Le guide touristique BRÉSIL NORDESTE / AMAZONIE du Petit Futé

Bem-vindo ao Brasil !

L'Amazonie... le Nordeste... Deux noms essentiels de l'immense Brésil, deux mythes majeurs offrant un contraste presque parfait. À l'ouest, l'Amazonie, immensité végétale, impénétrable, perforée par le plus long fleuve du monde, et principale réserve de biodiversité de la planète. S'y aventurer, c'est céder à l'appel des légendes qui ont nourri nos songes, peuplés d'Indiens farouches, d'arbres géants, et d'un bestiaire fantastique (jaguars féroces, piranhas voraces et anacondas mangeurs d'hommes). Une fois baigné dans la moiteur tropicale, on comprendra comment ce territoire hors norme, par la fascination qu'il provoque et le trouble qu'il suscite, a pu leur donner naissance. Et on constatera que le mythe, comme souvent, dépasse la réalité en la caricaturant. Faire aujourd'hui l'expérience de l'Amazonie, c'est confronter le réel et l'imaginaire et aller à la recherche de sensations primitives. Découvrir la culture des Caboclos, métis d'Indiens et d'Européens que l'on rencontre au bord des cours d'eau. Éprouver la puissance inouïe d'une nature prodigieuse. Et faire confiance à ses sens pour en recevoir la générosité.

À l'est, le Nordeste, la grande corne du Brésil, aride en son coeur, à peine plus fertile quand on s'approche du littoral, propose un véritable condensé d'émotions. C'est ici que le Brésil naquit et fit ses premiers pas, les abondants vestiges de Salvador, Olinda, São Luis ou Alcântara en témoignent admirablement. Ici encore que l'on s'émerveille en parcourant des sites naturels d'exception qui à eux seuls justifieraient que l'on entreprenne le voyage : les Lençóis Maranhenses, Fernando de Noronha, la Chapada Diamantina, sans compter une infinité de plages de rêve. C'est enfin ici que la culture brésilienne, marquée par la force de son héritage africain, se distingue par sa diversité et sa vitalité : forró pour la musique, bumba meu boi pour le folklore, acarajé et fruits de mer pour la gastronomie. Voici réunis dans un même guide l'Amazonie et le Nordeste, deux régions que tout semble opposer. À l'exception de l'emploi des superlatifs, indispensables pour les présenter et rendre compte de la formidable énergie qui en émane. À l'exception, aussi, de l'admirable hospitalité que démontre leur population envers l'étranger. Voilà qui constitue la plus belle des invitations.

L'équipe de rédaction

REMERCIEMENTS. Nous remercions celles et ceux, Brésiliens ou résidents, qui ont contribué à la rédaction de ce guide.

Les principales destinations BRÉSIL NORDESTE / AMAZONIE

Galerie photo BRÉSIL NORDESTE / AMAZONIE

Idées de séjour BRÉSIL NORDESTE / AMAZONIE

Séjour court (10 jours)Haut de page

Pour un court séjour dans le Nordeste ou le Nord du Brésil, nous suggérons de concentrer votre voyage sur une seule région, afin d'éviter les longs déplacements (et les frais onéreux) et de profiter au maximum sur place. Voici notre suggestion pour un séjour à Bahia, un état qui offre des belles plages et une charmante capitale.

Jour 1. Départ de France et arrivée à Salvador (selon l'horaire du vol).

Jour 2. Avec les batteries bien chargées par un bon petit déjeuner à la brésilienne, la visite de la ville commence par le Pelourinho, dans le centre historique. Plusieurs endroits à connaître : Maison Jorge Amado, galerie de la fondation Pierre Verger, église et Largo do Cruzeiro São Francisco, église Nossa Senhora do Rosario et encore l'ascenseur Lacerda sans oublier de faire une halte au grand Mercado Modelo, certes un peu touristique, mais intéressant pour ceux qui aiment cette ambiance marchande. Le soir, le spectacle du Ballet folklorique de Bahia au Théâtre Miguel Santana (Pelourinho) permet de bien finir cette journée culturelle.

