À tous ceux qui souhaitent découvrir une Thaïlande plus secrète, loin de la frénésie de Bangkok et des plages de rêves de Phuket, il est recommandé d'aller séjourner dans le nord du pays. Les randonnées mènent alors au beau milieu de rizières, dans des forêts verdoyantes où apparaissent des cascades, aux abords des montagnes et dans de petits villages authentiques. Depuis la charmante capitale régionale Chiang Mai, on prend la direction des alentours pour se laisser charmer par les parcs naturels, les espaces préservés et les immanquables temples, quelques-uns des plus beaux du pays. Voici les incontournables de la Thaïlande du Nord, un territoire où il fait bon se mettre au vert. 

©

Découverte des temples du centre historique de Chiang Mai 

En tant que berceau du bouddhisme, Chiang Mai abrite de superbes temples. C'est un véritable paradis pour les amateurs de monuments anciens. Parmi ces édifices, certains se démarquent pas leur histoire et par leur architecture particulière. Le Wat Phra Singh est l'un des temples les plus importants de Chiang Mai. Sa construction remonte à 1345 et il est un parfait symbole de l'architecture et de l'art lanna. Le lieu regroupe en fait divers bâtiments, donc certains révèlent le talent des ébénistes locaux. À ne pas manquer non plus à l'intérieur les fresques murales qui racontent la vie des habitants de l'époque. Non loin du palais royal se trouve un autre splendide temple : le Wat Chedi Luang. Sa construction débuta en 1391 et malgré sa destruction partielle par de violents séismes, il reste haut de 60 m et possède de nombreux éléments resplendissants comme l'Intakin (le pilier de la ville) et le wiharn principal qui abrite l'image du Bouddha. 

©

Flâner sur les marchés de Chiang Mai 

On trouve de nombreux marchés à Chiang Mai où il est agréable de déambuler et de s'imprégner de l'atmosphère. En semaine, il est possible de se rendre sur l’immense marché de la Chang Khlan Road ou bien au Anusarn Night Market, qui débutent en général dans l'après-midi et prennent fin assez tard lorsque le soleil se couche. L'incontournable étant le Walking Street market, qui a lieu le dimanche soir dans la vieille ville et où l'on trouve de tout, de l'artisanat, un festival de couleurs et bien entendu l'incontournable street food pour tester les succulentes et odorantes saveurs locales. 

©

Aller voir le temple Doi Suthep 

Portant le nom du sommet sur lequel il a été construit, le Doi Suthep est un splendide temple à ne pas manquer à environ 15 km du centre-ville de Chiang Mai. On commence par y accéder en grimpant plus de 300 marches bordées de deux rampes qui prennent la forme de serpents à tête de dragon. Une fois arrivé en haut, on se laisse émerveiller par la statue du légendaire éléphant blanc et par les nombreux petits sanctuaires. Le plus impressionnant d'entre eux étant le Chedi, sanctuaire haut de 24 mètres, au centre de la cour, et entièrement plaqué d'or. Au-delà de la beauté des lieux, de la présence d'un bouddha d'émeraude, de pagodes et de statues, il faut aussi profiter du sublime panorama qui est offert sur l'ensemble de la province de Chiang Mai. 

©

Une randonnée dans le parc national Doi Inthanon 

Situé à environ 70 kilomètres de Chiang Mai, le parc national Inthanon abrite notamment le sommet le plus haut de Thaïlande, à 2 565 m d'altitude. C'est ici que l'on découvre des paysages de toute beauté et que l'on emprunte des sentiers qui mènent vers d'impressionnantes cascades et dans de petits villages authentiques. Il faut aussi passer par les Pagodes Jumelles du Roi et de la Reine et leurs somptueux jardins, qui offrent tout comme les chemins de randonnée des panoramas à couper le souffle sur les reliefs et la verdure. Dans ce parc qui est le toit de la Thaïlande, on a aussi la possibilité de croiser certains mammifères et les ornithologues dans l'âme y trouve un véritable paradis, avec la présence de 362 espèces d'oiseaux. 

