Guide de Patagonie : Jeux, loisirs et sports

Équitation

La randonnée à cheval est un excellent moyen de visiter des vallées reculées et des espaces infinis, à la rencontre des huasos chiliens ou des gauchos argentins. Les habitants de Patagonie, notamment dans la région chilienne de Aysén, utilisent encore cet animal pour se véhiculer (la bête est alors appelée sillero, ou pour transporter des marchandises, pilchero).

En général, les chevaux sont habitués à être montés, ils connaissent la plupart des routes que vous emprunterez, et il est peu probable - mais jamais impossible - que vous ayez un problème.

Location de chevaux dans presque toutes les auberges du Sud chilien. Les coins les plus agréables se situent près de Valdivia, de Puerto Varas, de Cochamó, dans la vallée du río Puelo, dans le parc national Chiloé, dans la vallée de Futaleufú, sur la côte ouest du lac General Carrera (Campos de Hielo Norte, superbes promenades en perspective), près de Cochrane, ou autour des Torres del Paine.

En Argentine, la plupart des estancias proposent des excursions à cheval ; vous n'aurez que l'embarras du choix. Les coins les plus appropriés pour se livrer à une folle chevauchée sont près d'El Calafate et autour d'Ushuaia notamment.

Escalade

Dans les Andes, les sommets sont souvent plus élevés que le mont Blanc. Pensez au mal d'altitude, ne forcez pas votre pas et prenez toutes les précautions d'usage. Vous pouvez louer l'équipement adéquat, notamment à Pucón et à Puerto Varas au Chili, ou à El Chaltén en Argentine. Procurez-vous les cartes de l'IGM (l'Institut géographique militaire au Chili), basées sur une échelle de 1/25 000. Cela dit, ces cartes n'existent pratiquement pas pour toute la région du Sud magellanique jusqu'à la Terre de Feu. Vous pourrez vous faire la main sur des murs d'escalade à Santiago, avant de partir au nord de la Patagonie, où des chemins fascinants ont été récemment tracés.

Si vous choisissez de faire confiance à un opérateur touristique, vérifiez bien le matériel à disposition ainsi que les connaissances du guide.

Voici une liste non exhaustive des endroits recommandés pour ce qu'il est ici convenu d'appeler " l'andinisme " :

Au sud du Chili se concentrent la plupart des infrastructures touristiques, mais aussi les voies les plus aventureuses. D'avril à septembre, le temps est très instable et médiocre. Au sud de la vallée des thermes de Chillán, plusieurs voies ont été tracées ; le mur du río Petrohue, près de Puerto Varas, est recommandé pour un jour d'excursion ; sinon, le dôme de granit de Cochamó (1 000 m de hauteur) est un excellent choix.

De nombreux volcans peuvent être " vaincus  " : Antuco (2 965 m), Tolhuaca, Llaima, Villarrica (l'un des plus touristiques), Lanín (escalade aussi depuis le côté argentin), Osorno (très populaire également), Tronador (superbe glacier), Melimoyu (peu fréquenté), San Valentín (4 058 m, plus haut sommet de Patagonie, comptez un bon mois d'ascension à cause du climat, depuis la vallée Exploradores, à l'ouest du lac General Carrera).

Citons aussi le mont Fitz Roy et les Torres del Paine (Torre Norte et la face est du Cuerno Este), tout au sud.

Pêche

Le Chili et l'Argentine sont deux pays réputés pour la pêche au saumon ou à la truite, particulièrement dans la région des Lacs ou en Patagonie. Les rivières les plus riches en poissons sont celles où le courant est rapide et l'eau peu profonde ; la lumière peut en effet envahir le fond et favoriser la croissance de petites algues, et donc d'insectes. Les poissons se concentrent habituellement dans les zones où le courant n'est pas fort, mais juste à proximité pour facilement attraper leur nourriture. N'oubliez pas que vous devez obtenir une licence pour pouvoir vous adonner à votre activité favorite.

Les coins recommandés dans le Sud chilien se situent autour de Pucón (ríos Liucura, Palguín), dans la région des Sept Lacs (au nord de la région des Lacs, pas loin de Panguipulli), du lac Ranco, autour du lac Llanquihue, dans les ríos Cochamó, Puelo, Chepú, Futaleufú ou Palena (peu connu), dans la région de Coyhaique, du lac General Carrera et de Villa O'Higgins, tout au sud de la Carretera Austral. La Terre de Feu chilienne est aussi recommandée, mais les transports sont peu pratiques.

