Le vieux Stone Town : Baghani et Mkunazini

Ces quartiers sont délimités de la ville nouvelle (aussi appelée Creek Road). Ils sont constitués d'un dédale assez vaste de ruelles labyrinthiques. En sortant des axes de circulation piétonne, on découvre le calme de la vie zanzibarite, notamment au détour du Jaw’s Corner. Il faut s’enfoncer jusqu’au marché de Darajani pour vraiment sortir des zones touristiques. C’est là que se trouvent la cathédrale et l’ancien marché aux esclaves. Kiponda et Kokoni sont les quartiers les plus étriqués et labyrinthiques du centre historique, situés entre le vieux fort et le port. La Changa Bazaar Street et la Kiponda Street sont les rues principales, reliant le bord de mer au grand marché de Darajani, alternant boutiques touristiques et échoppes populaires de souk (épices, tissus indiens et africains, marché aux légumes, bibelots chinois, bijouteries traditionnelles...). Nous vous conseillons de vous perdre aux alentours du marché Darajani, où certaines rues sont dédiées au marché aux tissus et d’autres aux épices, les meilleurs plans de l’île pour trouver des souvenirs pas chers. En remontant vers la mosquée Jamat Khana au nord, on finit par se perdre dans le cœur de Kokoni, un dédale de micro-ruelles à l’ombre de maisons anciennes aux portes lourdement sculptées. Il y règne une vraie authenticité car elles sont peu fréquentées par les touristes et animées d’une vie de quartier du matin au soir. Ces quartiers comptent de belles adresses d’hôtels de standing et de charme. 

Le sud : Vuga, Kibokoni et Victoria Gardens

Les petits quartiers de Vuga et Kibokoni (dont les rues principales sont Sokomuhogo Street et Mkunazini Street) sont bordés à l’est par les bâtiments de l’université sur Creek Road, au sud par le quartier de Victoria Gardens. Constitués de larges rues aérées, fleuries, avec de grands arbres, on y retrouve une quiétude bien agréable. C’est d’ailleurs ici que vit le président de Zanzibar avec sa Maison d’Etat et que se trouvent les bâtiments administratifs, plus imposants, comme ses voisins l’hôpital public Mnazi Mmoja ou la Haute Cour du palais de justice. On trouve quelques hôtels et maisons d’hôtes en se rapprochant de la pointe de Stone Town. En continuant vers l’aéroport également, on trouve quelques resorts le long de la côte sud.

Le Nord et le port  : Kiponda, Kokoni et Malindi

Ce quartier est délimité par le front de mer d’un côté et par la Creek Road de l’autre, séparant l’ancienne ville (Stone Town) de la nouvelle ville. Malindi est le quartier du port. Près du port, après la belle maison du Old Dispensary, on passe à Malindi. L’ambiance y est toujours très affairée : c’est le coin des ferries et du marché aux poissons. Les habitations sont anciennes, on y trouve quelques adresses pour séjourner à prix plancher et sa situation près du centre est intéressante. La promenade de Forodhani jusqu’au port a été aménagée en 2017, tout comme une petite plage ici même. Désormais il est très agréable de s’y balader. En revanche, on ressent beaucoup l’agitation et la circulation. Surtout : faites attention de ne pas vous faire coincer en voiture par l’arrivée d’un bateau car il faut compter une heure de bouchon sans pouvoir s’extirper de là, minimum. Renseignez-vous, tous les locaux connaissent les heures fatidiques de blocage du port. Le soir, mieux vaut prendre un taxi si vous rentrez du club situé au fond de Malindi, les ruelles sont alors moins sûres (c’est un port).