Guide de Nouvelle-Calédonie : Bienvenue en Nouvelle-Calédonie !

C'est l'histoire d'un petit pays au grand coeur, posé telle une offrande de la nature au milieu des eaux translucides du Pacifique. Qu'on l'appelle Nouvelle-Calédonie, le Caillou, ou Kanaky, il ne laisse personne indifférent et change forcément un peu celui qui lui consacre un court séjour ou toute une vie. Bercée par les vagues du plus grand lagon du monde, cette terre riche, sanguine et spirituelle est l'une des plus anciennes de la planète, encore habitée par les témoins muets d'une faune et d'une flore déjà présentes aux prémices de l'existence. Dire qu'elle colle littéralement à la peau serait un doux euphémisme... Ses montagnes d'ocre en sont l'épine dorsale et leur empreinte gorgée de minerais se retrouve partout. Elles forment le vaste massif de la Chaîne centrale, dont les flancs rougeoyants contrastent intensément avec le vert émeraude des forêts profondes, la blancheur de nacre des plages désertes et le bleu saphir d'une mer si généreuse. La barrière de corail en garde jalousement les charmes infinis et dévoile ses palettes chatoyantes de turquoise, entre la houle du large et le calme absolu d'un littoral au sable fin. Où que se pose le regard, le ravissement est permanent. Si l'on dit d'Ouvéa et de l'île des Pins qu'elles sont les îles les plus proches du paradis, la description peut aisément s'étendre à l'ensemble de l'archipel, même s'il faut bien avouer que les Loyauté et leur voisine du Sud sont les joyaux dans la couronne calédonienne. Berceau éternel de l'âme kanake, le territoire tout entier est imprégné d'une culture mélanésienne fascinante, qui s'inscrit au centre d'une grande diversité ethnique, influencée par les Européens, les Polynésiens et les Asiatiques. Plus qu'un simple voisin situé à seulement deux heures de vol, le Vanuatu présente une autre facette de cette région à la beauté inépuisable : volcans, trous bleus, culture, sites de plongée... Le potentiel de cet archipel est énorme. Le pays recèle de secrets et la rencontre avec les Vanuatais est la promesse d'un voyage inoubliable !

Remerciements : merci à Maïlis et Martine à Nouméa, à Sabine, Gérard, Dargan et Nathalie pour leur accueil à Port-Vila, sans oublier tous les Calédoniens et les Vanuatais rencontrés tout au long du parcours !

Adresses Futées de Nouvelle-Calédonie

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis