Des bandes de sable fin piquées de cocotiers, une mer si cristalline qu'on aperçoit à l'oeil nu son défilé d'écailles colorées, une végétation luxuriante égayée par des fleurs exotiques : le paysage est parfois irréel de beauté. Mais la Thaïlande réserve d'autres surprises qu'elles soient culturelles pour qui s'intéresse aux temples, festives pour qui voudrait décompresser, ou gustatives pour tous qui ne sauraient résister à sa cuisine raffinée. Un tableau parfait pour des vacances de rêve, qui plus est gratifié par la gentillesse des Thaïlandais... Et, comme tous les printemps, le pays s'apprête à fêter le Pi May (Pi = année ; May = nouvelle) ou Songkran, LA fête religieuse, marquant le passage à une nouvelle année. Une fête immanquable !

 

Pour Songkran, sortez en tenue légère !

C'est l'occasion de s'asperger joyeusement durant les trois jours que durent les festivités (un jour pour la fin de l'année, un autre de transition, plus le premier jour de la nouvelle année). À l'origine, les Thaïlandais, armés d'un pistolet à eau, arrosaient uniquement les statues de Bouddha, mais aujourd'hui tout le monde y passe, ce qui est très agréable, car ce mois fait partie des mois les plus chauds de l'année. " Songkran " est une fête nationale très importante. Ce sont plusieurs jours de liesse au milieu du mois d'avril : ferveur religieuse, processions en musique à travers la ville et l'occasion de laver les statues de Bouddha. En principe, les gens se versent mutuellement de l'eau sur l'épaule en signe de prospérité (attente de la saison des pluies après les grosses chaleurs). En théorie quelques gouttes devraient suffire. Mais dans la pratique, du matin au soir, tout le monde s'asperge à grand renfort de seaux entiers (avec glaçons, parfois !). Il est fortement déconseillé de rouler à vélo ou même à moto, pour éviter de se casser la figure ! Une fête très arrosée donc... Et dans tous les sens du terme, puisque, durant ces quelques jours de folie à travers le pays, l'alcool aussi coule à flots. Tous les ans, lors de discours officiels, les autorités ont beau menacer de punir sévèrement les abus, rien n'y fait ! En tout cas, prudence : mieux vaut laisser son téléphone portable et son passeport à l'hôtel même si vous trouverez facilement des pochettes en plastique que l'on se passe autour du cou. Tout redevient calme à la tombée de la nuit.

 

Bangkok, capitale déjantée

Bangkok est la capitale du plus touristique des pays d'Asie, l'une des grandes places du tourisme mondial depuis plus d'une décennie. Comme une boule à facettes, elle brille de mille feux, fascine, éblouit, charme et envoûte tous ceux qui l'approchent. Bangkok réunit de nombreux atouts, elle est multiple, dynamique. Elle ne dort jamais ! Car à Bangkok, il n'y a pas de week-end, tout est toujours ouvert quel que soit le jour de la semaine, la nuit est aussi nerveuse que le jour, les embouteillages ne connaissent pas de répits, les bars et les discothèques ne désemplissent jamais. Et en même temps, vous trouverez toujours un temple, il y en a 400 dans la ville, pour faire une pause, vous recueillir, reprendre votre souffle un instant. Bangkok est une vraie capitale, son patrimoine historique est immense, les traditions et la culture sont fortes, partout présentes, il y a en outre de très nombreux musées intéressants. C'est du 11 au 14 avril que Bangkok fêtera le Songkran et, pour les batailles d'eau, rendez-vous à Khao San Road, Phra Athit Road, Silom Road ou au Lumpini Park.

À une trentaine de kilomètres de la capitale, Samut Prakan est également un haut lieu des festivités entre le 20 et le 22 avril. Cette ville, connue pour les reproductions des plus célèbres monuments thaïlandais en miniatures, abrite la communauté ethnique des Mon, qui organise des défilés colorés, des concours de beauté et d'innombrables spectacles en plein air à l'occasion de Songkran.

