Climat en Tanzanie

iStock-1321692597.jpg
iStock-1145158326.jpg
La Tanzanie peut se visiter toute l’année, mais on essaye d’éviter de s’y rendre en saison des pluies, pour cause d’état des routes compliqué, de farniente parfois compromis et d’animaux plus difficiles à voir en safari. Dans l’hémisphère Sud, Noël se fête en été, juillet et août correspondent à l’hiver. Cependant ces saisons sont peu contrastées, car l’équateur est proche. La petite saison des pluies commence début novembre jusqu’à la mi-décembre, tandis que la grande saison des pluies a lieu de début mars à début mai, mais des variations locales existent et les paysages varient au fil des saisons. Les plaines font véritablement le tour de toute la palette des couleurs pastel. Les pluies venues de l’océan Indien par le vent de la Mousson changeront surtout l’état des pistes, très poussiéreuses ou, au contraire, plutôt boueuses. D’une année à l’autre, la quantité des précipitations peut beaucoup varier.

Zanzibar et la côte swahilie, un climat humide et chaud

Sur l’archipel de Zanzibar. Il règne des températures douces à chaudes à Zanzibar, mais sous un climat tropical humide agréable. On peut s’y rendre toute l’année, sauf de mars à mai, pendant la grande saison des pluies. La haute saison en août et à Noël est bondée, juin, septembre, décembre, janvier et février sont particulièrement recommandés. La petite saison des pluies en octobre et novembre est très agréable, il ne fait jamais froid.  S’il pleut légèrement, il fait tout de même chaud, humide et ensoleillé ; aucun problème pour profiter de la plage entre les courtes averses. Pour la plongée et la pêche au gros, la meilleure saison s’étend d’août et septembre et en mars et avril. À Mafia, la saison d’observation des requins-baleines s’étend de septembre à février, il faut penser à réserver en avance. Le vent est le plus fort pendant l’hiver, idéal pour le kitesurf à Zanzibar en juillet et août.

Sur la côte swahilie, de Tanga (à la frontière kenyane) jusqu’à Mtwara (à la frontière mozambicaine), en passant par Kilwa et l’île de Mafia, le climat est un peu différent de celui de Zanzibar. Il y fait chaud toute l’année, et on y observe un taux d’humidité assez élevé, idéal pour les séjours balnéaires. Il pleut de mars à début juin, c’est la grande saison des pluies, et d’octobre à février, par intermittence. Il y fait vraiment très chaud (souvent plus de 35 °C, avec un fort taux d’humidité), notamment de décembre à mars.

Le Kilimandjaro, un climat extrême et une saisonnalité définie

Sur les deux grands volcans tanzaniens, la grande saison des pluies est un peu décalée. En janvier et février, des chutes de neige nocturnes rafraîchissent l’atmosphère des sommets, mais rendent leur aspect superbe. Il y fait très, très froid en juillet et août, notamment sur les versants allant de l’est au sud. Sachez qu’au sommet, il fait entre -5 et -20 °C ! Il faudra être bien équipé. Les meilleures saisons pour avoir un ciel dégagé jusqu’au sommet sont janvier, février, les mois les plus chauds en petite saison sèche, et surtout juillet, août, septembre pendant la grande saison sèche. Mais il y fait très froid. Les mois de juin et septembre sont des alternatives intéressantes, car moins fréquentés. Pendant la saison des pluies, de mars à mai, les mois les plus chauds, la visibilité est réduite par de gros nuages, particulièrement au sommet, et peuvent provoquer des chutes de neige et de pluies dangereuses. Cette saison est donc à proscrire.

Dans le nord et le centre, un climat de hauts plateaux africains

Dans le Nord. Les hauts plateaux du Serengeti sont situés à environ 1 500 mètres d’altitude. Le parc de Tarangire (où vivent de très nombreux éléphants) le précède à 1 100 m, le lac Manyara oscille entre 900 et 1 500 m d’altitude, tandis que le cratère du volcan de Ngorongoro domine la plaine du Serengeti à 2 200 m. Les températures moyennes oscillent de 15 à 25 °C sur les hauts plateaux tanzaniens, mais il fait carrément froid la nuit sur les bords du cratère de Ngonrogoro, particulièrement de juin à septembre où le thermomètre la nuit descend très bas. Pensez-y en faisant votre valise si vous devez dormir sous tente, prenez des affaires chaudes. La grande saison des pluies voit tomber entre 130 et 140 mm de pluies par mois, de mars à mi-mai. La petite saison des pluies (assez imprévisible) a lieu en novembre et décembre (environ 110 mm de pluie par mois). Nous vous conseillons d’éviter la grande saison des pluies.