Jour 3. Une journée pour visiter les autres quartiers de Salvador. On commence par le Bonfim et sa belle église. Ceux qui aiment prendre un petit verre au bord de l'eau ou une glace aux parfums tropicaux suivront vers la Ribeira. Retour vers le centre et visite du musée d'Art moderne. Après on traverse le couloir de la Vitória (possibilité de visiter le musée d'Art de Bahia) pour arriver à Barra et profiter en fin de journée du fameux coucher du soleil au pied du phare.

Jour 4. Les plages, enfin ! On quitte la zone urbaine de Salvador pour se diriger vers le sud de Bahia, plus précisément à l'île de Morro de São Paulo. Après deux heures de route et deux heures de bateau, on est ravi de débarquer dans ce petit village bordé de cocotiers où les voitures ne rentrent pas et les rues ne sont pas encore pavées (uniquement du sable ici). Un saut dans la mer et un repas chaud sur la place centrale marquent la fin de journée.

Jour 5. A Morro de São Paulo quatre plages au choix, toutes joignables à pied (la dernière demande un peu plus de marche). Bonne infrastructure sur place pour déjeuner.

Jour 6. Il est possible de profiter des plages pas explorées la vieille ou de faire une randonnée jusqu'à Gamboa, petit village de pêcheurs.

Jour 7. Il est temps de lever l'ancre, mais pas pour longtemps. Au port, les bateaux amènent les amateurs de la nature jusqu'à Boipeba. Très verte et encore assez sauvage, cette île ne connaît pas encore le même engouement que celle de Morro de São Paulo. Repos et tranquillité assurés.

Jour 8. Une journée entière pour profiter des beautés naturelles et des plages de Boipeba ou retour en fin de journée vers Salvador.

Jour 9. Le voyage touche à sa fin. Pour ceux qui ont choisi de rester à Boipeba, dernières baignades et retour à Salvador en fin de journée.

Pour ceux qui sont déjà sur la capitale, une dernière journée est au programme pour profiter d'autres beautés de Bahia. Au choix : excursion à Cachoeira dans le Recôncavo (compter 2 heures de route pour y arriver), un village pittoresque. Situées au bord de la rivière Paraguaçu, plusieurs petites églises sont à visiter dans les rues historiques.

Pour ceux qui souhaitent continuer sur le bord de mer, un voyage jusqu'à Praia do Forte est un bon choix (compter environ 2 heures de trajet). Dans cette station balnéaire où les cocotiers entourent la plage, les tortues marines sont aussi au rendez-vous. Si elles ne sont pas toujours visibles directement dans l'eau, elles seront sûrement dans le centre Tamar, siège du programme national pour la préservation de cette espèce menacée d'extinction.

Jour 10. Départ vers la France.

Séjours longs Haut de page
Séjour de 15 joursHaut de page

Durant 15 jours il est possible d'exploiter différentes zones et de se livrer à la grâce des contrastes des différents Etats.

Jour 1 à 6. Séjour à Bahia et ses environs (identique au séjour court).

Jour 7. De Morro de São Paulo on retourne vers Valença pour poursuivre encore plus au sud de Bahia, jusqu'à Itacaré. Ce village verdoyant qui conserve un charme assez rustique est un des spots favoris des surfeurs brésiliens.

Jour 8. Ceux qui préfèrent se reposer pourront rester dans le village et exploiter doucement les plages dites urbaines (mais loin d'être urbanisées !). Plusieurs spots et paysages époustouflants sont à découvrir. La praia da Concha est idéale pour les enfants et pour ceux qui aiment une mer sans vagues, car ici elle se mélange à la rivière. Les plus actifs pourront faire l'excursion vers Itacarezinho, une des plages les plus réputées du coin. Le coucher du soleil se passe sur la Ponta do Xaréu, et avec un peu de chance avec un spectacle de capoeira juste après.

