Pour se ressourcer, rien de mieux qu'une balade en forêt ! C'est l'endroit parfait pour admirer la nature tout en s'isolant du chaos urbain. Véritables poumons verts du pays, les forêts recouvrent plus de 36 % de la superficie du territoire français. Du nord au sud, promeneurs et randonneurs viennent s'y perdre avec enthousiasme en toutes saisons. L'automne offre aux forêts leurs plus belles couleurs, mais on vient aussi s'y réfugier en été à l'ombre des arbres feuillus, au printemps lorsque la nature renaît et même en hiver lorsque la végétation est recouverte d'un manteau blanc. Pour vos prochaines balades dominicales, voici notre sélection des plus belles forêts de France.

Pour devenir incollable sur le sujet, consultez aussi notre article sur les forêts les plus mystérieuses du monde. 

©

La forêt de Fontainebleau, la monumentale

S'il y a bien une forêt qui doit faire partie de ce classement, c'est évidemment celle de Fontainebleau, en Seine-et-Marne ! Reconnue Réserve de biosphère par l'Unesco, c'est une forêt gigantesque qui couvre 25 000 ha avec, en son centre, le fameux château de Fontainebleau. Outre les randonneurs qui viennent parcourir ses innombrables sentiers, cette forêt est bien connue des férus d'escalade ou de varappe.

©

La forêt de Paimpont, la légendaire Brocéliande

La forêt de Paimpont est mieux connue sous le nom de Brocéliande. Ce haut lieu des légendes arthuriennes est un site légendaire qui regorge de merveilles comme la maison de Viviane ou le Tombeau de Merlin. Mentionnée dans l'œuvre de Chrétien de Troyes, la forêt de Brocéliande est le théâtre des aventures des chevaliers de la Table ronde. Prêt à vous mettre en quête du Graal le long de ses multiples sentiers ?

©

La forêt de Vizzavona, la Corse côté terre

Traversée par le très célèbre GR20, la forêt de Vizzavona est l'un des poumons verts de la Corse. Elle recouvre 1 634 ha où l'on distingue une végétation typique de l'île (pins larici, pins maritimes…). Qu'on la rejoigne à pied ou en train (la gare de Vizzavona se trouve sur la ligne Bastia-Ajaccio), cette forêt est un havre de fraîcheur en été. Au fil de la balade, on découvre notamment les chutes de l'Agnone qui conduisent à une piscine naturelle de toute beauté.

©

La forêt de Grande Chartreuse, au cœur de la montagne

La forêt de Grande Chartreuse s'étend sur deux départements français montagneux : la Savoie et l'Isère. C'est ici qu'au XIe siècle saint Bruno et six disciples vinrent fonder l'ordre des Chartreux dont on admire encore aujourd'hui le monastère. Cette forêt empreinte de spiritualité et de sérénité abrite un paysage où sapins et hêtres règnent en maître, surplombés de falaises calcaires monumentales.

©

La forêt de Compiègne, une étendue royale

Dans l'Oise, la forêt de Compiègne fut très prisée des souverains français qui venaient y chasser. Il s'agit de la troisième plus grande forêt domaniale de France, mais c'est aussi un site chargé d'histoire : n'oublions pas que c'est ici que l'Armistice de 1918 fut signé, dans la clairière de Rethondes. Outre son importance historique, la forêt de Compiègne est aussi, depuis le XIXe siècle, un lieu de balade très prisé où l'on découvre étangs, mares et arbres remarquables le long des sentiers balisés. 

©

La forêt d'Orléans, la plus vaste

La forêt d'Orléans, connue aussi sous le nom de forêt des Loges, s'étend sur 34 500 hectares et se compose de trois massifs : Orléans, Ingrannes et Lorris.  Il s'agit de la plus grande forêt domaniale de France. Elle est traversée par 200 km de routes forestières et 1 000 km de sentiers de randonnée que l'on parcourt à pied, à vélo ou à cheval. Sa biodiversité est époustouflante, on y rencontre notamment plusieurs espèces de rapaces, dont le balbuzard pêcheur.  

©

La forêt amazonienne, poumon vert de la Guyane

Département français le plus boisé, on considère que la Guyane est recouverte à 98 % de forêts ! Une partie de la forêt amazonienne est protégée dans le Parc national de Guyane, le plus vaste de France et de l'Union européenne. Véritable trésor de biodiversité, on trouve dans ce parc 5 800 espèces végétales, 192 espèces de mammifères et plus de 400 espèces de poissons d’eau douce. Il s'agit incontestablement de l'un des plus beaux trésors naturels français. 

©

La forêt de Chaux, entre Jura et Doubs

À l'est de la ville de Dole, la forêt de Chaux est une vaste étendue de feuillus de plus de 20 000 hectares. Autrefois, les familles des bûcherons et charbonniers vivaient au cœur de ce bois. On peut encore admirer leurs maisons dans l'ancien hameau forestier devenu aujourd'hui un écomusée nommé « Les baraques du 14 ». Outre ces intéressants témoignages historiques, l'intérêt de cette forêt réside incontestablement dans son atmosphère apaisante et sa faune riche composée de chevreuils, de cerfs ou de sangliers.

©

La forêt d'Iraty, aux confins de l'Espagne

Au Pays Basque, la forêt d'Iraty est l'une des plus vastes hêtraies d'Europe occidentale. Elle doit son nom à la rivière qui descend vers l'Espagne appelée Iratiko-Erreka. Au pied des Pyrénées, cette forêt située entre la France et l'Espagne a longtemps été inaccessible. On y trouve donc une nature préservée, façonnée uniquement par le pastoralisme. De mai à novembre, les bergers et leurs troupeaux y sont d'ailleurs toujours présents. 

©

La forêt d'Eawy, au cœur du pays de Bray

La forêt d'Eawy se trouve en Normandie, dans le pays de Bray, et dévoile l'une des plus belles hêtraies de France. Outre ses arbres remarquables, cette forêt abrite une espèce végétale plutôt rare, l'orchidée sauvage. L'allée des Limousins traverse la forêt du nord au sud, il s'agit du chemin de promenade principal, mais il n'est pas le seul puisque plusieurs sentiers pour VTT ou des itinéraires équestres permettent de découvrir les lieux. 

©

La forêt de Boscodon, une remarquable sapinière

Dans les Alpes françaises, la forêt de Boscodon jouit d'une histoire millénaire. Située au beau milieu du Parc national des Écrins, elle s'étend sur 850 hectares et borde l'abbaye cistercienne de Boscodon. Cette dernière, tout comme la forêt, date du XIIe siècle. La forêt de Boscodon est ancrée à merveille dans le paysage montagnard, dévoilant d'innombrables sapins qui en font sa particularité première. Un joyau alpin à découvrir. 

©

Le bois de Païolive, un mystérieux dédale

Lors d'un séjour en Ardèche, une balade s'impose dans le bois de Païolive. On y découvre d'incroyables blocs de calcaires sculptés par l'érosion. Au fil de la balade, les pierres prennent forme et on croit apercevoir un ours, un lion et pourquoi pas des fantômes ! Trois sentiers permettent de parcourir ce lieu hors du commun, il est d'ailleurs préférable de ne pas trop s'en éloigner au risque de se perdre dans ce labyrinthe naturel ! On raconte même qu'un certain endroit du bois abrite encore une forêt vierge, jamais atteinte par l'homme. 

©

Le domaine de Chambord, nature et culture

À l'image de son château, le domaine de Chambord incarne le faste royal. Ce parc clos de 5 500 ha est l'un des plus vastes de France. Inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco, le domaine de Chambord est aussi une réserve de vie sauvage peuplée par des sangliers et de nombreux cerfs que l'on entend bramer durant l'automne. La visite du château de Chambord est indissociable d'une balade dans le parc, à pied, à vélo, voire en calèche !

©

La forêt de Haguenau, mosaïque végétale

Au cœur de l'Alsace, dans le Bas-Rhin, la forêt de Haguenau est un écrin de verdure de 13 406 hectares. Il s'agit du sixième plus important massif forestier de France et il abrite une grande variété d'arbres (des chênes, des hêtres, mais aussi des pins). Côté faune, des espèces rares sont recensées comme le crapaud sonneur à ventre jaune. De multiples sentiers de randonnée sont à disposition des visiteurs pour découvrir cette étendue boisée d'exception. 

©