Située à environ 800 m d'altitude, cette ville de quelque 160 000 habitants (mais bien quatre fois plus avec les villages des environs) n'est pas vraiment intéressante. Seul son marché couvert peut valoir le détour si vous n'en avez pas encore vu. Simple village bantou au milieu du XIXe siècle, Moshi devint rapidement un des grands centres de la colonisation, les fermiers allemands puis anglais, venant cultiver les terres fertiles de la région, les missionnaires venant évangéliser et instruire les populations chaggas qui habitaient les premières pentes du massif du Kilimandjaro. La ville devint un lieu d'échange important pour les produits agricoles des grandes fermes coloniales, et un lieu de passage et de halte sur la route du nord, entre la côte et les Grands Lacs. Une ligne de chemin de fer y fut bientôt construite, reliant Dar à Arusha et Mombasa, et permettant un rapide essor de la ville dans les années 1920.

Les Chaggas sont actuellement l'ethnie la plus active dans l'économie de tout le pays. Aujourd'hui, Moshi prospère doucement en tant que centre commercial de la région, mais s'est fait dépasser par Arusha, 80 km plus à l'ouest, dopé par le tourisme. Une communauté d'origine occidentale, relativement importante, y exerce des activités professionnelles dans les exploitations agricoles, certains comme ingénieurs dans les quelques usines de la ville ou dans les travaux publics, d'autres dans la santé ou dans l'enseignement.

Le Kilimandjaro mis à part, la région de Moshi est intéressante à visiter. Au nord-ouest de Shira, non loin d'Ol Molog, à Maua Farm, ont été découverts, à partir de 1972, un grand nombre de pierres taillées et de fragments de poteries, certaines décorées, datant du Néolithique (3 000 ans avant notre ère).

Sur le versant sud-est de la montagne, autour de Marangu par exemple ou en direction de Rombo, subsistent encore de vraies cases chaggas, perdues dans les plantations, et dont certaines sont vraiment habitées. A l'est du massif, non loin de Himo, part une piste qui mène, en un peu plus de 10 km, au lac Chala, très profond d'après la couleur sombre de ses eaux, et logé dans un superbe cratère aux pentes verticales, en bordure de la frontière kényane, non loin de Holili et Taveta. C'est un endroit sauvage et magnifique, où très peu de gens se rendent.

À voir / À faire à MOSHI

Adresses Futées de MOSHI

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à MOSHI

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de MOSHI

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

TANZANIE

Guide TANZANIE

TANZANIE 2020/2021

14.95 €
2019-10-09
480 pages
Avis