Jour 9. Excursion vers la plage de Jeribucaçu. Il est temps de rentrer dans la jungle et de faire un trekking d'une heure dans le marais. Au bout du chemin une belle plage pour récupérer ses énergies. Au menu poisson frais grillé sur demande.

Jour 10. D'Itacaré on se rend à l'aéroport d'Ilhéus (une heure de route environ) pour s'en voler jusqu'à Fortaleza. Visite du centre-ville l'après-midi : marché central, cathédrale, musée du Ceará et fort. Ensuite direction du Dragão do Mar où se trouve le Memorial da Cultura Cearense et le musée d'art contemporain, sans oublier son café réputé. La soirée se passe sur la place du centre culturel où les terrasses des bars se remplissent.

Jour 11. Direction l'incontournable plage du Futuro. Ici le calme n'est pas de mise, mais la visite s'avère intéressante. Les gens viennent surtout s'attabler et profiter de l'infrastructure des kiosques qui offrent en plus des services de restauration et bar, douches, massages, boutiques et même des concerts de forró. Retour vers 16h pour profiter de la fin de journée sur la Beira Mar. Promenade au bord de mer, visite du marché d'artisanat et dîner sur place.

Jour 12. On quitte la frénésie de la grande ville pour aller à Jericoacoara, un petit coin de paradis sur la côte au nord-ouest de Fortaleza. Le Voyage dure environ 6 heures, mais la dernière se fait déjà en jeep et se déroule au milieu des dunes de sable blanc et des lagons d'eau douce. Arrivée en début d'après-midi. Promenade, baignade et coucher du soleil sur la dune au bord de mer où les capoeiristas (joueurs de capoeira) se retrouvent juste après.

Jour 13. Les lagons. Excursion en buggy dans les environs de Jericoacoara. Soleil et panorama époustouflant assurés. Apéro sur l'allée des caipirinhas et soirée dans le village.

Jour 14. Baignade sur la plage du village. Retour vers Fortaleza à 15h.

Jour 15. Retour en France.

A partir de 3 semainesHaut de page

Les possibilités sont nombreuses pour un séjour de trois semaines, voire plus. Vous pouvez opter pour prendre plus de temps à chaque endroit, visiter encore d'autres sites dans un même Etat déjà visité (faire un saut à la Chapada Diamantina à Bahia pour changer un peu des plages, par exemple) ou vous aventurer dans un nouvel environnement.

Jour 1 à 3. Premiers jours à Bahia (identique au séjour court).

Jour 4. Direction la pittoresque Praia do Forte à 2 heures de Salvador en bus. Le village est charmant et offre plusieurs options d'hébergement et gastronomiques. C'est également le siège du projet Tamar pour la préservation des tortues marines (lieu ouvert au public). Nuit sur place.

Jour 5. Une journée pour profiter de la plage et du soleil. Les plus actifs pourront découvrir la plage de Guarajuba distante de quelques kilomètres.

Jour 7. Retour à Salvador et direction Fortaleza. On profite de la fin de journée sur la praia de Iracema (pas de baignade), sur la terrasse d'un bar au bord de mer.

Jour 8 à 12. Séjour à Fortaleza et Jericoacoara (identique au séjour précédent). Nuit à Fortaleza.

Jour 13. Embarquement pour São Luis. Le centre-ville est classé patrimoine de l'humanité par l'UNESCO et offre une très belle promenade au long des rues bordées d'anciennes maisons. Hélas, le tout est un peu délabré, mais le charme d'antan est toujours présent.

Jour 14. On prend la route direction Barreirinhas pour approcher le Parc national des Lençois Maranhenses. Une première excursion est possible en début d'après midi. Au milieu des dunes de sable blanc se cachent plusieurs lagons d'eau douce, un véritable paysage de rêve ! Dîner dans le centre de Barreirinhas.

Jour 15. Une deuxième journée s'avère plus que nécessaire pour explorer les beautés locales. Cette fois-ci on monte la rivière pour avoir une autre perspective et connaître les environs.