En Argentine, la région de Bariloche est l'un des musts pour les amoureux de la pêche sportive ; d'une manière générale, la Patagonie argentine recèle de lagunes, de rivières qui font la joie des amateurs. La Terre de Feu, notamment près de Tolhuin, au sud de Río Grande, est un autre site intéressant.

Il est possible de pratiquer la pêche sportive au saumon en mer ou dans les estuaires. Les sites particulièrement recommandés se situent au niveau de la Bahía Ralún (estuaire de Reloncaví), ou près de la Carretera Austral, à l'embouchure du río Chamiza ou dans la baie de Quillaipe. Dans la région d'Aysén et en Patagonie, on pratique la pêche sportive en suivant la politique du " catch and release " : les prises sont enregistrées et aussitôt relâchées (pesca con devolución en espagnol). On peut pêcher des spécimens pesant jusqu'à 7 ou 8 kg (truites marron, arc-en-ciel...) !

Rafting - Kayak

Le Chili est un véritable paradis pour les amoureux de ces sports nautiques ; l'Argentine propose aussi quelques descentes intéressantes, dans une moindre mesure toutefois. On ne compte plus le nombre de rivières qui descendent des glaciers andins. Les paysages sont fantastiques. Les meilleures saisons s'étalent entre octobre et décembre pour la région centrale et la région des Lacs, et entre décembre et février pour la Patagonie. Il existe de nombreux opérateurs ; certains proposent même (au Chili) des excursions de kayak en mer (autour d'Hornopirén par exemple).

Dans le Sud chilien, les coins les plus touristiques (et donc où se situent la plupart des opérateurs) sont Pucón et Puerto Varas.

On peut évoquer les rivières suivantes : ríos Nuble (classe III), Bío Bío (classe V, excellent), Trancura Bajo (classe III, très populaire pour le rafting), Trancura Alto (classe IV), Maichín (près de Pucón, bien agréable), Fuy (classe IV, puis V et VI, sauts de 10 m de hauteur), Futaleufú (classes IV et V, très réputé, des compétitions internationales s'y sont tenues), Azul (classe III), Espolón (classes II et III, pour les débutants), Palena (classe II, pour de plus longues excursions de trois jours environ), Figueroa (classes III et IV), Cisnes (classes IV et V, eaux cristallines), Baker (classes III à V, certaines parties sont très difficiles, c'est la rivière qui draine le plus de volume dans le pays, mais la construction d'une centrale hydroélectrique risque de changer la donne).

En Argentine, la région de Bariloche et du lac Mascardi est encore une fois recommandée.

Ski

Les deux pays sont indiscutablement les hauts lieux du ski en Amérique du Sud. La saison s'étend de juin à septembre, parfois jusqu'en octobre en cas de grosses chutes de neige.

Les stations les mieux équipées sont les suivantes :

Au centre du Chili, près de Santiago, Portillo, La Parva, El Colorado/Farellones et Valle Nevado ; les trois dernières forment un ensemble de pistes reliées entre elles, comme les Trois Vallées alpines. La station de Chapa Verde est moins développée.

Au sud, les infrastructures sont moins importantes. Toutefois, les amoureux de ski hors piste et de snowboard trouveront amplement de quoi se réjouir, à Antuco, Lonquimay (bien pour le ski de fond), Las Araucarias, Villarrica, Antillanca (à une centaine de kilomètres d'Osorno), El Fraile (près de Coyhaique) ou au Cerro Mirador (dans la réserve nationale Magallanes).

En Argentine, inutile de dire que Bariloche est LA station de sports d'hiver d'Amérique du Sud. Mais les prix sont alors assez élevés, et les pistes très fréquentées. Pourquoi ne pas voir du côté de Junín de los Andes ou de San Martín de los Andes, ou alors d'Esquel ? Pour une session des plus australes, direction le Cerro Castor, près d'Ushuaia.

