Au coeur de l'Europe balkanique, la Bulgarie est un carrefour naturel entre Orient et Occident. De cette position géographique, elle a hérité d'un patrimoine d'exception et d'une culture slave aux couleurs orientales. C'est pour cette identité unique qu'il faut découvrir la Bulgarie, mais aussi pour sa nature protégée qui enchante si bien les amateurs de randonnées que les amants du farniente. Lacs, forêts, montagnes ou stations balnéaires comme Varna, sur les bords de la mer Noire, comptent parmi les atouts de cette destination. Plovdiv est l'une des Capitales européennes de la Culture 2019, c'est donc l'année idéale pour découvrir la Bulgarie ! Pour ne rien rater des beautés de ce pays, nous avons sélectionné 10 étapes indispensables à un séjour réussi. 

Le monastère de Rila© Dennis Van de Water - Shutterstock.com

Sofia, une charmante capitale

 

Entre histoire et modernité, aux portes de l'Orient, Sofia regorge de trésors culturels que l'on découvre aisément à pied, dans son centre-ville à taille humaine. L'un des principaux monuments de Sofia est sa cathédrale Saint-Alexandre-Nevski, le plus grand lieu de culte orthodoxe des Balkans. Construite entre 1904 et 1912, ses dômes dorés extérieurs ne sont qu'un bref aperçu de sa riche décoration intérieure de style néo-byzantin. 

Cathédrale Saint-Alexandre-Nevski© Author\'s image

Plovdiv, Capitale européenne de la Culture 2019

 

Capitale européenne de la Culture 2019, Plovdiv met cette année les petits plats dans les grands pour dévoiler aux visiteurs les beautés de son centre historique. Cette ville aux mille visages abrite une architecture unique, mélange de diverses influences et de plusieurs époques. De son impressionnant amphithéâtre romain construit au IIe siècle, à ces charmantes ruelles colorées, c'est une étape charmante et incontournable en Bulgarie. 

L'Odéon romain de Plovdiv© RossHelen - istockphoto

Le monastère de Rila, joyau des montagnes

 

Perdu dans les montagnes, le monastère de Rila est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il fut fondé au Xe siècle et reconstruit au XIXe siècle après un terrible incendie. Aujourd'hui, la tour Hrelio est la partie la plus ancienne de l'édifice, elle date du XIVe siècle. Lieu de recueillement, le monastère de Rila a accueilli de nombreux auteurs phares de la littérature bulgare dans sa splendide bibliothèque notamment. Aujourd'hui, une dizaine de moines vit encore dans ce lieu historique. 

Le monastère de Rila© Dennis Van de Water - Shutterstock.com

Le Parc national du Pirin, un écrin de verdure

 

Avec sa surface de 4 000 ha, le Parc national du Pirin fait le bonheur des randonneurs qui trouvent un réseau de sentiers balisé très développé traversant tout son territoire. Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, le parc abrite une faune et une flore rares. On y trouve notamment plus de 50 espèces végétales endémiques ainsi que des ours bruns, des aigles ou des chamois. La géographie tout en relief du Pirin est aussi intéressante : le pic Vihren est le point culminant du parc, il s'élève à 2 914 m et offre de belles possibilités d'ascension. 

Parc national du Pirin© Emil - stock.adobe.com

Varna, perle de la mer Noire

 

Varna est la plus grande ville du littoral bulgare ainsi qu'une station balnéaire réputée. Son architecture charmante, ses façades néoclassiques, sa promenade en bord de mer et son vin, issu d'un cépage local de qualité, sont autant de raisons de la visiter lors d'un voyage sur les bords de la mer Noire. Très dynamique, Varna a su séduire les voyageurs à tel point qu'elle fait parfois de l'ombre à Sofia, la capitale. 

La plage de Varna© master2 - iStockphoto

 Veliko Tarnovo, ville-musée

 

Au nord de la Bulgarie, Veliko Tarnovo est l'ancienne capitale du second royaume bulgare. Très dynamique culturellement, Veliko Tarnovo compte 28 musées au total : un chiffre record pour une ville de 143 000 habitants ! La ville est construite en terrasse et séparée par les méandres de la rivière Yantra. Les maisons suspendues et les ruelles sinueuses de son centre historique lui donnent un charme fou et sa campagne environnante est idéale pour une promenade bucolique. 

Veliko Tarnovo© elvistudio - stock.adobe.com

Nessebar, cité byzantine

 

À seulement quelques kilomètres de la Côte du Soleil, sur une presqu'île de la mer Noire, Nessebar est l'une des plus anciennes villes d'Europe. C'est une étape de choix pour qui s'intéresse à l'architecture byzantine puisque c'est ici qu'on en trouve les plus brillants exemples de Bulgarie. Si la ville a toutefois perdu de son authenticité avec le développement du tourisme, son patrimoine reste néanmoins très intéressant, ce serait en effet la ville avec le plus grand nombre d'églises par habitant ! 

Nebessar© leo_nik - stock.adobe.com

Koprivshtitsa, un village pittoresque

 

À 110 km de Sofia, dans la montagne Sredna Gora, Koprivshtitsa est un agréable village à voir lors d'un séjour dans la capitale bulgare. Il rassemble de très beaux exemples de l'architecture du XIXe siècle et ses façades colorées lui offrent une vivacité unique. C'est ici que l'Insurrection d'avril contre les Turcs débuta en 1876, dans les maisons d'Oslekov, de Kableshkov, de Georgi Benkovski, ou encore de l'écrivain Lyuben Karavelov que l'on peut encore aujourd'hui visiter. 

Maison de Koprivshtitsa© Chloé Obara

Madara, histoire d'un cavalier

 

Au nord-est du pays, Madara fut le premier lieu sacré du Premier Empire bulgare. De son passé, la ville a conservé un célèbre cavalier classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Gravé dans la roche calcaire vers 710 avant notre ère, le cavalier de Madara est entouré d'une aura de mystère qui le rend fascinant. Situé à flanc de falaise, à 23 m de hauteur, il garde l'entrée de la ville. On y devine un cavalier enfonçant une lance dans un lion qui se trouve au pied de son cheval. À voir absolument ! 

Le cavalier de Madara© georgidimitrov70 - stock.adobe.com

Pobiti Kamani, la forêt pétrifiée

 

Située sur la nationale 2, la forêt pétrifiée date d'il y a 50 millions d'années, il s'agit certainement du site le plus mystérieux de Bulgarie. Ici, ce ne sont pas des arbres que l'on trouve, mais des pierres fossilisées aux formes étranges atteignant jusqu'à 10 m de hauteur ! L'origine de cette forêt est encore incertaine : certains y voient un phénomène minéral, d'autres les traces d'une civilisation humaine aujourd'hui disparue. 

La forêt pétrifiée© Sergej Razvodovskij - stock.adobe.com