Guide du Congo Brazzaville : S'informer

À voir – À lire
Librairies de voyage
Cartographie et bibliographie
Afrique

Almeida-Topor (Hélène d'), Naissance des Etats africains, Casterman, coll. " XXe siècle ". Sur l'histoire contemporaine du continent et sur la période de décolonisation jusqu'à la naissance des Etats africains, bien illustré et qui autorise une approche thématique.

Bizot (Jean-François), Vaudou & compagnies, Editions du Panama. Jean-François Bizot, entre Port-au-Prince, Joburg et Brazzaville, écume les boîtes, rencontre les opposants, se documente et flaire comme personne l'air du temps. La virée brazzavilloise se finira par une grosse paire de claques et une expulsion pour " Petite Secousse ", le photographe de ces très riches heures, et une grosse parano pour Bizot. Une lecture réjouissante et un témoignage sur un Congo alors communiste.

Collectif sous la direction de Marc Ferro, Le Livre noir du colonialisme, Hachette. Synthèse très dense de la colonisation française à travers le monde et de ses séquelles : conflits interculturels, sous-développement. Par l'historien qui fait autorité sur le fait colonial.

Harel (Xavier), Afrique, pillage à huis clos : comment une poignée d'initiés siphonne le pétrole africain, Fayard. " Dans ce livre édifiant, Xavier Harel décortique les mécanismes qui permettent aux chefs d'Etat des pays pauvres très endettés (PPTE) de mener un train de vie extravagant, grâce aux libéralités que leur octroient les sociétés pétrolières. "

Kabou (Axelle), Et si l'Afrique refusait le développement ?, L'Harmattan. Une étude iconoclaste sur le sous-développement africain et les discours qui l'entourent par une universitaire camerounaise, un radical déplacement de perspectives. Sans angélisme ni cynisme, avec souvent beaucoup d'humour : décapant.

Lugan (Bernard), Atlas historique de l'Afrique des origines à nos jours, Editions du Rocher. Un atlas historique très précis et documenté qui séquence de manière concise et éclairante les enjeux historiques et géopolitiques du continent.

Meyer (Jean), Esclaves et négriers, Gallimard, coll. " Découvertes ". Retrace avec une iconographie très riche, qui est la marque de fabrique de la collection, cette époque très sombre de l'histoire du continent.

Michel (Serge), Beuret (Michel), photos de Woods (Paolo), La Chinafrique, Grasset. Une enquête et un récit passionnant de la conquête par Pékin du continent à travers quinze pays africains. Une mise au point récente de la nouvelle donne africaine, avec en prime les photos du talentueux Paolo Woods.

Nantet (Bernard), Dictionnaire de l'Afrique : Histoire, Civilisation, Actualité, Larousse. Un ouvrage présenté sous forme de dictionnaire qui balaye à la fois les fondamentaux indispensables comme des éclairages plus récents. C'est clair, facile d'accès, une bonne clé d'entrée pour appréhender le continent.

Congo (chez Kartala)

L'éditeur de sciences humaines a, dans son catalogue, une quinzaine de titres sur le Congo-Brazza, des ouvrages souvent pointus, à vocation universitaire. Parmi ceux-ci, on pourra retenir :

Ballif (Noël), Le Congo. Un excellent ouvrage généraliste sur le pays, de très bon niveau, toutefois assez fragmentaire et qui commence à dater. Il est d'ailleurs épuisé.

Dorier-Apprill (Elisabeth), Kouvouama (Abel) et Apprill (Christophe), Vivre à Brazzaville. Commencé avant la guerre, un livre extrêmement éclairant sur la société brazzavilloise, fourmillant d'informations, à la fois très documenté, en phase avec la réalité quotidienne, et d'une écriture très fluide.

Tonda (Joseph), La Guérison divine en Afrique centrale (Congo, Gabon). Une étude sur les guérisons divines, d'une bonne valeur documentaire, qui phrase un peu, parfois beaucoup, au détriment de la lisibilité.

Yengo (Patrice), La Guerre civile du Congo-Brazzaville. Par le directeur de la revue Rupture publiée chez le même éditeur, par ailleurs associé à l'EHESS. L'une des voix les plus brillantes et critiques avec le pouvoir en place. Une analyse très argumentée de l'évolution du pays de la Conférence nationale de 1991 et de la décennie de guerre qui a suivi.

Ziavoula (Robert Edmond), Brazzaville, une ville à reconstruire. Ouvrage socio-logique approfondi sur la capitale et sa population.

