Créé en 1960, reconnu réserve mondiale de la biosphère en 1981, le parc couvre 330 km2, dont 250 km2 de lac. Mais avec les pluies torrentielles qui s'accentuent ces dernières années, le lac devrait peu à peu recouvrir l'ensemble du parc, ce qui obligera les autorités compétentes à le fermer ou à l'agrandir en englobant à l'avenir la forêt de Marang, plus au sud.

Situé à 950 m d'altitude, le Parc national du Manyara est enchâssé entre la falaise du Grand Rift et le lac alcalin qui lui a donné son nom. Manyara vient en effet du mot maasaï emanyara, cette feuille d'Euphorbes qu'on trouve tout autour du lac et dont les habitants se servent pour couvrir leur habitation traditionnelle (boma).

Visite. C'est une très bonne introduction aux parcs nationaux car on peut y observer, assez rapidement et sur une petite étendue, la plupart des animaux habituels, à l'exception du léopard et du guépard. On citera en particulier les flamants roses, qui forment d'immenses taches roses sur le lac, les pélicans, les cigognes en été, les cormorans, environ 350 espèces d'autres oiseaux, les babouins, les vervets, les girafes, les zèbres, les buffles, les hippopotames et les éléphants. Les lions ne sont pas toujours faciles à voir en raison de l'épaisseur de la forêt qui borde le bas de l'escarpement. C'est pourquoi, et c'est une des particularités du parc, ils se perchent dans de grands acacias pour mieux repérer leurs proies. Mais, contrairement aux nombreuses photos présentant ainsi le fauve dans le parc, il faut être chanceux pour l'observer sur une branche. Le parc est surtout parcouru par une piste nord-sud, avec parfois quelques voies parallèles surtout au début, qui offre une vue panoramique plongeante sur les rives du lac où se superposent flamants roses en arrière-plan, girafes, antilopes et zèbres au premier plan, formant une jolie carte postale d'arche de Noé. Ce parc peut faire l'objet d'une visite à la demi-journée ou à la journée, pour ceux qui ont du temps sur la route avant de visiter les parcs de Tarangire, Ngorongoro et Serengeti. Le meilleur moment pour le visiter est entre juin et octobre (saison sèche) pour avoir le plus de chance de voir les animaux se déplacer pour boire.

Activités. C'est l'un des parcs où les balades en canoë et les " walking safaris " sont privilégiés. Les activités sont réalisées avec des rangers, il faut réserver au préalable auprès de l'administration du parc.

Assez loin, vers le sud, se trouve une source d'eau chaude (maji moto en kiswahili) qui jaillit à environ 80 °C, riche en sodium et en carbonate. Dans cette région, on observe très fréquemment des cyclones de poussière, peu dangereux, que les autochtones appellent " doigts du démon " car ils sont censés porter malheur.

Les lieux incontournables de MANYARA NATIONAL PARK

Organiser son voyage à MANYARA NATIONAL PARK

Photos de MANYARA NATIONAL PARK

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

TANZANIE

Guide TANZANIE

TANZANIE 2020/2021

14.95 €
2019-10-09
480 pages
Avis