" Un si beau coin de la Création... ", c'est ainsi que le Britannique Andrew Cheyne, santalier et explorateur passionné, décrit l'île où il fait escale au XIXe siècle. A 60 km au sud-est de Nouméa, sa vénusté si envoûtante a fait le tour du monde grâce à sa piscine naturelle, ses baies aux eaux turquoise, ses pins colonnaires et ses plages de sable blanc, qui figurent sur toute les cartes postales. Pourtant, ce tout petit caillou, appelé Kwênyii en kanak, ne s'étend que sur 14 km de largeur et 18 km de longueur ; cela ne l'empêche pas d'être désigné par beaucoup comme " l'île la plus proche du paradis ", un titre également revendiqué par Ouvéa - et il faut avouer qu'il est bien dur de les départager... Son histoire remonte à 1 500 ans avant notre ère, comme en témoignent les vestiges que l'on a pu trouver, à l'image des poteries Lapita. A partir du XVIIIe siècle, les Kunié, peuple autochtone, durent faire face à l'arrivée de révoltés originaires de Lifou. L'évangélisation débute en 1840. En 1853, le rattachement à la France est acté et, avec lui, le début d'une histoire qui tranche avec le décor idyllique que l'on aime tant aujourd'hui... A partir de 1872, les autorités métropolitaines déportent ici 3 000 communards et exigent le départ des habitants locaux. Ces derniers refusent naturellement et, aussi peu soucieux du traitement réservé aux bagnards qu'aux insulaires, le gouvernement décide de partager le territoire. Le sud-ouest devient une colonie pénitentiaire jusqu'en 1897, date du dernier convoi de forçats envoyés à " La Nouvelle ". Aujourd'hui, il n'y a plus besoin de forcer personne pour venir jouir des mille charmes de la région. On prend le temps d'y vivre et d'apprécier les choses simples, comme la gastronomie locale, dont les escargots et les langoustes sont les deux stars. Gardez cependant à l'esprit que les terres appartiennent aux tribus (1 958 habitants au total) et que certaines règles s'appliquent : veillez notamment à toujours avoir une tenue décente (pas de seins nus sur la plage). La planche à voile n'est autorisée que dans les baies de Kuto et de Kanuméra, et sachez également que l'alcool n'est vendu que dans les bars et dans aucune supérette.

Les lieux incontournables de l'Île des Pins

Les meilleurs restaurants

Organiser son voyage à l'Île des Pins

Photos de l'Île des Pins

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

NOUVELLE CALÉDONIE

Guide NOUVELLE CALÉDONIE

NOUVELLE CALÉDONIE 2019

16.95 €
2018-10-17
384 pages
Ailleurs sur le web
Avis