Résumé du séjour

  • 3 jours
  • Eté
  • Automne
  • Solo
  • Couple
  • Amis
  • Faune et flore
  • Détente / Bien être
  • Moyen

Accessible presque uniquement par les airs ou par mer, la région de Maroantsetra est l'une des plus reculées de la grande île. Une destination à part qui vaut pourtant le détour pour ses baleines à bosse, ses plages de rêve, son ancien repaire de pirates ou encore son immense parc national. La Côte de la vanille étant la plus arrosée du pays, il est néanmoins recommandé d'y aller entre août et décembre pour ne pas trop prendre l'eau.

Carte, étapes du séjour et photos


Chargement en cours...

Veuillez patientier
Étapes du séjour
  • TANA - ANTANANARIVO
  • SAINTE-MARIE
  • MAROANTSETRA
  • SAMBAVA
  • TAMATAVE - TOAMASINA
  • MAJUNGA - MAHAJANGA
Créer mon guide sur mesure

Vous serez redirigez vers mypetitfute.com, où vous pourrez modifier le parcours dans l’éditeur de guide.

Détail du séjour : Week-end au bout du monde - 3 jours

Jour 1 : Maroantsetra

Il y a deux façons de rallier Maroantsetra : l'avion depuis Tananarive via Tamatave ou Sambava, ou un long périple en caboteur depuis Tamatave ou Sainte-Marie. Une fois sur place, outre les magnifiques plages locales, les activités ne manquent pas entre les chutes de Vodiriana, les ateliers de vanille et surtout l'observation des baleines à bosse qui viennent mettre bas dans les parages et guider les premiers pas de leur baleineau entre juillet et septembre.

Jour 2 : Réserve de Nosy Mangabe

Au large de Maroantsetra, l'île de Nosy Mangabe est un ancien repaire de pirates devenu une réserve naturelle protégée. Les bandits marins ont laissé quelques inscriptions sur les rochers... Côté faune, on peut y rencontrer l'aye-aye, le lémurien le plus rare de Madagascar, des grenouilles rouges ou encore des geckos passés maîtres dans l'art du camouflage. Possibilité de camper sur place pour y passer la nuit.

Jour 3 : Parc national de Masoala

À une bonne heure de bateau, la presqu'île de Masoala héberge le plus grand parc national du pays avec 230 000 hectares d'espaces naturels et sauvages. Une forêt primaire épargnée par l'homme qui a la particularité unique à Madagascar de se jeter dans la mer. De nombreux parcours balisés permettent de parcourir à pied, à vélo ou en kayak le parc d'est en ouest ou bien de faire le tour de la péninsule pour accéder notamment aux trois sites marins. Guide obligatoire.

Autres idées de séjour à Madagascar

Avis