Au sud-est du centre-ville, Peliatan est un village célèbre pour son fameux legong. On y accède en voiture par la Raya Peliatan qui descend vers le sud depuis le rond-point à la grande statue située à l'extrémité est de la Raya Ubud. A pied, on emprunte la paisible JalanSukma, large rue qui part de la Raya Ubud et distille encore une atmosphère villageoise.

Peliatan semble avoir précédé Ubud dans la course au pouvoir royal. Selon le Babad Dalem Sukawati (ouvrage retraçant l'histoire de la dynastie des Sukawati), un différent aurait opposé deux princes, I Dewa Agung Gedé et I Dewa Agung Made qui avaient fondé deux cours royales concurrentes. Le premier venait de Blahbatu et le second de Tegalalang. Ce dernier aurait décidé de demeurer à Peliatan pour se rapprocher de son palais ancestral de Sukawati. Ses enfants auraient alors construit le palais d'Ubud et auraient payé un tribut à leurs cousins de Peliatan.

Bien plus tard, Peliatan entra dans l'histoire mondiale en envoyant pour la première fois à l'étranger sa troupe de legong en 1931 pour l'Exposition universelle de Paris. Dirigée par Anak Agung Gedé Mandra, ou Agung Kak, Peliatan a toujours su entretenir les plus beaux legong de Bali. On peut voir les legong danser dans le temple de Teges (Teges Kanginan) où l'ombre du grand Made Gerindem ne cesse de rôder.

Plusieurs professeurs comme Gusti Biang Sengog, contribuèrent à la postérité de Peliatan. Il y a encore quelques années, on pouvait voir quelques rescapés de la période de l'Exposition universelle avec A. A Gedé Mandra, I Made Lebah et le vieil Anak Agung de Tampaksiring, danseur et sculpteur qui racontait Paris et quelques anecdotes réjouissantes sur les surprises des Balinais dans la capitale française. Peliatan ne possède pas moins de 15 groupes de gamelans dont le fameux Semar Pegulingan qui accompagne les legong.

C'est en 1987 que démarra le premier gamelan de femmes (encore trop rares à Bali) sous la direction ou la tutelle de Mekar Sari. On peut les entendre tous les dimanches soir au banjar Teruna à 19h30. Mais au même banjar, vous pourrez entendre le fin du fin, le " Semar Pegulingan " accompagnant le plus beau des legong tous les vendredis soir à la même heure. Au banjar Teges Kawan, vous suivrez les programmes de danse tous les mardis à 19h30.

En 1982, avec le concours d'Anak Agung Gedé Mandra, fut créé PANAS, un groupe de danse qui permit la juxtaposition des chorégraphies anciennes et modernes.

C'est à Peliatan que vous visiterez la célèbre galerie d'Agung Rai qui tient maintenant le haut du pavé pour les expositions de peinture.

À voir / À faire à PELIATAN

Organiser son voyage à PELIATAN

Photos de PELIATAN

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

13.95 €
2019-10-16
408 pages
Avis