Couvrant une grande partie de la péninsule d'Osa et, depuis quelque temps, une portion de forêt entre Golfito et le nord du Golfo Dulce sur sa face sud-ouest, le parc national Corcovado protège en tout 54 500 hectares de terre et 2 500 hectares de mer. Il a été créé en 1975 à la suite de l'arrivée en masse de bûcherons et de campesinos dans la région à la recherche de nouvelles terres à défricher. Dans les années 1980, la (re) découverte de gisements aurifères menaça l'équilibre de la forêt. Depuis, les mineurs ont été officiellement expulsés, mais une surveillance constante doit être maintenue.

Huit types d'habitat sont reconnus à l'intérieur du parc, entre les plaines marécageuses vers la lagune et les forêts de montagne, ce qui signifie plus de 500 espèces végétales, principalement des arbres. La forêt de Corcovado étant l'une des plus humides du Costa Rica, avec au moins 5 500 mm de pluies aux points les plus élevés, plus de la moitié du territoire est couverte par une forêt tropicale humide de type montagneux et nuageux, composée de chênes et de fougères arborescentes et de forêts marécageuses, inondées une grande partie de l'année. Cette flore d'une extraordinaire richesse permet le développement d'une faune non moins exceptionnelle qui, par bonheur, est largement observable des sentiers. On compte 140 espèces de mammifères, dont le tapir, le paresseux tridactyle ou bien encore les 6 espèces de félins recensées dans le pays, mais aussi 367 espèces d'oiseaux, 117 espèces de reptiles et d'amphibiens, 40 espèces de poissons et pas moins de 6 000 insectes différents dont les redoutés purrajas, sorte de moustiques extrêmement voraces. 4 espèces de tortues marines sont également observables dans la zone de Playa Llorona. Le parc de Corcovado est accessible soit via l'entrée San Pedrillo, pour une excursion à la journée depuis Sierpe ou Drake, soit via l'entrée Carate-La Leona, après une longue piste en voiture depuis Puerto Jimenez, ou bien encore par l'entrée Los Patos, dans les terres. Les possibilités de randonnées dans le parc, auparavant multiples, sont à présent limitées par le coût élevé d'une telle excursion mais aussi par mesure de sécurité ; depuis 2014, un guide local est en effet obligatoire pour marcher dans le parc. La plupart des touristes se contentent donc d'une excursion à la journée depuis Drake ou Sierpe. Pour les marcheurs, la formule la plus classique consiste en une excursion de 3 jours et 2 nuits (ou 2 jours et 1 nuit) avec hébergement à La Sirena, au milieu du parc. Il vous faudra dans ce cas réserver une ou plusieurs nuits au refuge. D'énormes dortoirs vous permettent d'y séjourner plusieurs nuits toutefois les lits sont rapidement pris d'assaut en pleine saison (attention aussi aux prix exorbitants proposés pour les repas. Le dîner, tout comme le déjeuner, est à 25 US$ et on est loin du grand luxe. Mieux vaut prévoir votre nourriture en amont, en vous cachant des gardes). L'entrée et la sortie se font uniquement à La Leona-Carate et à Los Patos (il n'est pas conseillé de marcher de San Pedrillo à La Sirena, on peut seulement y aller en bateau, et l'itinéraire est de toute façon impraticable pendant la saison des pluies), avec hébergement avant et après la randonnée dans un des établissements du coin. Mais sachez que toutes les configurations sont plus ou moins possibles, du moment que vous en avez le budget.

Les lieux incontournables du PARQUE NACIONAL CORCOVADO

Organiser son voyage au PARQUE NACIONAL CORCOVADO

Photos du PARQUE NACIONAL CORCOVADO

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

COSTA RICA

Guide COSTA RICA

COSTA RICA 2018/2019

13.95 €
2017-11-08
504 pages
Ailleurs sur le web
Avis