Chez d'autres éditeurs

Charpentier (Jacques), En naviguant sur le Congo et l'Oubangui... en 1950, L'Harmattan. En 1949-1950, les fonctionnaires, militaires et colons servant en Afrique équatoriale rejoignaient leur poste par bateau de Marseille à Pointe-Noire, en chemin de fer (CFCO) de Pointe-Noire à Brazzaville et enfin par voies fluviales pour rallier Bangui. Le voyage pouvait durer quatre mois : 1 200 km dont 600 au coeur de la forêt équatoriale.

Gandoulou (Justin-Daniel), Dandies á Bacongo, L'Harmattan, coll. " Logiques Sociales ". Une analyse sociologique enlevée et d'une lecture très agréable du grand héros de la culture urbaine congolaise : le sapeur, sa frime, son histoire, ses rites. Au coeur de la sape, du même auteur, est le versant parisien des moeurs et aventures du sapeur.

Klotchkoff (Jean-Claude), Le Congo aujourd'hui, Editions du Jaguar. Un guide bien documenté sur le pays et sa culture, agrémenté de nombreuses photos.

Knight (Cassie), Brazzaville Charms, Magic and Rebellion in the Republic of Congo, Frances Lincoln Limited. L'auteur, formée à l'anthropologie et ex-humanitaire, revient sur son expérience de trois ans au Congo, à la fin de la guerre civile. Une lecture accrocheuse, parfois simplificatrice, qui a l'avantage d'échapper aux prismes et querelles des messieurs Afrique français.

Mouellet Wa Indo (Issangh'a), Fuir Brazzaville-Sud, otages des milices, L'Harmattan. Journal que l'auteur, étudiant congolais, a tenu pendant la guerre à huis clos du Congo-Brazzaville en 1998-1999. Il l'a écrit au jour le jour, décrivant les faits vécus depuis le 18 décembre 1998 jusqu'à la signature des accords de cessation des hostilités à Libreville le 27 décembre 1999. Le désastre et la dévastation vus de l'intérieur.

Smith (Stephen), photographies de Robert (Patrick), Le Fleuve Congo, Actes Sud. Chroniques compilées et augmentées originellement publiées dans Le Monde au mois d'août 2002. Récit de voyage, carnet de bord, tableaux historiques et portraits de Savorgnan de Brazza et Stanley, les deux figures complémentaires de l'aventure coloniale en ces terres, une vision de l'Afrique contestable. Interrogations, déceptions, souvenirs, allers-retours, références littéraires et tranches d'histoire : " Le Congo est tellement complexe qu'il vaut mieux en avoir deux... "

Photo

Keller (Samuel), Mawata, fonds tié-tié, Actes Sud. " Mawata, fonds tié-tié ", c'est l'annonce des contrôleurs-encaisseurs des fula, les minibus qui sillonnent les deux principales villes congolaises en annonçant leur terminus. Le livre de Samuel Keller est un recueil de photos noir et blanc au regard attentif et sans exotisme facile, dont la plupart sont des portraits en contexte et qui laissent deviner le quotidien de la cité. Un enregistrement de groupes de ces quartiers vient enrichir la finesse du regard.

Le Congo en littérature

" Moins le Blanc est intelligent, plus le Noir lui paraît bête. " C'est André Gide qui le dit dans son Voyage au Congo : l'écrivain délaisse un temps les salons parisiens et revient retourné par la brutalité des concessionnaires français. Une dénonciation sur la forme, mais pas le fond du colonialisme qui a valu à l'auteur une réaction outrée de la droite française. Et l'auteur de conclure : " Désormais une immense plaie m'habite, qu'allais-je donc chercher dans ce pays ? "

Boyd (William), Brazzaville Plage, Le Seuil. Récit d'une jeune éthologue en déroute qui vient " s'échouer comme un bois d'épave " au Congo. Colonie de chimpanzés qui s'adonnent au cannibalisme, guerre civile, mathématiques pures. A lire pour le style de Boyd, son humour cinglant et sa mélancolie sous-jacente, la ville et le pays étant des toiles de fond sans grande consistance.

