Le Kilimandjaro (sans la lettre " D " en anglais), mythique toit du continent africain, est un massif isolé du Grand Rift. Situé à environ 300 km de l'Equateur, il est entièrement en territoire tanzanien. Long de 60 km d'est en ouest et large de 40 km du nord au sud, il domine de 5 000 m les plaines environnantes : steppe maasaï, terres agricoles et Parcs nationaux. Cet immense volcan à la forme très caractéristique possède trois sommets distincts. Shira (3 962 m), à l'ouest, est caractérisé par ses pentes douces et les plateaux environnants ; le Mawenzi (5 149 m), à l'est, est un ensemble d'aiguilles resserrées et assez découpées, dont l'accès est rendu difficile par la verticalité et par la nature de la roche. Entre les strates de lave solide se sont en effet intercalées des couches de cendres friables. De ce fait, l'érosion est importante et la roche volcanique mal maintenue. De nombreux accidents, dont plusieurs mortels, ont émaillé l'histoire du sommet oriental. Le plus grave n'avait cependant pas de rapport avec l'alpinisme. En 1953, suite à une erreur de navigation doublée de la présence d'épais nuages, un DC 8 s'y écrasa, causant la mort de sa cinquantaine de passagers. Quelques débris d'avion jonchent encore la montagne, un peu en dessous de 5 000 m. Seuls quelques alpinistes occidentaux confirmés effectuent l'ascension du Mawenzi chaque année. Enfin, au milieu, il y a le Kibo. Un large plateau laisse apparaître plusieurs cercles concentriques, résultat d'éruptions anciennes. Il est creusé en son centre d'un profond cratère (le cratère Reusch), en semi-activité : des fumerolles blanches, ou du moins des odeurs de soufre s'en dégagent fréquemment. La neige y est d'ailleurs moins présente. Le volcan du Kili n'est donc pas éteint, comme on l'entend souvent, mais seulement endormi. La dernière grande éruption remonte à 100 000 ans.

Au nord et surtout au sud du Kibo surgissent les fameux glaciers, les neiges du Kilimandjaro, qui étonnèrent tant les premiers explorateurs au début de la seconde moitié du XIXe siècle, et dont les autres Occidentaux de l'époque furent réticents à admettre l'existence, tant la présence de neiges éternelles paraissaient incroyables au niveau de l'Equateur. On y observe d'immenses terrasses de glace en cascades, avec des piliers gigantesques. C'est, malheureusement, un des endroits au monde où le réchauffement de l'atmosphère se fait le plus sentir. En un siècle, le Kili aurait perdu 80% de ses réserves de glace !
L'origine du nom Kilimandjaro n'a jamais pu être expliquée de façon certaine. Il est à noter qu'étant un peu au sud de l'Equateur, ici, au Kilimandjaro, c'est la face Sud qui équivaut aux faces Nord de l'hémisphère Nord. Entre Kibo et Mawenzi, enfin, se trouve le Saddle, un vaste plateau aride de pierres et de cendres, s'étendant à une altitude d'environ 4 400 m. Les premières pentes du Kilimandjaro sont habitées par un peuple de montagnards, les Chaggas, qui le vénéraient autrefois comme leur dieu. Appartenant au peuple Bantou, ces cultivateurs sédentaires, qui se sont pendant longtemps sévèrement battus contre les envahisseurs Maasaïs, vivent aujourd'hui au milieu de grandes plantations de bananiers et de café, installés sur les terres fertiles des anciennes grandes fermes, défrichées et cultivées à l'époque des premiers colons allemands, puis anglais. Demandez à vos guides de vous faire visiter les quelques rares villages où ces habitations subsistent, à l'écart des routes.

La boisson traditionnelle des Chaggas est le mbege, une bière à base de banane et de millet fermentés se préparant en dix jours. Les guides ont pour tradition d'en proposer au retour du sommet. Dans les forêts situées sous le Parc national, à partir des villages, on peut entreprendre, guidé, quelques marches intéressantes : les spécimens gigantesques d'arbres d'essences tropicales, les fleurs, les fruits, les oiseaux et les cascades sont nombreux. On peut aussi découvrir quelques sites historiques des guerres entre Maasaïs et Chaggas, dont de grandes grottes, et rendre visite à des forgerons traditionnels qui fabriquent toujours les lances et les épées des Maasaïs.

Les lieux incontournables de KILIMANDJARO

Organiser son voyage à KILIMANDJARO

Photos de KILIMANDJARO

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

TANZANIE

Guide TANZANIE

TANZANIE 2018/2019

13.95 €
2017-10-18
432 pages
Ailleurs sur le web
Avis