Guide du Malawi : Les plus du Malawi

Une exquise panoplie de paysages

Bien que sa superficie soit relativement faible (moins de 120 000 km²), le territoire malawite est un patchwork façonné par la géologie, le climat et les hommes. De la touffeur de la Lower Shire Valley à la fraîcheur des hauts plateaux méridionaux (Zomba, massif de Mulanje) et septentrionaux (Nyika, Viphya), une vaste palette chromatique pare le pays : sable blond et mordoré des anses du lac Malawi, sol ocre et brun des guérets, viridité des plantations de thé et des forêts... Rafraîchissantes et propices aux activités sportives (randonnée pédestre, VTT...), les hautes terres (entre 1 500 et 3 000 mètres d'altitude) recèlent des cascades et des vasques, des plantations de conifères, des saillies, affleurements et chaos rocheux ainsi qu'une faune et flore locales remarquables ; ne manquez pas l'efflorescence des orchidées sur le plateau de Nyika à l'entame de la saison des pluies ! Les plaines, avec des variantes nombreuses dépendant de l'altitude, de la latitude et de la nature des sols, sont quant à elles mouchetées de petites parcelles dédiées à l'agriculture vivrière et de grandes propriétés foncières où croissent cannes à sucre, hévéas, thé ou pins. Les caféières (autour de Mzuzu) et les feuilles vertes du tabac agrémentent également les campagnes.

Le Malawi, terre de safaris
<p>Cobes à croissant.</p>

Cobes à croissant.

Le Malawi peut s'enorgueillir de la richesse de ses parcs nationaux et de ses réserves forestières et naturelles. Moins imposants et moins connus que leurs voisins kenyans et tanzaniens, les parcs du pays tirent profit de leur superficie réduite et de leur faible fréquentation. Gérés par des organisations non gouvernementales (African Parks, Peace Parks Foundation...) ou par le gouvernement, ils sont très divers : le parc national de Nyika, dans le nord, avec ses brumes matinales, son ondulante prairie naturelle parsemée de bosquets et ses nuits frisquettes ressemble à s'y méprendre à la Nouvelle-Zélande ou à l'Ecosse (zèbres, léopards, hyènes et antilopes en sus !) alors que, dans le sud du pays, la réserve de Majete et le parc de Liwonde sont dominés par la savane et des températures bien plus élevées. Majete peut se targuer d'accueillir le big five dans son périmètre. Liwonde est, quant à lui, fameux pour sa forte concentration en crocodiles, hippopotames et éléphants sur les berges et dans les eaux du Shire ; c'est également, pour l'heure, l'unique parc malawite hébergeant une population de guépards. En somme, tout est réuni pour un agréable game drive (safari en 4x4) ou une randonnée pédestre à la découverte de la flore, des oiseaux et des grands mammifères.

Un lac envoûtant

Le lac Malawi, niché dans la vallée du Rift, occupe environ 20 % de la superficie de l'Etat éponyme. Il est remarquable à plus d'un titre. Les ichtyologues et les plongeurs apprécient les quelque mille espèces de cichlidés, dont la plupart sont richement colorés et endémiques, qui peuplent cet imposant plan d'eau cependant que les pêcheurs locaux tirent une grande partie de leurs revenus des poissons pris dans leurs rets, au premier rang desquels figurent le chambo, le kampango (un poisson-chat mastoc) et l'usipa (une sardine lilliputienne). Les touristes locaux et internationaux, enfin, peuvent se livrer au farniente sur les plages ourlant le lac, notamment à Senga Bay et Cape Maclear, lieux de villégiature cotés, ou s'adonner à l'une des activités proposées par les voyagistes et les lodges : kayak, snorkelling (plongée avec masque, palmes et tuba), pêche, croisière vespérale sur l'onde claire... La visite des îles - à l'instar de Likoma, ceinte par les eaux territoriales mozambicaines - et des îlots - réputés pour leur joliesse, leur calme et, le cas échéant, leur lodge - constitue également un must !

Une histoire, une culture et des traditions à découvrir

On dénombre au Malawi, précédemment nommé Nyassaland, une poignée de petits musées instructifs, quelques édifices, civils et religieux, datant de la fin du XIXsiècle et du début du siècle suivant, plusieurs oeuvres architecturales contemporaines et des peintures rupestres remontant vraisemblablement au troisième millénaire avant notre ère. Les musées (Kungoni Centre of Culture and Art à Mua Mission, Stone House à Livingstonia et Cultural and Museum Centre à Karonga) distillent d'intéressantes informations qui sur les Chewa, les Yao et les Ngoni (ne manquez pas les imposants masques et parures utilisés par les Chewa lors du Gule Wamkulu, une danse rituelle, exposés à Mua Mission), qui sur les missions et les premiers missionnaires, qui sur les premiers hominidés ayant vécu dans les parages il y a quelque 2,5 millions d'années... Les passionnés d'architecture pourront, outre les logements et habitations traditionnels, jeter un coup d'oeil à la Mandala House, le plus vieux bâtiment du Malawi (1882), à Blantyre, aux églises et bâtisses des missions (à l'instar de la cathédrale St Michael and All Angels, avec ses parements de briques, également à Blantyre) et aux réalisations plus récentes que sont le parlement, le mausolée de Kamuzu Banda ou le mémorial de la Première Guerre mondiale à Lilongwe. Last but not least, une excursion s'impose sur le site de Chongoni (inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO), non loin de Dedza, pour admirer les dessins pariétaux qui ornent les baumes de la région depuis des temps immémoriaux.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Week-ends en France
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées du Malawi

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end pour 2 à Caen !

1 week-end découverte de Caen pour 2 personnes avec l'OT Caen la mer .