'itinéraire précédent.

Jour 2. Transfert à Tortuguero. Visite du village.

Jour 3. Visite du parc national de Tortuguero (un incontournable du Costa Rica). Visite de la lagune en bateau. Observation de la ponte des tortues, la nuit, sur la plage.

Jour 4. Transfert de Tortuguero à Puerto Viejo de Talamanca, via Limón. Déjeuner à Limón.

Jour 5. Trajet de Puerto Viejo de Talamanca à Manzanillo en vélo. Visite du parc national Gandoca-Manzanillo.

Jour 6. Cahuita. Visite du parc national de Cahuita, possibilité de faire de la plongée en apnée et d'y admirer le magnifique récif corallien.

Jour 7. Playa Cocles. Journée farniente, baignade sur l'une des plus belles plages du Costa Rica. Visite du parc animalier Jaguar Centro de Rescate ou du refuge des paresseux (le matin).

Jour 8. Trajet de Puerto Viejo de Talamanca à La Fortuna (volcan Arenal), via Limón. Passage par la luxuriante vallée San Carlos où se dresse la majestueuse silhouette du volcan Arenal. Une journée est recommandée, avec des pauses.

Jour 9. Trajet de La Fortuna au volcan Arenal. Baignade dans les eaux thermales de Baldi ou aux Ecotermales.

Jour 10. Trajet de La Fortuna à Rincón de la Vieja. Tour du lac Arenal avec ses beaux panoramas. Après Cañas, intéressante visite de l'orphelinat des animaux Las Pumas (bébés pumas, jaguars, ocelots, etc.).

Jour 11. Volcan Rincón de la Vieja. Il est vraiment très agréable de se promener et de se baigner dans les sources d'eau chaude, au pied des cascades. Il est possible de faire une promenade à cheval et d'observer la faune et la flore en compagnie de guides locaux. Visite de Las Paillas : boue chaude, geysers, cascades...

Jour 12. Trajet de Rincón de la Vieja à Tamarindo. Surf.

Jour 13. Trajet de Tamarindo à Puntarenas, puis ferry pour les plages de la péninsule de Nicoya.

Jour 14. Trajet de Montezuma ou de Santa Teresa à Mal Pais. Farniente, baignade, pêche et surf.

Jour 15. Ceux qui aiment la piste iront voir dans les terres ; les autres profiteront des belles plages de la péninsule de Nicoya.

Jour 16. Trajet de Nicoya à Manuel Antonio. Au passage, visite du parc national de Carara.

Jour 17. Manuel Antonio. Visite du parc national Manuel Antonio (un incontournable) qui forme une presqu'île.

Jour 18. Trajet de Manuel Antonio à San José. Après une détente sur la côte pacifique, le retour vers San José se fait calmement sur de jolies routes de montagne, parmi les plantations de caféiers.

Jour 19. Excursion à la journée dans le nord de la vallée Centrale. Visite du volcan Poás (le sommet est accessible en voiture). Sur les flancs du volcan, visite des petits villages de Grecia, de Sarchi (réputé pour la fabrication artisanale des carretas) et de Naranjo (église coloniale). Retour à San José.

Jour 20. San José.

Séjours thématiquesHaut de page
Treks en pleine natureHaut de page

Grâce à ses nombreux parcs, réserves, refuges, volcans et sites privés, le Costa Rica offre aux randonneurs d'innombrables itinéraires de découverte, pour les sportifs comme pour les moins sportifs.

Pour des randonnées de courte durée (entre 1 et 3 jours) : les cratères des volcans de la vallée Centrale sont accessibles par de courtes randonnées à partir du parking (sauf le Turrialba, en activité actuellement). L'ascension du Rincón de la Vieja est désormais interdite mais on peut découvrir son grand parc en marchant, tout comme le río Celeste. La découverte des parcs nationaux de Cahuita, Manuel Antonio et/ou La Amistad est idéale pour bien commencer l'aventure à pied.

Pour des randonnées de plus grande durée (3 jours et plus) : il est indispensable d'avoir une excellente condition physique, surtout en milieu tropical. Le parc national du Corcovado vous offrira des parcours d'aventure dans l'une des plus belles forêts tropicales humides qui soient. En plus, il est possible de séjourner sur place au camp de base de la Sirena. De même, le parc national de Santa Rosa, de physionomie différente avec sa forêt tropicale sèche, mène aux belles plages de surf de Naranjo et à Bahia Salinas.

Pour du trekking un peu plus intense, vous trouverez dans le parc de La Amistad des randonnées adaptées à vos exigences plus aventurières, notamment l'ascension du Cerro Chirripó avec son sommet de nature " andine ".