 

Chiang Mai, la Rose du Nord

À 700 km de Bangkok, Chiang Mai, que l'on surnomme la Rose du Nord est devenue une cité florissante grâce à son artisanat diversifié. Chiang Mai occupe de nos jours une place privilégiée dans le tourisme mondial. Malgré une évolution inévitable, elle conserve une dimension humaine qui lui donne son charme. Le vieux quartier historique permettra aux nostalgiques de découvrir les vestiges des temps anciens. Les voyageurs " sac à dos " pourront encore trouver refuge dans les guesthouses proches de la rue Moon Muang mais, au fil des ans, les prix plancher se font de plus en plus rares ! Une fois installé à Chiang Mai, il est commode de rayonner sur les villages et bourgades alentour, en bus ou à moto, et de rendre visite aux ethnies minoritaires des montagnes ou de passer une journée en compagnie d'éléphants. Pour le Songkran, c'est le long des enceintes et des douves de la ville que ça se passe, entre le 13 et le 15 avril. Les pick-up sont légion et on se fait abondamment arroser par leurs occupants. À moins de trouver refuge dans les temples, particulièrement bien ornés en cette période de fête. Il faudra notamment se rendre à Wat Phra Sing, Wat Pantao, Wat Chiang Man et Wat Suan Dok.

 

Lampang, la cité historique

À 130 kilomètres de là (ou à 1h d'avion depuis Bangkok), à Lampang, c'est les 13 et 14 avril que l'on fêtera le Songkran. Le principal intérêt de cette cité historique, que l'on visite à bord d'une calèche, se trouve à une vingtaine de kilomètres : Wat That Luang passe pour être l'un des temples les plus intéressants du royaume en matière d'architecture Lanna. Lampang est une cité hors du temps, avec des demeures patrimoniales en teck. Bref, un lieu idéal pour s'immerger dans la plus pure tradition du Songkran. D'autre part, à une trentaine de kilomètres de la ville, se trouve le " Thai Elephant Conservation Center ", un centre de soins pour éléphants où il est possible de suivre des stages de formation.

 

Loei, couchers de soleil sur les bords du Mékong

La province de Loei abrite quelques trésors, notamment la petite ville de Chiang Khan, une étape toute trouvée pour ceux qui aiment les temples, dispersés dans la région. De plus, ses maisons en teck, datant du début du XXe siècle, donnent à la ville un aspect traditionnel, plein de charme, que l'on ne retrouve plus si souvent en Thaïlande. Cette petite bourgade mérite en effet une étape, aussi bien pour les amoureux des balades en plein terroir que pour les adeptes du farniente au bord de l'eau. On trouve d'ailleurs assez facilement des petites guesthouses avec vue sur le fleuve, histoire d'admirer le coucher de soleil, depuis sa terrasse. Dans la région, la fête battra son plein du 14 au 16 avril.

 

Pour finir, vive la plage !

Gâté par un magnifique littoral, le sud de la Thaïlande s'est naturellement tourné vers un tourisme balnéaire qui ne fléchit pas, bien au contraire ; on le voit s'étendre d'année en année vers l'ensemble des côtes et jusqu'aux îles environnantes. Certains lieux préservés, enfouis dans une végétation luxuriante, permettent encore de trouver une atmosphère propice à la rêverie, à l'écart des sentiers battus. Au départ de Bangkok, le point de chute dans le pays, on a le choix entre différentes destinations selon la période de l'année. Sous ces latitudes, la mousson joue un rôle déterminant entraînant des pluies abondantes durant trois à quatre mois. On distinguera donc deux secteurs : la côte d'Andaman (Phuket, Koh Phi Phi) où la saison favorable se situe entre octobre et mars, et le golfe de Thaïlande (Koh Tao, Koh Phan Gan) qui bénéficie d'un temps clair de fin décembre à début septembre.

 

Infos futées

 

Quand ? De décembre à mars, c'est la saison " sèche ". Décembre et janvier sont les mois les plus frais, surtout dans le Nord : c'est la période propice à la randonnée. Les températures sont idéales en bord de mer, et il ne pleut quasiment pas... De juin à septembre, c'est aussi la période de la mousson, mais elle ne bat son plein qu'en août-septembre. D'octobre à novembre, il s'agit de la saison la plus agréable. La nature est verdoyante. Koh Samui et la majeure partie du golfe de Thaïlande sont sous la pluie. Il fait généralement très beau à Chiang Mai, et dans le Nord et c'est aussi le moment idéal pour découvrir les bords du Mékong, aux frontières du Laos.

Pour assister à Songkran, rendez-vous entre le 11 et le 22 avril 2019.

 

S'y rendre. De nombreuses compagnies internationales permettent de rejoindre Bangkok plusieurs fois par jour. En vol direct, comptez minimum 11 heures de trajet.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains, Bus, Covoiturage - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son voyage.

OFFICE DE TOURISME DE THAÏLANDE - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez