Capitale de l'île avec ses 148 147 habitants, Port Louis est bordée par la chaîne de Moka et surmontée par deux des plus " hauts " pics de Maurice : le Pouce à 812 m et le Pieter Both à 821 m. Protégée par un écrin de roches, la ville se dresse en bord de mer et offre un agencement urbain assez simple autour de pôles attractifs, culturels et commerciaux bien déterminés : le port et ses docks, le complexe commercial du Caudan, le quartier chinois, le bazar... Métropole à taille humaine, Port Louis, malgré plusieurs tentatives de décentralisation (dont une voie rapide contournant la ville), demeure le coeur névralgique du pays et un goulot d'étranglement pour tous les automobilistes qui la traversent aux heures de pointe. Peu habitée, la ville ne vibre que le jour et s'assoupit avec le départ de ses employés qui préfèrent se loger dans les bourgs périphériques. Elle est en cela l'une des rares capitales du monde à n'offrir aucune véritable vie nocturne.

Une journée peut suffire à découvrir les curiosités de la ville, dont le patrimoine architectural et les divers musées ne présentent pas moins d'intérêt que l'atmosphère éclectique des marchés et rues passantes : artères bondées de voitures et de vélos, trottoirs encombrés de vendeurs ambulants, échoppes vieillottes et sombres adossées à des buildings flambant neufs... Port Louis dépayse et sait donner le change. Vivante, hétéroclite et brouillonne, elle juxtapose des constructions modernes à des demeures historiques, témoins tangibles d'un passé colonial. Les saris s'y frottent aux costumes, et les pagodes aux temples hindous. A l'approche d'antiques maisons de bois, on devine la splendeur ancienne et l'on trouve le courage de monter jusqu'à la citadelle pour s'offrir un panorama global de la ville. Mais la moiteur ambiante nous pousse vers le port et ses espaces commerçants aérés. On se perd quelques heures entre les bâtiments historiques, on déjeune sur place, on fait quelques emplettes et l'on retourne à la douceur du lagon.

Histoire. L'existence de Port Louis commence véritablement en 1735, lorsque le gouverneur Mahé de La Bourdonnais établit le chef-lieu de l'île et le siège du gouvernement à Port Nord-Ouest (l'actuel Port Louis) à la place de Port Bourbon, futur Grand Port, dans le Sud-Est de l'île.

La Bourdonnais entreprend alors, sur une dizaine d'années, de nombreux travaux et mesures qui contribuent au développement rapide de la ville et à sa vocation maritime : conception d'un plan d'urbanisme selon un tracé quadrillé, construction de bâtiments et notamment d'un vaste hôpital, édification de remparts sur les côtés non protégés par la mer ou la montagne, aménagement de la rade en port et en chantier naval.

Ainsi, pendant tout le XVIIIe siècle, Port Louis devient un relais sur la route des Indes et constitue une importante base navale. Pour répondre au problème d'approvisionnement en eau douce des citadins, La Bourdonnais fait aussi construire un aqueduc à partir de la Grande Rivière Nord-Ouest. Cet ouvrage, appelé " canal La Bourdonnais ", sera suivi plus tard par d'autres aménagements sous le gouvernement royal : le canal Dodin au Nord et le canal Dayot au Sud. Au cours de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, sous l'administration royale, se dessinent les prémisses du système éducatif de Port Louis, avec l'ouverture d'une école primaire, puis d'un collège. A cette époque apparaissent également la première imprimerie et les salles de spectacles. Le centre administratif se développe, les citadins recherchent des loisirs, et la ville prend une nouvelle ampleur sous Pierre Poivre. Ce savant botaniste en fait un lieu de halte et de rencontre pour les voyageurs et les scientifiques partant explorer l'océan Indien.

Au cours de la première moitié du XIXe siècle, sous la colonisation anglaise, d'imposants travaux sont entrepris, particulièrement à l'initiative de John Augustus Lloyd : construction du marché central, d'un observatoire météorologique, d'un hangar des douanes, aménagement de la rade... En 1850, la ville est dotée d'une municipalité élue avec un maire à sa tête et constitue ainsi la première structure démocratique de l'île. A la même époque, plusieurs épidémies s'abattent sur Port Louis et entraînent un mouvement de la population vers les villages des hauts plateaux au climat plus frais et plus sain : Beau Bassin, Rose Hill, Quatre Bornes, Vacoas, Curepipe. A quatre reprises, le choléra fait des ravages puis, entre 1866 et 1868, la malaria décime une bonne partie de la population. L'apparition du chemin de fer, en 1864, favorise donc l'exode des habitants de Port Louis vers d'autres villages de l'intérieur, lesquels se transforment progressivement en villes. La première ligne ferroviaire relie Port Louis à Flacq en 1864, et la deuxième, l'année suivante, Port Louis à Mahébourg.

Par ailleurs, la construction du canal de Suez, formidable raccourci entre l'Europe et l'Asie (accès à l'Inde sans avoir à contourner l'Afrique), rend inutile l'escale mauricienne. Port Louis pâtit temporairement d'une réduction importante du trafic naval dans ses eaux, sans cesser de poursuivre son développement. En 1962, la ville s'étend en englobant les villages et faubourgs alentour. Et, le 25 août 1966, à la veille de l'indépendance, Port Louis célèbre un double événement : l'inauguration de l'hôtel de ville actuel, plus fonctionnel, et l'octroi d'un nouveau statut qui donne à la cité plus d'importance. Après l'indépendance, le premier magistrat de Port Louis sera sir Gaétan Duval. Aujourd'hui, Port Louis est le seul port du pays. Il a le statut de port franc.

Les lieux incontournables de PORT LOUIS

Adresses Futées de PORT LOUIS

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à PORT LOUIS

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réserver une croisière
Services / Sur place
  • Réserver une table
  • Activités & visites
  • Assurance voyage

Photos de PORT LOUIS

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

12.95 €
2019-09-11
480 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour exceptionnel pour 6 personnes à Pornichet !

Direction Pornichet ! Hoomy vous offre un séjour à Pornichet dans une super maison de 6 personnes