La grande saison sèche. C’est la saison idéale pour faire un safari dans les hauts plateaux du Nord, en pays Maasaï, de mi-mai à fin octobre. Plus précisément dans les parcs nationaux de Serengeti, Tarangire, lac Manyara, cratère de Ngorongoro, dans la région du lac Natron, de Mwanza sur le lac Victoria. Mais nous vous conseillons néanmoins d’éviter les vacances de Noël, et la période de mi-juillet à fin août dans les parcs les plus touristiques : beaucoup de véhicules dans le cratère du Ngorongoro ou dans la plaine de Seronera (au cœur du Serengeti). L’idéal est d’y aller en septembre ou octobre, en fin de saison sèche, car moins il y a d’eau, plus la visibilité en brousse est bonne, car l’herbe est plus rase, les chemins plus praticables, les températures agréables, et les animaux très mobiles à la recherche de points d’eau à l’aurore et au crépuscule.

La petite saison intermédiaire. C’est une période possible à la rigueur pour un safari dans la région, en janvier et février, même si les précipitations sont encore assez abondantes (on ne peut pas parler de petite saison sèche). Dans cette région, la faune est si nombreuse que vous êtes assuré de voir des groupes de lions, guépards, léopards et éléphants aux parcs de Serengeti, Tarangire et cratère de Ngorongoro. Les précipitations sont quand même d’environ 90 mm par mois.

La migration des gnous. Si vous voulez assister à la migration des gnous au Serengeti, c’est un cas particulier car se déroule de novembre à juin, les gnous précédant la pluie et migrant dans le sens des aiguilles d’une montre (vers et depuis le Kenya).

Dans le centre. Dans la région centrale de Dodoma, Iringa et du parc national de Ruaha, les températures oscillent entre 15 et 27 °C, car les hauts plateaux du centre tempèrent encore les températures mais le climat est très sec. Dodoma est située à 1 100 m tandis qu’Iringa est perchée à 1500 m d’altitude. La saison sèche dure de début mai à fin octobre, mais les précipitations sont encore basses en novembre. De juillet à septembre, le parc de Ruaha est modelé par des rivières de sables où viennent s’ébrouer les éléphants. En octobre et novembre, les jacarandas colorent les paysages. 

Dans le sud et l’ouest, un climat de brousse aride

Le sud et particulièrement Morogoro, le parc national de Mikumi, mais aussi les réserves du Selous et du lac Malawi (frontalier avec le Malawi et la Zambie) sont soumis à un climat similaire mais plus chaud et aride. Un climat de brousse que ne connaîtront que les plus aventureux des voyageurs, et les touristes en petit charter atterrissant directement au cœur des parcs et réserves de safaris. De même, à l’ouest du pays, la région des lacs Tanganyika est basse en altitude et étouffante de chaleur. Seule la ville de Kigoma est située à 780 m d’altitude.

Comment être accompagné dans la préparation d'un voyage en Tanzanie ?

Dans cet article, nous venons de vous fournir quelques conseils dans le cas où vous souhaiteriez vous rendre en Tanzanie, et notamment la période à laquelle partir, ou encore les lieux à découvrir. Ce pays est réputé pour ces activités extérieures. A ce titre, si vous désirez faire le safari serengeti, ou visiter d'autres endroits, nous vous invitons à vous rapprocher d'une agence spécialisée dans ce domaine.

En effet, il n'est pas toujours évident de se rendre dans un pays étranger dont on ne connaît ni la langue, ni l'aménagement du territoire, ni les coutumes. Être accompagné par un prestataire expert est donc un atout considérable pour réserver ses hôtels, ses restaurants, ses activités ou encore afin de pouvoir trouver des moyens de transport adaptés.

Cela vous permettra d'organiser en toute sérénité votre séjour, et de profiter de toutes les activités touristiques et insolites. En ce qui concerne par exemple la visite des parcs nationaux de Tanzanie, vous pourrez bénéficier de l’accompagnement d’un guide pour votre safari ou de disposer d'un véhicule pour parcourir le pays.