Du fait de ses hautes montagnes, dont certaines pointent à plus de 3 000 m, du climat tropical humide et de la mer toute proche, les cours d'eau, très chargés, ne sont pas longs et ont donc une forte pente. Le Costa Rica dispose de nombreux torrents et rivières d'un grand intérêt pour le rafting.

Itinéraire de deux semaines (transfert et un peu de détente compris) : dans la vallée Centrale, à l'est de San José, vous trouverez, dans un très beau cadre de nature sauvage, le río Pacuare, de classe III-IV. Sur ce site exceptionnel, vous pourrez passer 3 ou 4 jours pour explorer toutes les possibilités et tous les plaisirs du rafting. Plus au sud de San José, le río General, également de classe III-IV, vous offre beaucoup d'eau et de forts courants. Comptez deux ou trois jours. Dans le même secteur, vous trouverez le río Savegre et surtout son affluent le río Divisiónn de classe IV+. Le séjour peut être agrémenté par l'observation des quetzals (compter un jour en arrivant au lodge la veille au soir) dans la vallée du Savegre (parc national des Quetzals). Plus au nord de San José, le río Sarapiquí vous offre des parcours de rafting (classes I-IV) avec la possibilité, à partir de Puerto Viejo, de continuer en pirogue motorisée jusqu'au fleuve San Juan (frontière avec le Nicaragua). Comptez trois jours.

Du fait de ses nombreuses côtes et surtout des puissants rouleaux (olas) de l'océan Pacifique, le Costa Rica dispose de nombreux spots de surf. Un séjour de deux semaines n'est pas de trop pour les surfeurs afin d'apprécier les spots costariciens. C'est même un peu court, surtout si les soirées dans les bars et les nuits sont aussi agitées que sur les planches de surf... Parmi les plus célèbres :

Sur la côte caribéenne sud, la région de Puerto Viejo et Manzanillo propose de belles vagues dont la plus célèbre est la Salsa Brava... Réservée aux amateurs très aguerris, et totalement déconseillée aux autres.

Dans le Pacifique sud, au sud de Golfito, Playa Pavones propose la plus longue vague gauche d'Amérique. En face, Cabo Matapalo offre trois spots mythiques : Playa Matapalo, Backwash et Pan Dulce, loin de la foule.

Dans la partie centrale de la côte pacifique, Manuel Antonio et Playa Jacó sont idéales pour l'initiation, tandis que Playa Hermosa se révèle être un joyau pour les plus aguerris. On y trouve de belles olas (vagues) régulières toute l'année. Dans le sud de la péninsule de Nicoya, les bons spots sont à Santa Teresa et à Malpaís.

Plus au nord, Tamarindo est une excellente base, agréable et bien équipée pour les surfeurs. Elle offre des sites pour débutants et aussi de belles olas pour les autres comme Playa Grande, Playa Langosta et Playa Avellanas. Encore plus au nord, dans le golfe de Papagayo, les plus beaux spots sont à Playa Naranjo, dans le sud du parc national Santa Rosa. Mondialement connus, les spots de Witch's Rock (ou Peña Bruja, " le rocher de la Sorcière ") et celui de Ollie's Point offrent des olas droites et gauches bien roulées, de 2 à 3 m de hauteur.

Si la grande majorité des routes du Costa Rica sont aujourd'hui goudronnées, certaines d'entre elles restent de formidables terrains de jeu pour la moto tout-terrain. En saison des pluies comme en saison sèche, les pistes costariciennes permettent aux amoureux de l'enduro et de la nature de découvrir autrement le pays. Comptez une semaine pour chacun des parcours avec Enduro Tour Costa Rica (www.endurotourcostarica.com).

Dans la cordillère de Tiláran : immersion pendant une semaine dans la jungle costaricienne. Un itinéraire à 90 % tout-terrain pour une découverte du nord du pays jusqu'à la frontière avec le Nicaragua.

Dans la péninsule de Nicoya : si le 4x4 et le quad y sont habituellement de rigueur, pourquoi pas l'enduro ? C'est un moyen de transport idéal pour traverser la péninsule depuis Puntarenas par le ferry. Dès lors, à vous les joies des pistes de terre, les trainées de poussière, les chemins boueux (par temps de pluie), la traversée des rivières en crue avec les crocodiles et les couchers de soleil de rêve sur les superbes plages de la côte pacifique.

De la côte Pacifique aux volcans : après le temps sec et sablonneux de la côte pacifique, on met les gaz pour se retrouver en altitude au sommet des volcans. Changement de température et de décor garanti en deux temps, trois mouvements !

Ailleurs sur le web

Toutes les bonnes adresses Costa Rica

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté