La ville est située au sud-est de l'île, dans la jolie baie de Grand Port. 45 km d'autoroute la séparent de la capitale Port Louis. Mahébourg (le bourg de Mahé de La Bourdonnais) ne manque ni de charme ni de cachet. Elle fut construite en 1806 par le capitaine général Decaen, dernier gouverneur français de l'île nommé par Bonaparte. Decaen l'aménagea selon les règles de l'urbanisme en usage à l'époque : un réseau de rues tirées au cordeau et, entre celles-ci, des terrains d'un demi-arpent pour les habitations. Quatre ans après la création de la ville eut lieu la sanglante bataille navale de Vieux Grand Port qui opposa les Français aux Anglais, et sonna, peu de temps après, la fin de la colonisation française à l'île Maurice. Les habitants de Mahébourg y jouèrent un rôle important en sauvant les rescapés, soignant les blessés ou enterrant les morts.

Sous l'occupation anglaise, le développement de la cité s'accéléra : un hôpital et des casernes furent construits, les transports de marchandises et de passagers par bateau se multiplièrent entre le sud-est de l'île et Port Louis. Le 10 octobre 1836, une douane fut instaurée. Mahébourg devint un port d'entrée et de sortie pour les produits importés du Royaume-Uni et de ses colonies, ainsi que pour les marchandises exportées vers ces destinations. Les pêcheries virent leur activité s'intensifier, et l'une d'elles employa même jusqu'à 200 personnes.

Bien plus tard, en 1942, l'édification de l'aéroport de Plaisance, dont l'exploitation civile débuta juste après la Seconde Guerre mondiale, donna à la ville et à sa région un nouvel essor. Après l'indépendance, la croissance s'intensifia avec la construction, en 1988, de l'autoroute Phoenix-Mahébourg, puis l'aménagement progressif du front de mer dès 2003 - construction d'une jetée et d'une agréable esplanade de 700 mètres de long.

Objet de futurs plans d'aménagement d'assez grande envergure, Mahébourg n'en conserve pas moins son âme et son cachet local, et figure à juste titre comme l'une des villes les plus authentiques de Maurice. Les flâneries dans les rues du centre ou dans le dédale du grand marché du lundi permettent d'ailleurs de prendre le tempo d'un secteur qui a su rester très mauricien et offre encore des pans d'architecture ancienne (très belles cases) comme des scènes de vie inchangées. A l'intérieur des boutiques en bois aux couleurs passées s'amasse toujours un bric-à-brac invraisemblable d'objets de maintenant et d'autrefois. Au fond d'une échoppe, un vieux couturier confectionne un costume tandis que, dans la rue principale, le réparateur de vélos oeuvre toujours dans son atelier improbable rempli de machines et d'outils patinés par le temps... On ne peut pas dire que la ville soit belle de prime abord, mais elle sait dévoiler ses charmes au voyageur pas trop pressé...

Géographiquement parlant, Mahébourg bénéficie d'une plaisante ouverture sur un chapelet d'îlots intéressants : l'Ile aux Aigrettes, bout de terre protégé abritant une réserve d'oiseaux et de plantes endémiques, l'Ile de la Passe, connue pour avoir été le théâtre du combat naval remporté par les Français contre les Anglais en 1810, l'Ile aux Fouquets, l'Ile Vacoas et l'Ile au Phare.

Les lieux incontournables de MAHÉBOURG

Organiser son voyage à MAHÉBOURG

Photos de MAHÉBOURG

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

12.95 €
2019-09-11
480 pages
Avis