Jour 16. Retour vers la capitale de l'Etat et vol São Luis - Belém. Visite de la vieille ville : Teatro da Paz, fort du Castelo, place Frei Brandão, Casa das onze janelas et musée de la ville où l'on peut voir au premier étage l'élégant et bien conservé salão verde, ancien salon de la mairie. Après déjeuner visite du parc Emile Goëldi pour approcher la faune et la flore amazoniennes.

Jour 17. Marché Ver-o-Peso, un des plus intéressants du Brésil. Possibilité de goûter à l'açai dans un des bouis-bouis sur place. A ne pas rater le marché de la viande (Mercado Municipal de Carne Francisco Bolonha) construit en fer forgé et restauré. Après-midi dans le Mangal das Garças, beau parc botanique et zoo.

Jour 18. Excursion en bateau au long des nombreuses îles fluviales autour de Belém.

Jour 19. Vol Belém-Manaus. Visite du centre-ville et du fameux opéra.

Jour 20. Transfert vers un ecolodge dans les environs de Manaus. Début de l'expédition amazonienne.

Jour 21. Excursion et marche dans la forêt. Découverte de l'écosystème amazonien.

Jour 22. Matin : repos au lodge pour les uns, excursion pour les autres. Randonnée l'après-midi.

Jour 23. Matinée au lodge et retour vers Manaus

Jour 24. Retour en France.

Séjours thématiquesHaut de page
Rota das Emoções : Jericoacoara, Delta do Parnaíba et LençóisHaut de page

Une route sur la côte entre le Ceará et le Maranhão. Un périple de rêve pour ceux qui aiment la nature et les parcours off road.

Le voyage commence à Jericoacoara, à quelques heures de Fortaleza, dans le nord-ouest du Ceará. La magnifique plage et le charmant village sont déjà une attraction à part entière, mais en buggy on peut aller plus loin, jusqu'à l'intérieur du parc national de Jericoacoara et se perdre au milieu des dunes et des lagons d'eau douce qui se remplissent durant la saison des pluies. Vu le charme du lieu et la longue distance depuis la capitale Fortaleza, il est conseillé de passer deux nuits sur place au moins, trois ne seraient pas de trop.

Le voyage se poursuit par la côte, direction le Delta du Parnaíba dans l'état du Piauí, avec une petite halte à Camocin. Ce delta débouchant directement sur la mer est composé d'environ 80 îles, certaines donnant d'un côté sur le fleuve, de l'autre sur la mer, et possède une riche biodiversité. Plusieurs plages et promenades en bateau sont au programme. Côté gastronomique, le crabe est le mets incontournable. Ceux qui souhaitent rester plus longtemps sur place peuvent visiter aussi les plages de Luis Correa et de Coqueiro et le pittoresque village de Parnaíba.

Troisième et dernière étape : les Lençóis Maranhenses. Depuis le Piauí la route amène les aventuriers jusqu'à Barreirinhas, déjà dans l'Etat du Maranhão. C'est à partir de ce village qu'il est possible d'explorer le parc national des Lençóis Maranhenses. Plusieurs excursions possibles : Lençóis, Petits lençóis, Tutóia et Rio Preguiça (compter au moins un après-midi pour chacune d'entre elles). Attention, il faut toujours la compagnie d'un guide pour pénétrer dans le parc en sécurité.

Le retour se fait par la ville de São Luís, dont le centre historique est classé au patrimoine culturel de l'Humanité de l'Unesco.

Route des sites inscrits au patrimoine de l'UnescoHaut de page

Au total le Brésil possède 18 sites inscrits au patrimoine mondial, dont 11 culturels et 7 naturels. Parmi les 11 culturels, 5 se trouvent dans le Nordeste et font partie des grandes attractions de la région.

Ceux qui souhaitent connaître un peu plus ce patrimoine et visiter les centres historiques colorés, vestiges du Brésil colonial, se rendront à Olinda (Pernambuco), à Salvador (Bahia) et à São Luis (Maranhão). Ces trois localités possèdent un charme fou.

