Arrivée à Vilankulo, petite ville à mi-parcours des 2 500 km de côte qui longent le Mozambique, la vue est imprenable. L'Océan Indien décline sa palette de couleurs et au loin, l'archipel de Bazaruto nous fait signe. Une petite heure de bateau, on rejoint l'île, défiant les petits caprices de l'océan. Il faut escalader la dune de l'île de Bazaruto pour prendre de la hauteur et observer les bancs de sables qui se dessinent tout en rondeur, en blanc et bleu azur. Sous l'eau, sa barrière de corail est encore préservée et éclatante. Un aquarium. On se souvient alors combien la nature regorge de merveilles.