Chaque année, le Tour de France est le rendez-vous estival de tous les passionnés de cyclisme. L'édition 2020 se veut toutefois exceptionnelle puisqu'elle n'a pas eu lieu en juillet, mais a débuté le 29 août. Ce report dû aux conditions sanitaires actuelles donne une tout autre allure à ce Tour, mais les 21 étapes annoncées procureront, comme chaque année, bien des frissons aux amateurs ! La Grande Boucle débute cette année sous le soleil de Nice pour se conclure, comme à chaque édition depuis 1975, sur les Champs-Élysées. Voici 10 étapes de ce Tour de France 2020 à ne pas manquer. 

©

L'étape 6 : Le Teil > Mont Aigoual, le jeudi 3 septembre

Après la deuxième étape entre Gap et Privas, le jeudi 3 septembre est attendu pour son épreuve dont l'arrivée se situe au Mont Aigoual, dans le Massif central. Entre le Gard et la Lozère, ce mont qui culmine à 1 567 m donnera certainement du fil à retordre aux cyclistes, surtout dans le rude col de la Lusette. Côté nature, le paysage s'annonce splendide avec un panorama incomparable sur les Cévennes. 

©

L'étape 8 : Cazères-sur-Garonne > Loudenvielle, le samedi 5 septembre

Deux étapes sont cette année prévues dans les Pyrénées, la première d'entre elles relie Cazères-sur-Garonne en Haute-Garonne à Loudenvielle dans les Hautes-Pyrénées. Durant ces 140 km, les coureurs devront affronter trois acensions périlleuses : le col de Menté, le port de Balès et le col de Peyresourde. Une épreuve exigeante durant laquelle on pourra admirer des villages de charme comme Saint-Béat en Haute-Garonne.

©

L'étape 10 : Île d'Oléron (le château d'Oléron) > Île de Ré (Saint-Martin-de-Ré), le mardi 8 septembre

Quittons la montagne pour un itinéraire côtier ! Cette étape relie deux îles de Charente-Maritime entre elles : l'île d'Oléron et l'île de Ré. Un décor inédit pour les coureurs qui devront se confronter au milieu maritime. Le long du parcours, on apercevra des stations balnéaires renommées comme Saint-Palais-sur-Mer avant de traverser des villes comme Royan, Rochefort ou La Rochelle. 

©

L'étape 12 : Chauvigny > Sarran Corrèze, le jeudi 10 septembre

Cette étape de 218 km est la plus longue de cette édition du Tour de France. Au départ de Chauvigny, elle traverse la Vienne, la Haute-Vienne pour arriver en Corrèze, à Sarran. Parmi les grandes difficultés de cette épreuve, le suc au May est très attendu pour son altitude de 900 m. Parmi les sites traversés, on découvrira le lac de Saint-Pardoux, l'un des sites touristiques majeurs de la Haute-Vienne. 

©

L'étape 14 : Clermont-Ferrand > Lyon, le samedi 12 septembre

Cette épreuve relie deux grandes villes, Clermont-Ferrand et Lyon, du Puy-de-Dôme au Rhône en passant par la Loire. Le parcours s'avère bien chargé pour les cyclistes. Le passage du col du Béal est très attendu, tout autant peut-être que les 15 km au cœur de Lyon ! Un parcours urbain qui passe par deux des fameuses collines de la ville : la côte de la Croix-Rousse et celle de la Duchère. 

©

L'étape 15 : Lyon > Grand Colombier, le dimanche 13 septembre

Départ dans le Rhône pour arriver dans l'Ain en passant par l'Isère, une étape de montagne s'il en est ! Le Grand Colombier est un des massifs du Jura, il culmine à 1 501 m. Une arrivée au sommet inédite et particulièrement attendue pour tous les amateurs du Tour, car la montée finale est très longue et sera certainement décisive pour le classement  ! Le col du Grand Colombier est considéré comme l'un des plus difficiles de France par les cyclistes. 

©

L'étape 16 : La Tour-du-Pin > Villard-de-Lans, le mardi 15 septembre

Après une journée de repos, les étapes de montagne continuent en Isère ! Le 15 septembre, les coureurs partiront de La Tour-du-Pin pour rejoindre Villard-de-Lans. Tout au long de l'étape, les difficultés et les montées se succéderont  : de la côte de Virieu jusqu'à l'ultime montée de St-Niziers-du-Moucherotte en passant par le col de Porte, les grimpeurs seront mis à l'épreuve ! 

©

L'étape 17 : Grenoble > Méribel Col de la Loze, le mercredi 16 septembre

Entre l'Isère et la Savoie, cette étape nous fait découvrir de beaux paysages de montagne, à commencer par ceux du Parc naturel régional de la Chartreuse à Crolles. Les difficultés principales de l'étape résident dans la traversée de deux cols : le col de la Madeleine et le col de la Loze où l'arrivée se fera à 2 304 m. Les coureurs traverseront aussi des villes comme Moûtiers, située sur les contreforts du massif de la Vanoise, ou bien Brides-les-Bains, une agréable cité thermale. 

©

L'étape 20 : Lure > La Planche des Belles Filles, le samedi 19 septembre

Le fameux contre la montre final débutera cette année à Lure, en Haute-Saône, jusqu'à La Planche des Belles Filles, sommet du massif des Vosges dont l'ascension sera longue de 5,9 km avec une pente à 8,5 % en moyenne. Côté patrimoine, les coureurs traverseront notamment la région des Mille Étangs en Haute-Saône où le paysage naturel composé d'étangs et de tourbières a été façonné par des glaciers aujourd'hui disparus.  

©

L'étape 21 : Mantes-la-Jolie > Paris Champs-Élysées, le 20 septembre

Comme chaque année depuis 1975, l'arrivée du Tour de France aura lieu sur les Champs-Élysées. Une entrée dans la capitale attendue si bien pour les coureurs que pour le public qui frémira d'impatience a leurs côtés. Depuis Mantes-la-Jolie, le circuit de cette ultime étape passe par les Yvelines et les Hauts-de-Seine avant son arrivée à Paris. Une traversée de la grande et de la petite couronne avant de sacrer le vainqueur de cette édition ! 

©