Il pourrait être qualifié du pays le plus mythique d'Amérique Latine. Lorsqu'un voyageur parle du Mexique, les civilisations hispaniques, les couleurs, l'aventure et l'exotisme sont les premiers mots prononcés. Avec ses 122 millions d'habitants et sa culture aussi riche que légendaire, le Mexique saura séduire petits et grands. Avec ses plages de sable blanc, ses déserts de cactus, son eau turquoise, le 2ème pays le plus peuplé d'Amérique Latine offre une diversité de paysages à couper le souffle. Au delà de ses richesses naturelles, le Mexique possède également une culture très riche, fruits de rencontres entre civilisation espagnole et précolombienne. Avec ses couleurs, ses plats typiques et ses sites archéologiques majeurs, le Mexique saura faire vagabonder les voyageurs au milieu de multiples merveilles.

Hierve el Agua

Impossible de visiter le Mexique sans découvrir l'une des plus formidables créations de la nature. Situé dans l'état de Oaxaca, le site " Hierve el Agua " est formé de deux gigantesques cascades de 30 et 12 mètres de haut, figées dans le temps. Les eaux composées de carbonate de calcium et de soufre ont créé dans la roche une véritable oeuvre d'art au milieu de cette nature verdoyante. Il vous faut pour cela emprunter la route de Mitla, mais attention cependant, le site n'est pas facile d'accès, d'où son absence dans la plupart des circuits touristiques... Vous pourrez également vous baigner dans les petites sources, baignoires de roches confectionnées par Dame Nature dont la température tombe rarement sous les 25 degrés. Classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, Hierve el agua qui signifie "l'eau bouillonnante" en espagnol, est un site très apprécié des touristes comme des locaux.  

Hierve el Agua, dans l'état de Oaxaca au Mexique.© Javarman3 - iStockphoto

Chichén Itzá

Situé sur la péninsule YucatánChichén Itzá est une ancienne cité Maya, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1988, c'est l'un des sites archéologiques les plus visités de cette partie du Mexique. La pyramide de Kukulkan, également appelé le "Castillo" château en français, du haut de ses 24 mètres est considérée comme l'une des sept nouvelles merveilles du monde. Vous pourrez également découvrir le temple des Guerriers, et El Caracol qui signifie "l'escargot" en français. Le nom Chichén Itzá signifie "au bord du puits des Itzas" et tient son nom de son emplacement et de sa tribu les Itzas. L'architecture Toltèque tient une place importante dans cette ville. 

Pyramide de Kukulcan, Chichén Itza.© Vazhdaev - Fotolia

Tulum

A 128 km de Cancún, dans la province de Yucatan, se cache Tulum, " forteresse " en maya. Ce site archéologique est la seule cité construite par les Mayas en bord de mer au VIème siècle. Un endroit bien choisi puisque ce site aurait été un haut lieu des affaires commerciales. Abandonnée après la conquête de Yucatan en 1544, les mayas auraient continué de fréquenter Tulum pour y célébrer des cultes ancestraux. Perché sur sa pointe rocheuse, son bâtiment principal, surnommé " El Castillo " domine toute la plage et la mer des Caraïbes. A ses pieds : une eau turquoise, une sable blanc et fin,  une plage à perte de vue sans aucune construction et un temple maya en arrière plan. Le tout surplombé par les ruines de Tulum. Un endroit paradisiaque à seulement 10 minutes de Xel-Hà.

Jardins flottants de Xochimilco 

Ils sont au Mexique ce que Venise est à l'Italie. A l'époque des Aztèques, la ville de Mexico était un immense lac où la population élabora des chinampas - jardins flottants pour la production de légumes. Aujourd'hui il ne reste qu'une toute partie de ce lac, dans le quartier de Xochimilco.  La cause : l'assèchement par les Espagnols, partis à la recherche du trésor des Aztèques.  Classés au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1987, les canaux de Xochimilco sont l'une des plus grosses attractions touristiques du pays. Chaque jour, une multitude de bateaux  multicolores, les trajineras offrent aux visiteurs un petit bout de l'identité mexicaine. Embarquer sur cette sorte de marché flottant, c'est découvrir des artisans, des aliments locaux et des groupes de mariachis.