Inscrite plus récemment sur la liste du patrimoine de l'Unesco (août 2010), la Praça de São Francisco située dans la ville de São Cristovão, dans le Sergipe, n'est pas sur le même registre des villes coloniales précédentes. Cette place est en effet la seule représentante du tracé urbain d'origine espagnole présent au Brésil.

Enfin, dernier lieu démontrant encore une fois la diversité de ce pays continent, le parc national de la Serra da Capivara, situé dans le sud du Piauí, est tout à fait exceptionnel. Ici ce ne sont pas les vestiges de la colonie portugaise qui sont à découvrir, mais un endroit beaucoup plus ancien et d'une grande pertinence historique. Parmi les 900 sites archéologiques, les caves et les peintures rupestres - dont l'une datée d'environ 10 530 ans - révèlent beaucoup sur la présence de l'homme sur le continent américain. Au milieu de tous ces vestiges, c'est un aspect du Brésil encore méconnu qui se dévoile au visiteur curieux et passionné d'histoire. Sur place les céramistes retracent les motifs rupestres sur de belles pièces faites à la main. Un beau travail à admirer.

Pour les amateurs de nature, la région regroupe aussi le Complexe de conservation de l'Amazonie centrale, la côte de la découverte (Bahia) et les réserves de Fernando de Noronha et de l'Atol das Rocas (Pernambuco), sites inscrits au patrimoine naturel de l'Unesco.

Immersion dans la forêt amazonienneHaut de page

Le vaste territoire de l'Amazonie, au nord-ouest du pays, avec sa forêt tropicale aux arbres géants et peuplée d'animaux sauvages, ses nombreuses rivières et son fleuve Amazone mythique, suscite la fascination, mais aussi une certaine crainte face à un milieu hostile pour l'homme. Les Brésiliens sont encore peu nombreux à aller à la rencontre de cette partie de leur pays : accès difficile, tourisme de luxe, peur des animaux, les motifs sont divers. De plus, déforestation et trafic illégal de bois font souvent la une des médias. Mais la réalité va bien au-delà de ces clichés et faits d'actualité. Les initiatives touristiques sont nombreuses et les voyages encadrés sont possibles. En partant de Manaus, capitale de l'Etat d'Amazonas, quelques circuits sont organisés. Le séjour en Amazonie se fait le plus souvent en écolodge au milieu de la forêt, mais en zone sécurisée. Une fois sur place, on pourrait se croire à l'époque des grandes découvertes. Le paysage est luxuriant, on entend les cris des animaux, on croise les petits singes. En dehors des écolodges il est possible également de réaliser des croisières au départ de Santarém et de Belém, renseignements et billets avec les agences de tourisme de chaque ville. C'est un Brésil mystérieux qui se dévoile !

Le littoral du NordesteHaut de page

Le Nordeste offre encore des coins sauvages et peu fréquentés, surtout en dehors de la période des grandes vacances. Certes, les plages bondées et les grands resorts, hôtels de luxe et de masse, qui proposent les formules tout compris, existent et sont mêmes nombreux. Néanmoins, en s'éloignant un peu des centres urbains et stations balnéaires, en prenant le bateau ou le bus pour une ou deux heures, on peut se retrouver dans des lieux encore méconnus même des Brésiliens, qui préfèrent plutôt la frénésie des endroits plus animés. Sur le littoral sud de Bahia les exemples sont nombreux : Praia do Espelho, Ilha de Boipeba, péninsule de Marau. Dans tous ces lieux cohabitent la forêt, le sable fin, la mer translucide et chaude toute l'année. Au lieu des grands complexes hôteliers, on retrouve des pousadas de charme, souvent tenues par les propriétaires eux-mêmes où la décoration et l'accueil sont soignés.

Dans le Maranhão, c'est sans nul doute le parc des Lençois Maranhenses qui fait la renommée de l'Etat. Un désert au milieu de la forêt, découpé par des lagons d'eau douce qui se remplissent durant la saison des pluies. Heureusement le lieu est protégé. Pour y accéder, le plus simple c'est de prendre une excursion au départ de Barreirinhas, à environ 280 km de São Luis, la capitale du Maranhão. La visite reste inoubliable.