©

Une journée au Kanjana Elephant Sanctuary

Un séjour en Thaïlande est une belle occasion de partir à la rencontre d'éléphants. Et pour que celle-ci se fasse en total respect de la vie de l'animal, il est recommandé de se rendre au Kanjana Elephant Sanctuary. Les visiteurs peuvent ainsi passer une formidable journée dans un environnement naturel où les animaux vivent paisiblement et sont choyés par les équipes de professionnels. Le visiteur développe ainsi une complicité avec les éléphants, les nourrit, les câline avant de les conduire aux abords de la rivière et les accompagner dans leurs moments de baignade. 

©

Un moment à Bai Orchid & Butterfly Farm 

La Bai Orchid et Butterfly & Farm est un endroit où profiter de mille couleurs. On y passe un moment en harmonie avec les orchidées qui prennent place dans d'agréables petites parcelles ou qui sont suspendues avec soin dans des allées où on a envie de flâner pendant des heures. On visite par la suite la volière à papillons, où diverses espèces volent et se posent sur les feuillages. La taille de certains papillons est tout simplement impressionnante ! Après être passé dans un joli jardin, une boutique propose des souvenirs avec des produits (boucles d'oreilles, broches...) toujours en hommage aux orchidées et papillons qui peuplent ce joli havre de paix. 

©

Une expédition au Temple Blanc de Chiang Rai 

Voici l'un des temples les plus spectaculaires de la Thaïlande du Nord. Un temple à la façade, aux ponts, statuts et ornementations d'un blanc scintillant, qui représente la pureté du Bouddha. Il est l’œuvre de l'artiste contemporain thaïlandais Chalermchai Kositpipat, qui l'a construit en hommage au roi Rama IX et à sa ville natale, Chiang Rai. Le lieu, s'il a subi des dommages suite à un tremblement de terre en 2014, a pu être remis en état par l'artiste, et il faut savoir qu'il travaille actuellement toujours dessus. Les éléments qui interpellent le regard sont le pont où jaillissent en dessous des mains figées qui semblent représenter la tentation, l'intérieur du temple où il ne faut pas être surpris de voir à côté d'une image de Bouddha, celles d'idoles occidentales comme Michael Jackson ou Hello Kitty, et enfin un bâtiment doré qui n'est autre que... les toilettes.  

©

Rencontre avec les tribus des montagnes 

Un voyage dans le nord de la Thaïlande permet de partir à la rencontre des ethnies qui vivent dans les montagnes. C'est au milieu des forêts des régions de Chiang Maï, Mae Hong Son ou Chiang Rai qu'elles respectent leurs traditions ancestrales, parlent leur propre langue et possèdent leur propre organisation sociale. Elles viennent d'autres pays comme la Chine, le Laos ou bien la Birmanie et sont attachées à leur culture, sans doute du fait de leur isolement depuis fort longtemps.   Parmi elles, on retrouve la tribu Padaung, où les femmes au long cou portent une succession d'ornements. Les Hmongs, qui se sont installés sur le territoire au XIXe siècle, se distinguent eux notamment par le port de vêtements colorés et richement ornementés. 

©

Découvrir le Triangle d'Or

Cette zone montagneuse se trouve aux confins de trois pays : le Laos, la Birmanie et la Thaïlande. En Thaïlande, s'aventurer dans le territoire qui Triangle d'or permet de traverser des vallées boisées et des zones vallonnées où prennent place de grandes plantations de thé. On se rend aussi au pied de somptueux temples et on fait des étapes gourmandes dans de charmants villages comme celui de Mae Salong et Chiang Saen, village bordé par le Mékong et où se trouve de belles ruines. Et puis de Chiang Saen à Sop Ruak, il ne faut pas manquer d'aller se poser au cœur du Triangle d'Or, pour l'unique sensation d'apercevoir à droite le Laos et à gauche le Myanmar

©