 

Jardins flottants de Xochimilco.© Jade LATARGERE

Le Chile en nogada

Traduisez : le piment fourré en sauce. Le chile, piment, est l'un des produits phares de la cuisine mexicaine. Ses revisites sont multiples, mais la recette traditionnelle reste celle du piment fourré en sauce. Ce plat est né dans l'état de Puebla aux alentours de 1821. La légende raconte que, pour fêter l'indépendance du Mexique et l'arrivée de Agustin de Iturbide, leur saint, comme nouvel empereur du pays. Le chile en nogada comporte les 3 couleurs du drapeau mexicain. Le plat se compose donc de piments poblanos verts rôtis, farcis de viande et de fruits cuits. Le tout est recouvert d'une sauce blanche aux noix. Pour ajouter de la couleur mexicaine, des graines de grenade et du persil recouvrent le tout. Ce plat est fréquemment proposé lors de fêtes nationales comme le Cinco De Mayo.

Plat typique de la cuisine mexicaine : piments fourrés.© Jade LATARGERE

San Agustinillo

Le village de San Agustinillo se trouve à un kilomètre au sud de Mazunte. Les habitants qui se consacraient autrefois à la pêche aux tortues marines se sont aujourd'hui reconvertis dans le tourisme. C'est un village agréable, pas encore complètement développé (une partie de la baie est encore vierge) qui offre une ambiance plus familiale que Zipolite et Mazunte. Les hôtels et restaurants s'alignent le long d'une rue principale, qui longent la plage. Ainsi, quel que soit l'endroit où l'on se trouve, la mer n'est jamais loin. Les vagues sont plus fortes qu'à Mazunte, ce qui permet de pratiquer le body-surf et même parfois le surf. Une partie de la baie est néanmoins assez tranquille, protégée par les rochers.

la plage Rinconcito à San Agustinillo.© Wikimedia / Dr

Les grottes de Cacahuamilpa

Les grottes de Cacahuamilpa sont considérées parmi les plus belles de la planète. Elles mesurent plus de 2 km de profondeur et on peut y admirer de belles stalactites et stalagmites de plusieurs mètres de hauteur. A l'intérieur des grottes, l'obscurité est totale sur la majeure partie du chemin. Depuis plusieurs années, le gouvernement mexicain a fait installer des éclairages qui mettent en valeur la beauté des formations calcaires, mais par sécurité les grottes ne peuvent se visiter que dans le cadre des visites guidées. Comme les grottes sont immenses, la visite est longue et prend un peu plus de 2 heures. En plus de la visite de ses différents salons (qui peuvent mesurer plus de 80 mètres de hauteur), on peut également choisir de se mouiller un peu et de descendre à la nage des rivières souterraines.

Vue d'une des grottes de Cacahuamilpa.© Jacobo Cortés

Mexico

Mexico forme une palette contrastée de ce que vous pourrez observer ailleurs dans le pays. Le peuple de cette ville est un mélange d'ethnies, vivant dans des quartiers populaires avec leurs marchés très vivants, et à l'opposé, dans des quartiers très riches. A elle seule, Mexico produit 40 % des richesses économiques du pays. La plupart des entreprises étrangères y sont représentées. Culturellement, la ville possède un nombre impressionnant de musées de qualité et se retrouve en 4e position au niveau mondial pour le nombre de théâtres qu'elle abrite. La richesse de la capitale du Mexique est telle que la visiter - ne serait-ce que tenter de le faire - permet de mieux comprendre l'âme du Mexique.

Vue panoramique sur la basilique de Guadalupe, à México.© MartinM303 - Iphotostock

Isla Espiritu Santo

L'île est découverte par Hernán Cortés en 1534, qui la baptise initialement île des Perles en raison de leur abondance. Un siècle plus tard, les navigateurs espagnols Juan de Iturbide et Francisco de Ortega la rebaptisent du nom qu'elle porte actuellement. Plus encore qu'une île, il s'agit d'un archipel situé à 25 kilomètres au nord de la ville de La Paz. Il sert de refuge à de nombreuses espèces d'oiseaux et de mammifères marins, notamment des loups de mer et des dauphins. Le requin-baleine, plus gros poisson connu, est visible dans ses environs entre les mois d'août et de février. Entourée par une mer d'un bleu intense qui vire au turquoise à l'approche des criques de sable fin, c'est un endroit idéal pour s'adonner à la randonnée, pratiquer le kayak, la plongée et le snorkeling.

Isla Espiritu Santo, une île arride.© Victor Yee - Istockphoto