Conrad (Joseph), Au coeur des ténèbres, Gallimard, coll. " L'Imaginaire ". Conrad a remonté partiellement le fleuve Congo et embarqué à bord un Français impaludé qui décédera durant le voyage. Voilà pour les faits. De cette expérience, il tirera un feuilleton en trois épisodes publié dans une revue anglaise, puis une nouvelle. Rien d'anecdotique dans ce récit, l'action se passe dans un pays d'Afrique qu'on ne peut localiser, soumis à l'aveuglement et la brutalité des colons. Puis, le voyage en amont du fleuve devient une plongée en soi : " Je suis allé un peu plus loin, puis encore un peu plus loin - jusqu'à ce que je sois allé si loin que je ne sais comment je retournerai jamais. " Une fable métaphysique âpre et hallucinée, écrite sur le fil du rasoir, à ranger au rayon des chefs-d'oeuvre absolus, et qui est la matrice d'un autre chef-d'oeuvre puisque Apocalypse Now de Francis Ford Coppola en est l'adaptation et la transposition.

Londres (Albert), Terre d'ébène, Le Serpent à Plumes. Le journaliste emblématique, qui couvrit la condition des aliénés dans les asiles de France, la traite des Noirs en Afrique et la traite des Blanches en Argentine, les pêcheurs de perles de Djibouti, se rend en 1927 au Congo pour un séjour de six mois. Effaré par la brutalité du pouvoir colonial et le sort réservé aux Congolais, il publie à son retour Terre d'ébène, violent réquisitoire contre la politique coloniale française qui rappelle aux métropolitains ce qui se cache derrière le bon sourire Banania.

O'Hanlon (Redmond), O'Hanlon au Congo, Flammarion. La recette de O'Hanlon, rodée par deux best-sellers du récit de voyage : se fourrer dans les situations les plus improbables sous des prétextes fumeux - ici, en l'occurrence, aller saluer le Mokélé-Mbembé, le monstre du loch Ness congolais -, faire de ses déboires et autres ennuis gastriques un récit débridé, poser sur ses compagnons d'expédition un regard généreux et sans condescendance.

Mabanckou (Alain), Lumières de Pointe-Noire, Seuil. Un récit à la fois autobiographique et romancé, où l'auteur revient à Pointe-Noire, sur les traces de son enfance, après 23 ans d'absence. Une plongée dans la Pointe-Noire d'hier à aujourd'hui, irrésistible.

Langue

Makonda (Antoine), Quatre-vingt (et) un congolismes, INRAP / Editions Scolaires du Congo. Une étude par l'exemple des différences sémantiques entre français et français-congo.

Pour savoir que " non " en réponse à une question négative signifie en fait " oui ", et " oui " en réponse à une question négative signifie " non ".

Arts traditionnels

Raoul Lehuard, grand spécialiste des arts de la région, a sorti, entre autres, trois volumes : Fétiches à clous du Bas-Zaïre, Art bakongo et Téké aux éditions Arts d'Afrique noire. Pour les spécialistes ou aspirants spécialistes.

Peinture

Les éditions Mokand'Art, basées à Brazzaville, ont édité une belle collection intimiste, " Mémoires ", dans laquelle artistes, peintres et/ou sculpteurs de renommée internationale ou non, qui font aujourd'hui la vie artistique congolaise, dévoilent sur le mode du monologue les moments forts de leur parcours d'artiste ou leur vie. Les six petits livres de la collection sont disponibles à la boutique du Centre culturel français.

Musique

Mabika (Pie-Aubin), La Chanson congolaise, L'Harmattan. Un recueil de chansons avec textes traduits et leur mise en contexte et interprétation. L'ouvrage, instructif et de lecture agréable, se veut l'ébauche d'une théorie sociale de la musique africaine.

Stewart (Gary), Rumba on the river, New York, Editions Verso. Une histoire des musiques populaires de deux Congo, des années 1940 à la fin des années 1990. 400 pages très documentées, discographie. Un livre culte chez les amateurs de musique congolaise.

Vidéo

Bauer (Barcha), Poto-Poto, au coeur de Brazzaville.

Tall (Hassim), Brazzaville Malebo. Des images récentes sont le véritable intérêt de cette présentation sans surprise de la capitale.

Kouamba Matondi (Annette), On n'oublie pas, on pardonne. Rédactrice en chef à la Nouvelle République, la journaliste multiplie les documentaires. Celui-ci, en compétition officielle au Fespaco 2011, pose la question de la mémoire, de la parole à travers le drame des disparus du Beach.

Avant son départ
Ambassades et consulats

Les représentations consulaires ne délivrent plus de visa. Toutes les demandes sont à faire à l'Ambassade du Congo à Paris.

Office du tourisme
Sur place
Ambassades et consulats
Magazines et émissions

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Week-ends en France
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées du Congo Brazzaville

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end pour 2 à Caen !

1 week-end découverte de Caen pour 2 personnes avec l'OT Caen la mer .