Thermes

Loisir bien agréable au Chili, un pays qui dispose d'une certaine quantité de thermes, très aménagés ou alors presque complètement sauvages. Nous avons listé la plupart des établissements ou sites dans la partie pratique du guide, avec les coordonnées et les modalités d'accès. Sachez qu'il est toujours possible de loger sur place, en camping ou alors dans un hôtel (la plupart du temps luxueux), voire dans des cabañas (sortes de bungalows). D'une manière générale, les thermes du Sud (ceux qui nous intéressent dans ce guide) sont beaucoup plus développés que les thermes du Nord.

Au sud du Chili se situent la plupart des établissements thermaux (30 % de l'offre globale du pays). Les thermes de Tolhuaca sont bien agréables ; autour de Pucón et dans la région des Lacs, on aura l'embarras du choix (Huife, San Luis, Menetue, Palguín, etc). Le secteur de Liquiñe, près de Coñaripe, est recommandé pour les amoureux de la nature, qui y dénicheront plusieurs thermes rustiques. Les Baños Cahuelmó, dans l'estuaire de Reloncaví, ne peuvent être accessibles qu'en bateau, ce qui constitue une plaisante excursion. Les thermes de Puyuhuapi, sur la Carretera Austral, constituent peut-être la structure la plus confortable de toutes. Enfin, les thermes de Quitralco ne sont accessibles que pour les fortunés qui partent en excursion à la Laguna San Rafael.

Trekking

La Patagonie chilienne et argentine ne se connaissent vraiment qu'en marchant. Les possibilités sont innombrables. Entre la promenade champêtre du dimanche après-midi et la grande randonnée de plusieurs jours, le choix est considérable. Et entre les vallées fertiles et luxuriantes ou les paysages tourmentés des glaciers patagoniques, chacun trouvera son bonheur et ressentira au plus profond la poésie du monde, qui a trouvé là une merveilleuse occasion de s'exprimer.

Au Chili, le projet existe de relier par un sentier Visviri, tout au nord et à la frontière de la Bolivie et du Pérou, au cap Horn. Normalement, tous les tronçons devraient être opérationnels un jour ou l'autre. On pourra l'emprunter à pied, à cheval ou à VTT, et à l'avenir il devrait être possible de dormir (camping ou auberge) sur tout le tracé. Aujourd'hui, seules quelques portions ont été habilitées pour les randonneurs.

Il serait trop long d'évoquer toutes les randonnées du Sud chilien. Nous en décrivons un certain nombre dans le guide. La région autour de Pucón ou du lac Todos los Santos, la vallée de Cochamó, le parc Pumalín (notamment autour de Caleta Gonzalo), les berges du río Futaleufú, le circuit Cerro Castillo (plus difficile, pas de signalisation, mais magnifique) ou le parc Torres del Paine (le plus fameux, et vraiment superbe) sont des endroits privilégiés.

En Argentine, la région des Lacs propose des petites randonnées d'une journée ou des grands treks de plusieurs jours. Il est parfois possible de passer d'un pays à l'autre, ce qui est sûrement la manière la plus économique et la plus spectaculaire de franchir les frontières (mais pensez à faire tamponner votre passeport auparavant). Les secteurs du volcan Lanín, du lac Mascardi et du Cerro Tronador, El Bolsón bien sûr et sa vallée paisible, Esquel (moins intéressant, si l'on excepte le parc national Los Alerces), El Chaltén (l'un des hauts lieux du trekking autour du monde), ou Ushuaia offrent de nombreuses possibilités de s'échapper de la routine quotidienne et d'affronter la magie du monde végétal et minéral.

Vélo

C'est un moyen écologique et pratique pour sillonner la cordillère des Andes (la Ruta 3 qui longe l'Atlantique en Argentine est tout de même problématique : des milliers de kilomètres balayés par le vent), et l'on croise de plus en plus de voyageurs en plein effort sur leur machine (certains font le trajet Alaska-Ushuaia !).

Si vous désirez suivre la Panaméricaine du nord au sud, le parcours ne pose pas de problème, mais il n'est pas très intéressant à cause de la circulation. Au nord, il fait très très chaud en journée, et vous devrez vous habituer à des portions de plusieurs centaines de kilomètres sans rien d'autre que des crânes de bétail ; par contre, la portion la plus australe de la route, la fameuse Carretera Austral, est particulièrement recommandée : il y a quelques montées, mais le trajet est surtout rendu difficile par les conditions atmosphériques, qui peuvent changer brutalement (le vent, par exemple). Souvenirs mémorables en perspective.