Les croisières en Amazonie

Si vous souhaitez connaître l'Amazonie autrement qu'en passant par les écolodges dans les environs de Manaus ou en excursion d'une ou deux heures autour de Belém, optez par une croisière de plusieurs jours (entre 2 et 7 nuits) sur l'Amazone, le Rio Negro ou le Rio Solimões.

Le voyage progresse sur un cours d'eau dont la largeur varie de quelques centaines de mètres à plusieurs kilomètres, pris en étau par la masse végétale qui forme des murs impénétrables sur chaque côté. Votre hamac se mélange à ceux des Brésiliens avec qui vous partagerez un morceau de vie le temps de la traversée jusqu'à Santarém, Belém ou Manaus (selon les bateaux il existe également l'option de cabine privée). Confort sommaire certes, mais le sentiment d'être un peu Brésilien n'est pas usurpé. Ce sera l'occasion d'échanger des conversations avec les autres passagers, tout en admirant les abords du plus grand fleuve du monde. A certains endroits, l'Amazone est large de 40 km ! Mais de fréquentes îles le parsèment. On voit donc toujours des terres à l'horizon. La vie à bord est rythmée par le service des repas, seule activité organisée à heure fixe (menu basique à base de riz, feijão, poisson). Parfois, des Indiens en canoë abordent le bateau pour vendre des coeurs de palmiers et autres crevettes d'eau douce.

Différentes offres

Le bateaux réguliers, dits "de linha", comme le N/M Santarém et le N/M Nélio Corrêa. Ces bateaux sont ceux qui circulent régulièrement toute l'année dans la région, notamment entre Belém et Manaus en passant par Santarém. L'embarquement est possible dans ces trois villes principales, ainsi que dans d'autres plus petites. Ce sont de bateaux de transport (passagers et marchandises), ne proposant pas d'autres activités ou excursions intermédiaires. Vous aurez le choix entre un voyage avec un peu plus de confort en cabine privée avec salle de bains, ou bien de partager votre séjour avec de nombreux inconnus dans la classe "hamac".

Santarém se trouvant à peu près à mi-distance entre Manaus et Belém, c'est un bon choix de départ pour une croisière confortable et pas trop longue, car il faut savoir que le paysage, malgré sa beauté, peut devenir un peu monotone au bout de plusieurs jours à bord. Si vous optez pour faire le trajet de Belém jusqu'à Manaus (ou vice-versa), pensez à faire le retour par avion vers une autre destination. Les bateaux sont équipés de restaurants (assez précaires pour certains) et de toilettes. Si vous voyagez en hamac sachez que le confort est sommaire et l'intimité inexistante, restez attentifs à vos affaires et ne les laissez pas sans surveillance. Pensez aussi à vous munir de quelques biscuits et autre nourritures pratiques à manger ne nécessitant pas de réfrigération. Il est toujours utile d'apporter de l'eau potable également. N'oubliez surtout pas d'apporter votre moustiquaire ou un antimoustiques efficace pour vous protéger des moustiques et autres insectes.

Vous achèterez les billets directement aux terminaux fluviaux (terminal hidroviário). Entre Manaus et Belém, compter de 5 à 7 jours selon l'itinéraire, départ de Belém le mercredi et de Manaus le vendredi (à confirmer sur place). De Belém à Santarém, compter 2 nuits (environ 30 heures), un peu moins de Santarém à Manaus.

Les bateaux de croisières. Quelques bateaux plus confortables et mieux équipés naviguent au coeur de l'Amazonie au départ de Santarém et surtout de Manaus sur les fleuves Amazone, Negro et Solimões. L'offre est complète proposant excursions intermédiaires accompagnées de guides touristiques. Vous aurez le confort d'une cabine avec salle de bains privée et des repas plus intéressants, sans compter le charme de certaines embarcations.

Ailleurs sur le web

Liens utiles Brésil Nordeste

Toutes les bonnes adresses Brésil Nordeste

Sélection Restaurants Brésil Nordeste

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté