Mahajanga est un centre historique : c'est à partir de cet ancien port de pêcheurs que se développa le royaume sakalava du Boeny. Le nom de Mahajanga viendrait du swahili Mji angaïa, " cité des fleurs " ; d'autres sources citent l'expression " Maha janga ", c'est-à-dire " qui apporte la guérison " : le roi Andriamandisoarivo y aurait guéri de quelque mystérieuse maladie.

Quoi qu'il en soit, lorsque le roi Andriamandisoarivo décida, au milieu du XVIIIe siècle, de favoriser l'essor du commerce régional, il délaissa la capitale du royaume, Marovoay, au profit de Mahajanga. L'objectif était de développer les échanges extérieurs : esclaves et fusils, pierres précieuses et étoffes, épices et outils, telles étaient les " marchandises " qui firent le succès du port.

Aujourd'hui, les principaux échanges de Mahajanga, deuxième port du pays, se font avec l'Afrique, le Proche-Orient, l'Asie et l'Europe. Cette grande ville de plus de 250 000 hab., sans doute la plus cosmopolite de Madagascar, est composée de Sakalava, de Tsimihety, de Merina, de Comoriens, d'Arabes, d'Indo-Pakistanais, de Chinois... Dans le centre-ville, où les colonnes des bâtiments coloniaux voisinent avec les comptoirs arabes, règne la langueur des tropiques. Si l'appel à la prière rappelle l'influence de l'islam, entre midi et 15h, c'est toute la ville qui s'endort dans la torpeur de la sieste. Mahajanga est en effet une cité très chaude : la température peut y atteindre 40 °C.

Si l'économie est fondée sur le commerce maritime et la pêche, l'agriculture n'est pas en reste : dans la fertile plaine de la Betsiboka, les cultures (coton, tabac, maïs, arachide et riz) entourent l'agglomération. L'industrie régionale est représentée par les abattoirs et les huileries, les ateliers textiles et les sucreries, les cimenteries et la métallurgie. Centre économique, administratif et universitaire, la ville connaît une urbanisation constante, et ne cesse de s'étendre.

Enfin, Mahajanga est l'une des principales destinations balnéaires des habitants d'Antananarivo : l'ensemble de sa région est même un centre touristique majeur... pour les Malgaches. Forêts de baobabs, îles éparses, réserves forestières, lacs et grottes entourent ce beau site bordant une baie couleur pourpre que bercent les eaux de l'estuaire de la Betsiboka. Malgré tant d'avantages, le tourisme international semble encore " bouder " un peu cette destination. Pourtant, sans dire que nous avons eu un coup de foudre pour Mahajanga, il est certain que son patrimoine tant naturel que culturel ou architectural en fait l'une des villes les plus séduisantes de Madagascar.

Le 17 juillet 2017, le nouveau Pont de Kamoro (RN4) a été inauguré en la présence de Mme l'Ambassadeur de France à Madagascar. Réalisé par la société française Eiffage, il va faciliter la circulation entre Tana et Majunga.

La proximité immédiate de Mayotte (à seulement 40 minutes de vol) en fait ainsi une destination à découvrir !

À voir / À faire à MAJUNGA - MAHAJANGA

Organiser son voyage à MAJUNGA - MAHAJANGA

Photos de MAJUNGA - MAHAJANGA

MADAGASCAR

Guide MADAGASCAR

MADAGASCAR 2018/2019

13.95 €
2018-01-24
648 pages

Reportages & actualités de MAJUNGA - MAHAJANGA

Avis