Enfin, ajoutons que les bus ne demandent généralement pas d'argent pour transporter votre bécane (ce qui n'est pas le cas des bateaux ou des ferries) ; sachez les utiliser quand vous êtes fatigué ou quand une portion de route est trop délicate.

A noter : il n'existe pas encore vraiment de circuits pour les cyclistes dans les parcs nationaux ; la plupart sont conçus pour les piétons.

D'une manière générale, il est très facile de louer des vélos (VTT) dans les coins les plus touristiques des deux pays.

Voici une liste d'endroits recommandés pour quelques coups de pédale :

Dans le Sud chilien, n'hésitez pas à quitter la Panaméricaine. Il y a beaucoup moins de trafic sur les routes secondaires. Autour de Pucón, le vélo est un moyen de transport parfait pour gagner le lac Caburgua. Autour de Puerto Varas, des pistes cyclables viennent d'être habilitées vers le volcan Osorno, les chutes de Petrohue et le lac Todos los Santos. L'île de Quinchao, près de Chiloé, est encore un site de rêve. La Carretera Austral est l'une des routes les plus enivrantes du globe. Enfin, tout au sud, la Ruta del Milodón permet de gagner en huit jours, depuis Puerto Natales, le lac Paine dans le parc Torres del Paine.

En Argentine, la Ruta 40 constitue l'axe majeur pour les cyclistes. De Junín de los Andes à El Calafate, les paysages changent et les sites d'intérêt touristique sont extrêmement nombreux. Toutefois, il peut être opportun d'emprunter les transports privés mis en service entre Perito Moreno et El Chaltén notamment : longues distances, presque pas de trafic, très peu d'opportunités pour se loger ou manger... Si vous vous attaquez à cette portion de route légendaire, équipez-vous en conséquence et soyez prêt à tout.

Petit manuel du grand rafteur !

Quelques explications sur les " classes  " des rivières auxquelles vous voudrez bien vous confronter :

Classe I : facile. Peu de courant, petites vagues. Pour les enfants ou les froussards !

Classe II : novice. Rapides très faibles, quelques petites vagues pour secouer la petite famille, pour laquelle cette catégorie semble réserver. On peut s'ennuyer ferme ou apprécier peinard les rives qui défilent !

Classe III : intermédiaire. Un peu plus rapide, vagues modérées qui peuvent secouer de temps à autre, quelques obstacles vous en feront baver, mais plus de peur que de mal !

Classe IV : avancé. Courants rapides, irréguliers, avec présence de nombreuses pierres qu'il faudra bien éviter ! Pente parfois bien prononcée : on peut enfin commencer à s'éclater !

Classe V : expert. Rapides... très rapides ! Leur mouvement irrégulier pose des problèmes de manoeuvre, et les débutants ne s'y sentiront pas à leur aise. Parfois dangereux.

Classe VI : pour les fous furieux. Rivières très dangereuses, nombreux obstacles, risques très sérieux de chute et plus.

Une passion commune : le football

Inutile de rappeler qu'au pays de Maradona le football est roi, comme dans toute l'Amérique du Sud. Adulée par tous les Argentins, l'équipe nationale de football est depuis 30 ans l'une des meilleures formations au monde, alignant des talents exceptionnels comme le prodige Lionel Messi. Parmi les éternels rivaux sud-américains, on trouve bien sûr le Brésil au premier rang, mais l'équipe chilienne fait également partie des favoris lors des compétitions sud-américaines et mondiales. Lors de la Coupe du monde 2014 qui s'est tenue au Brésil, les deux équipes nationales ont tenu tous leurs engagements à ce niveau, l'Argentine s'étant même hissé jusqu'à la finale.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
hebergement
  • Tourisme responsable
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Assurance voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité

Adresses Futées de Patagonie

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de ski dans les 3 Vallées pour 2 personnes !

Un séjour d'hiver dans le Domaine des 3 Vallées avec l'Office du Tourisme de Brides-les-Bains